Les deux équipes ne se sont pas cédé un pouce sur la glace du Centre Vidéotron, comme en témoigne la mise en échec d’Alexandre Alain sur Christian Huntley.

Une semaine presque parfaite

À cinq minutes d’une semaine parfaite, les Remparts de Québec ont laissé filer une avance de 4-3 en fin de troisième période, dimanche au Centre Vidéotron, pour s’incliner 5-4 face à l’Armada de Blainville-Boisbriand. Une défaite au goût amer pour l’entraîneur-chef Philippe Boucher.

Son équipe, qui boucle une séquence contre trois des meilleures formations de la LHJMQ avec une fiche de 2-1, a marqué trois buts en avantage numérique, mais en a aussi concédé quatre au jeu de puissance des visiteurs.

«Je veux féliciter Joël Bouchard d’avoir pris le contrôle total du match, en première. Je le respecte, il est l’un des meilleurs hommes de hockey de notre ligue, c’est lui qui a décidé qui allait dans le banc des punitions… Le numéro 12, qui est son meilleur pour tuer des punitions, accroche notre joueur et il a réussi à envoyer le 17 dans la boîte», disait Boucher d’entrée de jeu. Il venait de passer une bonne partie du match à s’expliquer avec les officiels.

«Le hockey, j’aime ça à cinq contre cinq. On a eu trop de jeux de puissance, de notre côté et de l’autre bord aussi. Je suis un coach, pas un arbitre, j’ai le droit de chialer après eux autres, ils n’ont qu’à me donner un deux. Des fois, je le fais trop, mais cette année, ç’a très bien été. À la fin, les arbitres placent nos joueurs alors qu’il nous reste cinq secondes pour essayer de faire un but. «Cri…, c’est moi le coach, on peux-tu…», disait Boucher, encore un peu pompé.

Coulés par les pénalités

Les siens ont payé le prix de quelques visites au banc des punitions, ce qui a permis à l’Armada de créer l’égalité et d’inscrire le but vainqueur en l’espace d’une minute et deux secondes alors qu’il restait moins de cinq minutes à faire en troisième.

«Il y a en eu plusieurs qu’on méritait et que je n’ai pas aimé, mais quand tu veux scier les jambes à quelqu’un, t’es capable de le faire. Quand deux des meilleures équipes s’affrontent, ça devrait être les joueurs qui décident du résultat du match. J’étais peut-être trop animé, il y a des journées de même… On l’avait dit que ce n’était pas fini après la deuxième. Je connais Barré-Boulet et Alain depuis l’âge pee-wee, ils sont des compétiteurs et peuvent faire la différence. Ils l’ont fait», estimait Boucher

Les deux Alexandre ont marqué chacun deux buts, notamment ceux de la troisième période. Pascal Corbeil a bouclé le match avec un but et quatre passes pour l’Armada, qui a effectué un changement de gardien salutaire en deuxième après avoir vu le Lévisien Émile Samson, un produit des Dynamiques de Sainte-Foy, donner quatre buts sur 11 lancers. Philipp Kurashev (2), Louis-Filip Côté et Luke Kirwan ont compté pour les Remparts.

La formation locale a encore dû jouer du hockey de rattrapage, se retrouvant en déficit de 2-0 avant de remonter la pente.

«On gagne tellement de matchs, on ne veut pas changer la routine, mais on va notre réchauffement parce à chaque fois, c’est 2-0 pour l’équipe en partant», notait Boucher.

Du côté de l’Armada, on pointait vers l’expérience pour expliquer la victoire. «Ce qu’on a vécu avec ce groupe, ça aide, ça paye. Les gars n’ont pas paniqué, ni de frustration. On n’a pas fait de folie ni accordé le but qui fait mal. Chez nous [en octobre], j’ai dit à Philippe qu’ils avaient été la meilleure équipe, là, c’est nous qui l’avons été», estimait Joël Bouchard, qui parlait du premier mauvais départ pour le petit gardien de Lévis.

Dubois dans la LNH: Bouchard nullement surpris 

Même si Pierre-Luc Dubois a gradué dans la LNH avant la fin de stage junior, l’entraîneur-chef Joël Bouchard (photo) ne passe pas son temps à espérer que les Blue Jackets de Columbus le retournent à Blainville-Boisbriand. «Je n’espère pas grand-chose», illustre le coloré entraîneur-chef de l’Armada.

Acquis en marge du Championnat mondial junior, l’hiver dernier, Dubois a largement contribué à mener l’Armada en finale de la LHJMQ, au printemps. À 19 ans, il a cependant réussi à mériter un poste dans la LNH.

«Il aurait fallu que les choses aillent vraiment mal pour qu’il ne reste pas à Columbus. Ils [les Blue Jackets] ont été extraordinaires dans le processus, j’ai une bonne relation avec eux depuis le début. J’ai regardé les matchs, il n’a pas un grand rôle, mais il amène quelque chose et je l’aime beaucoup. Il a progressé avec nous, où les demandes étaient différentes. Je ne suis jamais mis à genou devant un joueur junior, que ce soit Pierre-Luc Dubois ou un autre, et il devait jouer à notre façon. Avec du recul, il a compris pourquoi.»

Sachant qu’il ne pourrait aligner qu’une saison le troisième choix de la LNH en 2016, Bouchard n’hésiterait pas à transiger à nouveau pour obtenir ses services. «Je roulais les dés pour qu’il soit avec nous pendant deux ans, mais on s’est quand même rendu en finale en partie grâce à lui. Mon travail, c’est de faire performer ceux qui sont ici.»

Bouchard sera fort occupé dans les prochaines semaines. Il s’envolait pour l’Ouest canadien, tôt lundi matin, pour assister aux deux premiers matchs de la série Canada-Russie, qui sert à évaluer les joueurs qui formeront l’équipe canadienne junior. Comme l’an passé, il est à la tête du groupe de gestion du Programme d’excellence de celle-ci. «J’apprécie beaucoup la confiance et la liberté que les dirigeants de Hockey Canada nous offrent, surtout en cette année où ils mettent beaucoup de temps sur les Jeux olympiques.»

L’entraîneur-chef de l'Armada, Joël Bouchard

En vitesse

Atteint par un lancer, vendredi, l’ailier Mikaël Robidoux n’a pas joué pour les Remparts. Il s’était aussi absenté de l’entraînement, samedi, et devait passer des radiographies dans les prochaines heures… Malade, le gardien Dereck Baribeau a renoncé à participer au match après la période d’échauffement, dimanche… Le gardien Oliver Troop a été invité à enfiler son équipement rapidement pour agir comme adjoint d’Olivier Chalifour… Pierrick Dubé a effectué un retour au jeu après avoir été rayé de l’alignement lors des deux matchs précédents… Les Remparts disputent leur prochain match à Rimouski, jeudi, premier d’une séquence de trois en trois avant de recevoir Val-d’Or (vendredi) et Rouyn-Noranda (samedi)…