Ryan Graves

Ryan Graves suspendu un match

Les Remparts devront évoluer aujourd'hui sans les services du défenseur Ryan Graves, qui s'est vu décerner une suspension d'un match pour le double-échec qu'il a appliqué au visage du capitaine des Islanders Ryan MacKinnon, mardi.
Si après le match le vétéran des Remparts plaidait que son adversaire avait exagéré sa réaction, Gordie Dwyer, lui, estimait que les «images ne mentaient pas». «Peut-être que le monde a pensé que MacKinnon en mettait pour qu'on le voit, mais c'était un coup de hockey dans la région de la tête. Pour moi, c'est une pénalité majeure. Il n'y a pas de question là-dessus. Mais est-ce que l'intention était là? Ça, je ne peux pas le dire. Mais on est responsable de son hockey», a rappelé l'entraîneur-chef des Islanders.
Son vis-à-vis Philippe Boucher estimait que le préfet de discipline Raymond Bolduc n'avait d'autre choix que de «se fier aux images qu'il a», mais acceptait néanmoins le verdict de la ligue. Pour combler la perte de Graves, il réinsérera le vétéran Brian Lovell dans l'alignement. «C'est un gars d'expérience qui avait hâte de rejouer. On va lui donner sa chance de jouer des minutes importantes, demain [aujourd'hui].»
S'étant défendu à cinq défenseurs après l'expulsion de Graves mardi, les Remparts sauront à nouveau se défendre, croit pour sa part Adam Erne. «Des gars comme Dutra et MacDougall ont fait du bon boulot, lors du troisième match. Ils ne sont pas habitués d'avoir autant de temps de glace et ils ont relevé le défi. Je suis certain que Lovell donnera tout ce qu'il peut. Tout le monde veut mettre un terme à cette série, demain [aujourd'hui].»
Chez les Islanders, on fera tout pour empêcher cette issue. «C'est un match à la fois. Jeudi, on va être prêts à compétitionner, à jouer, et on va être fidèles à notre identité», a indiqué Dwyer