Le gardien de but des Saguenéens de Chicoutimi Alexis Shank eu le dessus samedi sur son meilleur ami Anthony Pagliarulo.

Sags 2 / Remparts 1: Shank a le dessus sur son ami Pagliarulo

Le gardien de but des Saguenéens de Chicoutimi Alexis Shank eu le dessus samedi sur son meilleur ami Anthony Pagliarulo quand les Sags l’ont emporté 2 à 1 sur les Remparts de Québec au Centre Vidéotron.

«Oui, c’est mon meilleur ami. On a goalé six ans ensemble, dans le U13 et le U14 et du niveau bantam jusqu’à midget AAA», a déclaré Pagliarulo après la partie. 

«On en avait parlé un peu avant, mais on ne s’est pas parlé du tout durant la partie», a ajouté le gardien originaire de Laval. Pagliarulo aurait par contre bien aimé revoir le tir sur lequel il a accordé son premier but à 2:50 de la troisième. «J’avais bloqué le premier tir, mais j’étais étendu par terre quand [Jérémy] Diotte a pris le rebond.»

Son entraîneur Patrick Roy n’avait rien à redire de sa performance non plus. Ce sont plutôt les difficultés des siens à marquer des buts et une troisième période en deçà des attentes qui lui ont donné des maux de tête.

«On a eu plusieurs chances de marquer, mais on a de la difficulté à marquer des buts. À nos cinq derniers matchs à domicile, on n’a marqué que neuf buts. Ce n’est pas assez. Et on n’a pas joué une bonne troisième, surtout dans notre territoire. On a joué mollement à un contre un», a-t-il analysé.

«On va travailler avec nos joueurs pour trouver des façons de marquer, de récupérer les rebonds, de faire de meilleurs écrans devant le filet», a promis Roy.

Après un début de première période laborieux, les Diables rouges s’étaient pourtant bien repris en dominant les 30 minutes suivantes. Le but de Sam Dunn, qui avait traversé la patinoire au complet avec la rondelle, à 6:55 de la deuxième, leur avait donné le momentum.

«Nous nous sommes bien battus, mais il nous faudra apprendre, quand on a le momentum, à le garder et à ne pas permettre à l’adversaire de reprendre son rythme de croisière», a déclaré Dunn après la partie. 

«Ça nous fera du bien d’avoir quelques entraînements au cours des prochains jours, histoire de mieux se débrouiller pour marquer des buts. Je crois que les gars doivent avoir davantage confiance en eux à ce niveau», a poursuivi le grand défenseur.

C’est quelques minutes après le but de Diotte que les Saguenéens ont pris les devants, tablant sur une pénalité à Édouard Saint-Laurent pour avoir fait trébucher. Samuel Houde, choix de cinquième ronde des Canadiens de Montréal au dernier repêchage, a déjoué Pagliarulo avec un tir de loin.

De l’autre côté de la patinoire, l’entraîneur des Sags Yanick Jean était fort heureux de la performance des siens. «C’est une grosse victoire. D’abord, pour le classement [les Remparts étaient à trois points de leurs adversaires et du septième rang de la conférence de l’Est avant la partie], mais aussi parce qu’on est revenus de l’arrière.»

Jean n’avait par contre pas apprécié la deuxième période des siens. «J’ai trouvé qu’on a été mous à quelques reprises, qu’on a donné beaucoup de revirements. Les Remparts ont eu plus de chances de marquer en deuxième que dans tout le dernier match contre nous au complet!»

Il a cependant salué le travail de son quatrième trio, composé de Christophe Farmer, Vincent Tremblay-Lapalme et Xavier Labrecque. «Il faut leur donner le crédit: ils ont mis de la pression et fait prendre trois punitions aux Remparts.»