Patrick Roy s’est dit satisfait de son noyau offensif, estimant ses quatre trios bien équilibrés. Il croit cependant qu’il y a du travail à faire du côté de la structure de jeu.

Un bris mécanique force les Remparts à annuler le match contre Baie-Comeau

Le voyage aller-retour que les Remparts de Québec devaient se farcir, dimanche, a été réduit à sa plus simple expression. À défaut de pouvoir disputer le match préparatoire à l’horaire contre le Drakkar, à Baie-Comeau, l’entraîneur-chef et directeur général a profité du congé forcé pour finaliser l’alignement qu’il aura sous la main, cette saison.

Un bris mécanique a forcé l’autocar des Remparts à rebrousser chemin après avoir difficilement monté la Côte de la Miche, à Beaupré. Il était alors impossible au partenaire motorisé de l’équipe d’amener un autre véhicule en renfort, d’où l’annulation de leur quatrième match préparatoire à la veille de la date limite pour remettre la liste de joueurs à la LHJMQ.

«Comme Baie-Comeau devait avoir un alignement complet, ç’a aurait été une belle façon de voir comment nos jeunes allaient se débrouiller face à une meilleure équipe que nous et faire une évaluation finale. J’étais vraiment curieux de voir où l’on se situe au niveau de la structure et de notre façon de travailler», expliquait Roy, quelques minutes après avoir retranché les sept derniers joueurs à sa formation.

Le couperet est tombé pour Marc-Olivier Alain, qui avait terminé la dernière saison avec les Remparts dans un rôle hybride de défenseur/attaquant. Il aura été victime de l’émergence de certains jeunes à la ligne bleue. Le gardien Kevyn Brassard, repêché en juin, les défenseurs Maxime Lavoie, Tristan Gagné, Édouard Cournoyer et les attaquants Émile Hagerty-Aubin et Darik Plouffe-Dubé ont aussi été retranchés vendredi, l’ailier Thomas Caron avait avisé Roy qu’il quittait l’équipe de lui-même afin de poursuivre sa carrière dans le Junior AAA. En raison de l’état de santé de Dereck Baribeau et de quatre joueurs de 20 ans, on compte présentement 25 joueurs dans la formation.

«Nous avons eu des discussions avec quelques équipes pour nos joueurs de 20 ans, mais il n’y a pas d’offre qui valait la peine de lâcher le morceau. Pour l’instant, je vais en utiliser trois à l’arrière, ce qui va permettre à nos jeunes de se développer. Il pourrait aussi y avoir une petite rotation», expliquait Roy à propos de Benjamin Gagné, Sam Dunn, Étienne Verrette et Gregor MacLeod, le seul attaquant du lot.

Nouveaux visages

Les Remparts aligneront plusieurs recrues. Parmi les nouveaux visages, on pense à Aleksei Sergeev, Gabriel Montreuil, Xavier Cormier, Nicolas Savoie, Félix-Olivier Chouinard et Félix Tremblay.

«On a un bon mélange de vétérans et de jeunes, ce qui me permet de croire qu’on peut connaître une bonne saison. Est-ce que j’aimerais avoir un attaquant supplémentaire dans notre top 9? Oui, c’est peut-être le morceau qui nous manque», précisait Roy, qui a encore jusqu’à ce matin, 10h, pour bouger. Il peut échanger le 20 ans de surplus en tout temps.

Samedi, Roy avait fait l’acquisition de l’attaquant Brandon Frattaroli, de Gatineau, en retour d’un choix de 8e ronde. Une transaction rendue nécessaire par le départ volontaire de Caron. Blessé, l’ailier Spencer Blackwell est présentement le 13e attaquant.

«J’aime notre attaque, je trouve qu’on a un bel équilibre sur nos quatre trios, ça va permettre à Montreuil et Cormier d’avoir du temps de glace. Ce que j’aime de mon équipe, c’est la réceptivité et l’éthique de travail des gars. Au niveau de la structure de jeu, on est croche, on n’est pas où j’aimerais que l’on soit, mais on va travailler là-dessus.»

Les Remparts ont encore deux matchs hors-concours à disputer, les 7 et 15 septembre contre Victoriaville, avant d’ouvrir leur saison le 22 septembre, au Centre Vidéotron, contre Rimouski.

***

UNE IMAGERIE POUR BARIBEAU

Le gardien Dereck Baribeau passera une imagerie par résonance magnétique, jeudi, afin d’en savoir un peu plus sur la blessure à la hanche qui le tenaille depuis le début de camp d’entraînement. Ça explique la présence de trois gardiens de but pour l’instant dans la formation, les deux autres étant Anthony Morrone, acquis de Victoriaville et Marc-Antoine Bérubé-Jalbert, un produit du collège Notre-Dame (midget AAA). «J’ai bon espoir que ça ira bien pour Baribeau, mais on va en avoir le coeur net, et jeudi, on pourra plus répondre sur le statut de Jalbert», expliquait Patrick Roy. 

***

UN CAPITAINE DE 20 ANS

D’ici au premier match de la saison régulière, le 22 septembre, les Remparts auront un nouveau capitaine. Il n’y aura pas d’élections dans le vestiaire, la décision reviendra au Diable rouge en chef. «J’ai une bonne idée de ce que je veux, ça va être l’un de nos joueurs de 20 ans et c’est moi qui vais le choisir. La raison est fort simple, je vais y aller avec ceux avec qui je me sens à l’aise d’échanger, ceux qui pourront amener le message dans le vestiaire», notait Roy. 

***

SCHIVES COMME VLASIC

Même s’il ne prévoit pas l’utiliser souvent pour l’instant, Patrick Roy a confirmé un poste de «neuvième» défenseur à Dylan Schives, un défenseur ontarien de 17 ans. «Il s’agit d’une belle découverte pour nous. On voulait garder 23 joueurs, mais j’ai demandé à Jacques [Tanguay] s’il était à l’aise à ce que j’en garde 24. Le jeune sait que son temps de jeu sera minime. En fait, ça va ressembler à ce que j’avais fait avec Marc-Édouard Vlasic à sa première saison. Il n’avait pas joué beaucoup au début, mais après, on lui a donné sa chance. J’ai dit à Schives de nous montrer ce qu’il peut faire, on verra par la suite.»