Le gardien Evgeny Kiselev s'est illustré, dimanche, bloquant 32 des 33 rondelles dirigées vers lui par les Foreurs.

Un dur périple qui finit bien

En conclusion de leur exigeant périple abitibien de quatre matchs, les Remparts ont évité le balayage, pouvant compter sur l'influx de plusieurs nouveaux visages, en l'emportant 4-1 sur les Foreurs, au Centre Air Creebec, à Val-d'Or, dimanche.
Ayant fait piètre figure lors de leur programme double contre les Huskies en début de voyage et à leur premier affrontement face aux Foreurs samedi, les hommes de Philippe Boucher se sont garanti un bien meilleur retour à la maison, en prenant finalement la mesure de la troupe de Mario Durocher, dimanche. Du coup, ils mettaient un frein à une séquence de cinq défaites.
«Ça fait du bien. Et ce qui fait du bien aujourd'hui, c'est que du premier au dernier, aujourd'hui, on a été bons. Notre gardien a été bon. Nos six défenseurs ont bien fait ça. Et tout le monde a contribué à l'avant. [...] On est passés de courir après la rondelle à Rouyn-­Noranda, à l'avoir la majorité du match. Et on a des gars qui sont capables de jouer avec elle quand ils sont en confiance», a estimé l'entraîneur-chef Philippe Boucher.
Connaissant une bonne fin de semaine sur le plan individuel (2 buts, 1 passe), l'attaquant Igor Larionov Jr a ouvert la marque pour les Remparts, en inscrivant son deuxième but en deux matchs, après avoir fait dévier un tir de Raphaël Maheux, en milieu de première.
«Je suis heureux de pouvoir enfin contribuer! C'est important pour moi. Et je suis surtout content de pouvoir terminer ce voyage avec une victoire. C'est agréable de rentrer à la maison sur une note victorieuse», a estimé le petit numéro 8.
Journée de premières
Les Remparts ont ensuite rapidement doublé leur avance, quand la recrue Olivier Mathieu a trompé le gardien Mathieu Marquis d'un tir des poignets. Il s'agissait du premier but en carrière de l'ancien choix de première ronde des Sea Dogs dans la LHJMQ. 
Les Foreurs ont toutefois profité d'un avantage numérique en fin de première pour réduire l'écart 2-1, lorsqu'un tir de la pointe de Jake Smith a battu Evgeny Kiselev.
Avant la fin de la période, le portier russe s'illustrait cependant devant Tommy Tremblay avec un bel arrêt de la jambière, qui a permis aux Remparts de maintenir leur priorité d'un but.
Continuant d'obtenir de belles chances de marquer en deuxième, les Remparts ont vu un autre petit nouveau toucher la cible, lorsque l'Américain Shaun Bily (+ 2) a complété un jeu de son ancien (et nouveau!) coéquipier Igor Larionov Jr pour inscrire un premier but à son premier match dans l'uniforme des Diables rouges.
«Je ne savais pas, quand je suis allé chercher Shaun Bily, que Larionov et lui avaient joué ensemble. Je m'en suis rendu compte en allant voir ses stats. Le centre d'Igor aujourd'hui, c'est un joueur de hockey lui aussi», a constaté Boucher, qui a bien aimé ce qu'il a vu de son duo américain.
Malgré plusieurs attaques sur le filet de Kiselev en fin de rencontre, le portier russe a tenu le coup. Olivier Garneau a fermé les livres en marquant dans un filet désert.
NOTES : Le vétéran de 20 ans Mathieu Ayotte a été rayé de l'alignement en raison d'une blessure à l'épaule. En défensive, Darien Kielb a cédé sa place à Benjamin Gagné... Le défenseur Andrew Picco a connu un fort match pour les Remparts, amassant deux passes et affichant un différentiel de + 3...
La deuxième chance de Shaun Bily
À ses deux premières saisons avec les Otters d'Erie dans la OHL, l'attaquant américain Shaun Bily n'a disputé que 42 matchs. Peu épargné par les blessures, le centre de 18 ans n'a jamais pu se faire justice dans une organisation qui alignait les Connor McDavid et Dylan Strome. Il s'amène maintenant à Québec où il souhaite montrer ce dont il est capable.
Hypothéqué par une blessure à la cheville à sa première saison avec les Otters en 2014-2015, puis écarté du jeu en raison d'une dislocation de l'épaule la saison passée, Bily n'est jamais parvenu à faire sa place avec une formation qui aspire aux grands honneurs à Erie, cette année.
«Ce n'était pas le meilleur endroit pour mon développement. Québec a appelé et m'a offert un poste. J'étais très excité quand mon agent m'a dit qu'il avait parlé à l'entraîneur et qu'il était très intéressé. De mon côté, j'étais heureux de savoir que quelqu'un était prêt à me donner une chance», a raconté le centre gaucher de 5'10" et de 185 livres, qui a rejoint sa nouvelle formation à Val-d'Or, samedi soir.
Chez les Remparts, le natif de Doylestown, en Pennsylvanie, espère qu'on fera preuve de patience à son endroit et qu'il pourra rapidement contribuer aux succès de l'équipe.
«Avant que j'arrive, Philippe Boucher m'a dit qu'il me donnerait toutes les chances de me faire valoir et c'est ce dont j'ai besoin. J'ai besoin qu'on croie en moi, qu'on me fasse confiance. Je vais tout faire pour mériter le poste qu'on vient de me donner», a affirmé celui qui a cumulé 4 buts et 7 passes en 36 matchs avec les Otters, cette saison.
À Québec, Bily retrouve en outre Igor Larionov Jr, un ancien coéquipier du temps où il s'alignait avec le HoneyBaked de Detroit, aux niveaux bantam et U16.
«Je ne lui ai pas parlé avant d'arriver, samedi soir. On avait perdu contact avec les années, mais nous sommes évidemment toujours amis. C'était le fun de le revoir», a fait savoir le choix de troisième ronde d'Erie, 45e au total, en 2014.
Ne reste plus à l'attaquant qu'à mettre à profit ce qu'il a appris au contact des Strome, McDavid, Raddysh, etc.
«C'était vraiment spécial de côtoyer ces gars-là, ne serait-ce que de voir ce qu'ils parvenaient à faire à l'entraînement et à transposer dans les matchs. C'est une expérience enrichissante pour tous ceux qui ont la chance de vivre ça. On essaie d'apprendre d'eux et d'incorporer ça à notre jeu», a conclu celui qui a déjà pris part au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec avec les Colonials du New Jersey.
Nouveau départ pour Graaskamp
L'ancien attaquant des Remparts Charley Graaskamp, placé au ballottage par les Voltigeurs et réclamé par les Foreurs samedi, a rallié Val-d'Or à temps pour disputer le match de dimanche contre les Remparts. «Je pense qu'ils ont décidé de faire le grand ménage à Drummondville et de repartir en neuf. C'est évidemment un programme en reconstruction, si l'on considère tous les nouveaux visages qui sont là-bas», a constaté l'Américain de 20 ans, natif du Wisconsin, qui s'est dit surpris d'avoir été inclus dans le groupe de joueurs sacrifiés. Il se réjouit toutefois de la nouvelle opportunité qui lui est donnée de terminer sa carrière junior dans la LHJMQ, lui qui cumulait une fiche de 9 buts et 18 passes en 34 parties, avant dimanche.