Maintenant que la période des transactions est terminée, Philippe Boucher estime avoir une meilleure équipe que lors des deux dernières saisons.

Satisfait de ses effectifs, Boucher ne bouge pas

Philippe Boucher n’a pas profité des dernières heures de la période des transactions de la LHJMQ pour remuer ciel et terre, samedi midi. Il a plutôt fait un peu d’espace à sa ligne bleue en cédant l’arrière de 17 ans Gabriel Villeneuve aux Saguenéens de Chicoutimi en retour d’un choix de troisième ronde en 2020.

Ce casier libre dans le vestiaire de l’équipe du Centre Vidéotron sera occupé par le défenseur Marc-Olivier Alain, qui sera en uniforme, dimanche, à Chicoutimi. La décision de le garder a été prise après la victoire de 4-1 contre le Phoenix de Sherbrooke, samedi après-midi, ce qui expliquait le départ de Villeneuve.

Les acquisitions les plus importantes dans cette plus récente phase auront été celles du gardien Antoine Samuel et des attaquants Pascal Laberge, Matthew Grouchy et Gregor MacLeod. Les noms des Derek Gentile et Luke Kirwan ont pour leur part disparu du décor.

«Si on avait laissé partir Villeneuve dans le junior AAA, on l’aurait peut-être perdu. Un troisième choix en retour, c’est raisonnable. Alain possède un style différent, il joue physiquement, c’est un droitier, et comme on veut avoir deux défenseurs de 20 ans, l’an prochain, ça commençait à faire du monde», expliquait Boucher.

Benjamin Gagné, Sam Dunn et Étienne Verrette sont des joueurs de 19 ans en mesure d’occuper une chaise de 20 ans, la saison prochaine. Christian Huntley, Thomas Dajcar, Breaden Virtue et Alain auront aussi plus d’expérience. Et cela, sans compter sur les promotions possibles de Félix-Olivier Chouinard, Félix Tremblay et Maxime Lavoie, qui progressent bien dans le midget AAA.

Les jeunes visés

S’il l’avait voulu, le dg des Remparts aurait pu obtenir quelque chose d’intéressant pour Andrew Coxhead et Louis-Filip Côté, puisque des équipes adverses ont cogné à sa porte pour s’informer de leur disponibilité.

«Lorsqu’un club s’améliore, les autres visent tes jeunes. Mais on les apprécie, on leur fait confiance et c’est avec eux qu’on veut avancer. Nous avons préféré échanger des choix au lieu de céder nos jeunes, surtout que nous avons des espoirs en mesure de joindre à nous dès l’an prochain», disait-il en invitant les jeunes en question de ne pas cesser de travailler pour autant.

Boucher, qui répétait depuis longtemps qu’il opterait pour le statu quo ou qu’il chercherait à améliorer son club, estime avoir une meilleure équipe que lors des deux dernières saisons, où les siens ont été éliminés en première ronde, chaque fois en quatre matchs. «On a plus de profondeur, ça ne se compare pas, et nous avons des joueurs qui peuvent faire la différence.»

Batherson avec l’Armada

La dernière journée permise pour les échanges n’a pas été très active. Le gardien James Phelan, qui refusait de se rapporter à Val-d’Or, se retrouve à Moncton. L’Armada de Blainville-Bousibriand a confirmé l’acquisition du médaillé d’or Drake Batherson (Cap-Breton) en retour de trois joueurs et d’un choix de première ronde en 2020.

«À la fin, je pense que des équipes comme Acadie-Bathurst, Victoriaville et Blainville-Boisbriand ont fait ce qu’elles devaient faire», a analysé Boucher. «Mais la parité est encore là, plusieurs équipes jouent du bon hockey, comme Rouyn-Noranda, Drummondville, Rimouski. Ce n’est plus comme dans le temps, où le 15 février, on pouvait déjà féliciter l’équipe qui allait l’emporter...»