Le centre de 18 ans Shaun Bily a raté son lot de matchs en raison de diverses blessures dans le passé.

Shaun Bily s'estime prêt à faire sa part offensivement

À l'instar d'Igor Larionov Jr, la semaine dernière, au tour de l'Américain Shaun Bily d'être invité à prendre plus de place avec les Remparts de Québec. «Je lui ai dit que je ne savais pas ce qu'il avait pris pour déjeuner, mais de continuer à manger la même chose pour le reste de l'année», a raconté en riant l'entraîneur-chef Philippe Boucher.
Ces temps-ci, Boucher a besoin de la contribution de tous ses joueurs, notamment ceux avec une certaine expérience. Lundi, il parlait notamment de Derek Gentile et de Bily, un Américain acquis de la Ligue de l'Ontario avec le ballotage en janvier. Il a marqué deux buts en 13 matchs, jusqu'à présent.
«Il était efficace à l'entraînement [lundi], il a pratiqué comme un gars qui a du millage dans le junior. Et il en a, puisqu'il jouait depuis trois ans en Ontario, une ligue aussi bonne que la nôtre», a précisé Boucher à propos du centre de 18 ans, qui a raté son lot de matchs en raison de diverses blessures, dans le passé.
«Ce qu'on veut, c'est de la constance. Certains joueurs ont besoin d'un peu de temps avant de prendre leur place, il se cherchait un peu. Tant mieux s'il est prêt à la prendre. Il a pratiqué comme un joueur à maturité et on a besoin que des vétérans s'affirment.»
Période d'adaptation avancée
Le principal intéressé estime que sa période d'adaptation dans la LHJMQ est bien avancée. «Je pense être en mesure de contribuer un peu plus, de faire ma part à l'attaque, car je me considère comme un joueur offensif», a noté le natif de la Pennsylvanie, qui a découvert une ligue québécoise un peu plus rapide que celle de l'Ontario, bien que similaire à plusieurs niveaux. Il a apprécié l'accueil des joueurs et des entraîneurs à son endroit.
«Je pense que tout tombe en place, maintenant. Il y avait un petit ajustement à faire, je l'ai réalisé», a noté celui qui est allé à l'école de Connor McDavid avec les Otters d'Erie (OHL).
«J'ai joué ma saison recrue à 16 ans avec lui. C'était fou, ça avait été une très belle expérience. Juste de le regarder aller, ainsi que Dylan Strome, Nick Baptiste, Remi Elie, ça m'a aidé. Les pratiques étaient aussi intenses que les matchs, tu n'as pas le choix de suivre. McDavid est mon joueur préféré, il est tellement talentueux», a indiqué celui qui a disputé 36 matchs en saison et 13 autres en séries avec McDavid.
Mais selon lui, le talent du premier choix des Oliers d'Edmonton et de la LNH en 2015 n'est pas juste un don de la vie. «Il n'est pas seulement doué, il veut être bon et travaille pour cela. Il est un leader qui prêche par l'exemple et mérite tout ce qui lui arrive.»
Si McDavid et les Oilers affrontent les Coyotes de l'Arizona, mardi, Bily et les Remparts reçoivent les Screaming Eagles du Cap-Breton, une autre équipe qu'ils pourraient croiser en première ronde éliminatoire.
«Le match du Tournoi pee-wee, c'est toujours le fun. Il y a du monde, de l'ambiance. J'aimerais qu'on soit efficace dès que la rondelle tombera en jeu. On l'a été dernièrement, mais samedi, à Victoriaville, ça n'avait pas été notre meilleure période. Le Cap-Breton possède l'une des meilleures attaques de la ligue, et si ça devait être un adversaire possible dans les séries, on aura joué deux fois contre eux dans les dernières semaines», a raconté Boucher.
Larionov Jr encore sur la touche
L'attaquant russe a passé la majorité de la saison dans les gradins en raison de blessures.
Au moment où il était invité à jouer un rôle plus important, Igor Larionov Jr est encore sur la touche. Blessé à nouveau, samedi, le centre de 18 ans a repris sa place dans la salle des premiers soins des Remparts de Québec, un endroit qu'il a visité plus souvent qu'à son tour, cette saison.
Larionov a passé une radiographie, lundi, pour déterminer la nature exacte de sa blessure à une épaule. Déjà, on sait qu'il ne jouera pas, mardi, contre le Cap-Breton. «Je trouve ça dommage pour Igor parce qu'il jouait du bon hockey dernièrement. Je ne faisais pas une blague quand je disais qu'il était prêt à passer à un autre niveau», a indiqué l'entraîneur-chef Philippe Boucher.
Même s'il n'aime pas parler des blessures, Boucher n'a pas le choix d'aborder le sujet, ces temps-ci. Au cours des derniers jours, le capitaine Matthew Boucher, le gardien Dereck Baribeau, le défenseur Alexandre Drapeau et Larionov n'ont pas été épargnés.
Pour sa part, Drapeau a subi une fracture du nez, mercredi dernier, à Sherbrooke, et il subira une intervention chirurgicale afin de replacer celui-ci, mercredi, ce qui le forcera à rater le match de vendredi à Drummondville, au minimum.
Larionov s'est blessé en tout début de match, samedi, à Victoriaville, et n'est pas revenu au jeu. Il était absent de l'entraînement, lundi, au Pavillon de la jeunesse. Il avait raté 34 des 38 premiers matchs de la saison et jouait enfin de façon régulière depuis le début du mois de janvier. Il en était à sa 20e partie, samedi, et montrait une fiche de trois buts et trois passes.
En l'absence de Baribeau, qui s'est blessé à la jambe gauche, la semaine dernière, les Remparts feront appel au jeune Oliver Troop, qui évolue avec Newbridge Academy, en Nouvelle-Écosse. Le choix de neuvième ronde en 2016 devait rejoindre l'équipe, mardi, afin de seconder Evgeny Kiselev pour une semaine ou deux. Des vols retardés en Nouvelle-Écosse ont empêché son arrivée en fin de semaine.
Mathieu suspendu deux matchs
Inséré au sein du premier trio, samedi, Olivier Mathieu a écopé d'une suspension de deux matchs, lundi, pour avoir frappé un adversaire à la tête à la suite d'un coup à angle mort, samedi, à Victoriaville. Cela expliquait la présence du défenseur Samuel Hould parmi les attaquants à l'entraînement matinal. «Samuel a déjà joué à l'avant, il peut même évoluer en jeu de puissance, mais c'est sûr qu'on n'est pas loin d'avoir à puiser dans nos réserves. Nous avons été testés par le passé, on l'a été la semaine dernière et on a réussi à amasser trois points sur quatre. Nous avons des joueurs qui répondent lorsque d'autres s'absentent», a dit Philippe Boucher, qui ne misera sur aucun joueur de surplus en santé, mardi.