Viljami Marjala et Aapo Siivonen, deux joueurs finlandais repêchés par les Remparts de Québec. 
Viljami Marjala et Aapo Siivonen, deux joueurs finlandais repêchés par les Remparts de Québec. 

Repêchage international : les Remparts pigent pour la première fois en Finlande [VIDÉO]

Pour la première fois de leur histoire, les Remparts de Québec ont regardé du côté de la Finlande, mardi lors du repêchage international de la Ligue canadienne de hockey (LCH), en sélectionnant l’attaquant de 17 ans Viljami Marjala et le défenseur de 18 ans Aapo Siivonen, deux espoirs du repêchage de la LNH en 2021.

Les deux joueurs ont déjà confirmé qu’ils joueraient à Québec dès la prochaine saison. Ne reste qu’à savoir quand celle-ci se mettra en branle.

«Il s’agira d’une première expérience pour nous avec des joueurs de la Finlande, ça amène du sang neuf. Marjala est le joueur-clé, il sera un attaquant dominant tandis que je vois Siivonen sur la première paire de défenseurs avec Evan Nause [premier choix du dernier repêchage de la LHJMQ], il apportera une dimension différente à notre brigade», confiait le directeur général Patrick Roy, en visioconférence dès la conclusion de la séance de sélection internationale.

Les Remparts détenaient les 14e et 74e droits de parole, mais ils ont en réalité repêché Marjala avec le 11e choix et Siivonen avec le 53e puisque certaines formations ont passé leur tour.

«Ça fait longtemps que Christian Vermette, notre dépisteur-chef, regardait les espoirs finlandais dans l’espoir un jour d’en avoir un. Là, il va y en avoir deux, leur présence ensemble facilitera leur adaptation», ajoutait Roy à propos des joueurs qui ne faisaient pas partie d’un duo inséparable.

«On ne m’a rien imposé. Le joueur qu’on ciblait était Marjala, mais son agent m’a demandé ce que je pensais du défenseur. Comme je voulais avoir un combo attaquant/défenseur, ça tombait bien. Mon plan est de faire jouer Marjala à la gauche de Théo Rochette et Pierrick Dubé», notait Roy qui voit dans le style de Marjala une certaine ressemblance à celui de Mikko Rantanen, de l’Avalanche du Colorado, en prenant bien soin de ne pas le comparer à ce dernier.

Excités

Dans une conversation téléphonique avec les représentants des deux quotidiens de la capitale peu de temps après le repêchage, Marjala et Siivonen n’ont pas caché leur joie à l’idée d’enfiler l’uniforme des Remparts, cet automne.

«Nous sommes excités, il s’agit d’une belle occasion qui se présente à nous», admettait Marjala, parlant pour les deux.

«Je vais devenir un meilleur joueur en allant à Québec, j’ai parlé à quelques-uns de mes amis qui évoluent dans la LCH, ç’a m’a aidé à prendre ma décision. Mon but est d’être repêché dans la LNH, mais ma venue à Québec n’est pas l’unique raison de ma décision, la présence de Patrick Roy comme entraîneur-chef y est aussi pour quelque chose», ajoutait-il.

Natif d’Oulu, Marjala s’alignait avec le club des moins de 18 ans de Kärpät, où il a bouclé la dernière saison avec une récolte de 16 buts et 35 points en 20 matchs. Ile joueur de 17 ans aussi disputé 20 matchs avec la sélection U-20 de cette formation y amassant huit points, dont trois buts. Il a aussi représenté son pays au Défi mondial des moins de 17 ans, l’hiver dernier.

Sur les différents sites consacrés aux espoirs, on décrit le joueur de 5 pieds et 11 pouces comme étant un attaquant doté de très bonnes habiletés offensives, d’une excellence vision du jeu et en mesure de trouver le fond du filet. On le dit «très bon» patineur, et surtout, capable de réussir des jeux en pleine vitesse.

Siivonen, lui, est un arrière de 6 pieds originaire de la ville d’Uusikaupunki né en 2002 qui célèbrera son 18e anniversaire en octobre. Roy estime que le produit de l'équipe U-20 de Lukko se débrouille bien des côtés de la patinoire. En 35 matchs, il a obtenu cinq points en 2019-2020.

Ironie du sort, les deux joueurs ont fait connaissance, il y a deux ans, lors d’un camp d’entraînement tenu à Montréal.

«Viljami est l’un des meilleurs espoirs au monde parmi les joueurs nés en 2003. Il y a de fortes possibilités que les deux soient repêchés en 2021 dans la LNH. Il s’agit d’un honneur pour eux d’avoir la chance d’être dirigés par Patrick Roy», notait leur conseiller finlandais Sami Laine, associé à l’agence RSG (Roy Sports Group) dirigée par Allain Roy à l’occasion d’une discussion avec les médias de Québec après le repêchage.

Voilà déjà trois mois que le patron des Remparts discutait avec les deux conseillers. Il a reçu la confirmation du désir des jeunes de s’amener dans la LHJMQ il y a de cela environ un mois et demi.

«Je suis excité à mort […] Je trouve ça le fun de voir où l’on est rendu et j’aime la direction où l’on s’en va. Il a fallu être patient, mais j’ai l’impression qu’on a changé la culture de l’équipe depuis deux ans. Tout est en place. On va faire beaucoup de progrès la saison prochaine et on sera prêt dans deux ans», notait celui dont l’organisation cherchera à obtenir le tournoi de la Coupe Memorial en 2022.

Un russe à Rimouski

De son côté, l’Océanic de Rimouski a profité de son choix de première ronde (41e) pour mettra la main sur le jeune attaquant russe de 16 ans, Alexander Lazarev. Avec l’équipe des moins de 18 ans d’Angarsk, la saison dernière, le joueur qui fêtera son 17e anniversaire en octobre a cumulé 70 points (dont 36 buts) en 40 matchs.

«Il est un grand attaquant très complet qui pourra nous aider offensivement dès l’an prochain. Il nous a déjà confirmé qu’il voulait jouer chez nous», a fait savoir l’entraîneur-chef et directeur général de l’Océanic Serge Beausoleil, qui ne parlait pas en deuxième ronde en raison du retour à Rimouski pour une seconde saison de l’ailier tchèque Adam Raska.

+

LE REPÊCHAGE EN BREF

- Le Drakkar de Baie-Comeau n’a pas participé au repêchage international puisque ses deux patineurs étrangers étaient déjà dans l’organisation.

- La Battalion de North Bay (Ontario) a fait de l’attaquant russe de 17 ans Matrei Petrov le tout premier choix.

- Au total, les équipes de la LHJMQ ont repêché 18 joueurs en provenance de la Russie (6), de la République tchèque (4), de la Biélorussie (2), de la Suisse (2), de la Finlande (2), de la Slovaquie (1) et de la Slovénie (1).