Zachary Émond a été intraitable devant les attaques répétées des Remparts, ne cédant qu’à une reprise sur les 43 lancers dirigés contre lui.

Rouyn-Noranda 4/Québec 1: Émond vole les Remparts

Quarante-trois lancers n’auront pas suffi aux Remparts pour venir à bout du gardien des Huskies, Zachary Émond, qui a épaté la galerie, dans une victoire de 4-1 des siens, devant 7626 amateurs, au Centre Vidéotron, samedi.

Encouragé par la présence d’un fort contingent familial, le portier louperivois a, à son sixième match en carrière devant le filet des Huskies, continué d’avoir le numéro des Remparts, lui qui avait signé une victoire de 5-2 sur les hommes de Philippe Boucher, le 4 janvier, à Rouyn-Noranda.

«Je savais qu’au début de la rencontre, ça n’allait pas être un match facile. Les Remparts ont une bonne attaque. On s’attendait que je reçoive beaucoup de tirs. J’étais préparé pour ça. Mes coéquipiers m’ont rendu la tâche plus facile en gardant les tirs vers l’extérieur», a raconté le produit des Albatros du Collège Notre-Dame.

Les amateurs n’ont pas été les seuls à être impressionnés par les exploits du gardien de but originaire du Bas-Saint-Laurent.
L’entraîneur-chef des Remparts lui a également levé son chapeau.

«Il a été excellent. Ça faisait longtemps qu’on entendait parler de ce jeune-là, qui est prêt à être numéro un bientôt dans la ligue. De notre côté, j’ai de la misère à blâmer notre équipe. On a poussé nos joueurs un petit peu, on les a challengés après la deuxième, mais honnêtement, à 43 lancers, à la fin d’une séquence de trois matchs en trois jours, contre une bonne équipe, [on ne pouvait pas demander plus]», a estimé le pilote.

Propre et systématique

Le match — très propre et disputé de façon systématique —, s’est déroulé sans histoire jusqu’en fin de deuxième, moment où les Remparts se sont mis à ouvrir la machine en territoire des Huskies. Les hommes de Philippe Boucher avaient obtenu plusieurs bonnes chances de marquer avant de finalement trouver le fond du filet, en avantage numérique.

Andrew Coxhead a alors récupéré un retour de lancer de Matthew Boucher, pour pousser la rondelle dans la cage de Zachary Émond, avec moins de cinq minutes faire au deuxième engagement. Cinquante et une secondes plus tard, la réplique des Huskies est également venue en avantage numérique, alors que William Cyr trompait Dereck Baribeau d’un tir vif du cercle des mises en jeu.

Poursuivant sur leur lancée, les Huskies ont pris l’avance pour la première fois dans le match une minute plus tard, lorsque Taylor Ford s’est démarqué dans le haut de l’enclave et a battu Baribeau grâce à un lancer sur réception.

Le capitaine des Huskies Mathieu Boucher a ajouté deux buts à la marque en troisième, le premier, sur un tir du haut de l’enclave, et le deuxième, dans un filet désert.

Lourde charge pour Baribeau

Le gardien de but des Remparts Dereck Baribeau en était à son troisième match en trois jours. La décision de l’envoyer dans la mêlée samedi avait été prise par les entraîneurs des Remparts de concert avec l’espoir du Wild. Était-ce le match de trop?

«Je l’ai trouvé très bon en première période. Je pense qu’il nous a gardés dans la game. C’est sûr que  beaucoup, pour un gardien de but, de jouer trois matchs en trois jours. Si ce n’était pas Val-d’Or [son ancienne équipe] vendredi, je pense que ça aurait été quelqu’un d’autre. Mais il voulait la jouer. Et c’est normal», a jugé Philippe Boucher.

Son homologue abitibien, David Lapierre, qui dirigeait les Huskies en l’absence de Gilles Bouchard, était quant à lui heureux de voir son club rebondir après une défaite cuisante de 7-2, à Boisbriand, la veille.

«Ce soir, on s’est repris de belle façon. L’autre équipe a mis de la pression sur notre gardien de but, mais il méritait vraiment la première étoile. Il a fait tout un match. C’est un bon gardien de but et il était extrêmement content de pouvoir jouer dans un amphithéâtre comme celui-ci. On est très fier de lui.»

***

EN VITESSE...

Les Remparts ont rappelé le défenseur de 17 ans Marc-Olivier Alain, des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy. Il a évolué en compagnie de Gabriel Villeneuve face aux Huskies. Alain avait été acquis des Olympiques de Gatineau en août. «Trois matchs en trois jours, c’était beaucoup pour un jeune joueur comme Braden Virtue», a expliqué Philippe Boucher. «J’ai aimé son match de vendredi, mais il y avait peut-être un petit peu de fatigue dans son jeu. Et si on veut voir Alain, il fallait le faire jouer. Quand Picco et Dajcar vont revenir, ça va être plus compliqué. On  voulait voir ce qu’il pouvait nous donner. J’ai aimé ce que j’ai vu»… Les attaquants Anthony Wojcik, Thomas Caron, et Pierrick Dubé, les défenseurs Tomas Dajcar, Andrew Picco et Braeden Virtue, ainsi que le gardien Olivier Chalifour n’ont pas pris part à la rencontre… Outre l’entraîneur Gilles Bouchard (Défi mondial des moins de 17) ans, Félix-Antoine Tourigny, Samuel Ianniciello, Vincent Marleau, Hugo Desprès, Zachary Ouellet, Lane Cormier étaient également absents du côté des Huskies… Les Remparts ont rendu hommage aux anciens combattants lors d’une cérémonie d’avant-match, à l’occasion du jour du Souvenir.