Peu importe s’il termine sa carrière junior avec les Remparts ou pas, Sam Dunn n’a jamais regretté sa venue à Québec. «Ce fut probablement la meilleure chose qui me soit arrivée», affirme le natif de Port Hope, en Ontario.

Remparts: la période des transactions n’affecte pas Sam Dunn

L’ouverture imminente de la période des transactions, dimanche, amène son lot de spéculations. À 20 ans, le défenseur Sam Dunn pourrait, comme d’autres, se retrouver dans une autre équipe d’ici le 6 janvier. Mais si on lui donnait le choix, il compléterait sa carrière junior majeur dans l’uniforme des Remparts de Québec.

«J’adore la ville de Québec, j’aimerais vraiment rester ici», admettait l’Ontarien, jeudi, à la veille d’un match contre les Cataractes de Shawinigan au Centre Vidéotron, vendredi.

Les médias qui voulaient s’entretenir avec lui n’étaient au courant d’aucune information à propos de lui, l’a-t-on rassuré. Mais il n’est pas rare qu’un défenseur d’expérience comme lui puisse intéresser certaines formations qui cherchent à s’améliorer.

«Je ne suis pas inquiet, ça ne me dérange pas trop. On va jouer les deux prochains matchs et on verra ensuite ce qui arrivera. Peu importe ce que je pense, c’est le dg qui décide. Nous, les joueurs, notre job est sur la glace et c’est là-dessus qu’on doit se concentrer.»

Cela n’empêche pas les jeunes de 16 à 20 ans de savoir qu’ils peuvent être impliqués dans une transaction, qu’elle soit majeure ou mineure. Dunn n’est pas différent des autres.

«J’essaie de ne pas trop y penser, je veux juste apporter ma contribution à l’équipe. Bien sûr, il y aura quelques mouvements, c’est la réalité de cette ligue et je suis prêt à faire face à la situation si cela se produit. Avec le temps, les jeunes joueurs comprendront que les échanges font partie du jeu.

«Il ne faut pas voir cela d’un mauvais œil. Je connais des joueurs qui ont été échangés et qui en sont sortis gagnants. D’autres, ce fut l’inverse. Je n’ai pas discuté avec Patrick, je me concentre seulement sur mon jeu.»

Le plus régulier

Auteur de 16 points en 33 matchs, Dunn s’impose comme le défenseur le plus régulier des Remparts, d’autant plus que le capitaine Benjamin Gagné évolue dorénavant à l’avant. Il revendique quatre buts en avantage numérique.

«On peut toujours faire mieux, mais je suis satisfait de mon jeu jusqu’à présent. J’espère revenir après les Fêtes et le monter d’un autre cran, faire encore mieux.»

Peu importe s’il termine sa carrière junior avec les Remparts ou pas, le natif de Port Hope (Ontario) n’a jamais regretté sa venue dans la capitale. «Ce fut probablement la meilleure chose qui me soit arrivée. Dans le junior A, le rythme de vie est bien différent qu’ici. Je suis chanceux de m’être joint aux Remparts, et tout ce qu’ils font est bon pour nous. On se développe à la fois comme joueur et comme personne, on travaille fort, on va à l’école.»

Carrière professionnelle

À quelques mois de la fin de son stage junior, Dunn veut poursuivre sa carrière dans le hockey. Quelques universités canadiennes ont déjà manifesté de l’intérêt à son endroit.

«J’aimerais avoir la chance de jouer dans le hockey professionnel. L’important, c’est d’abord avoir une bonne fin de saison.»

Il a participé au camp des Blue Jackets de Columbus, l’automne dernier. «Ils m’avaient dit que je n’étais pas prêt pour jouer pro, cette saison, mais ils avaient aimé mon camp. On m’avait dit de me concentrer sur mon jeu, qu’on me surveillerait.»

En vitesse : L’entraîneur-chef et directeur général des Remparts Patrick Roy n’a pas dirigé la séance d’entraînement, jeudi, puisqu’il se trouvait à La Baie pour assister au Challenge midget AAA... Absent depuis le début du mois d’octobre, le défenseur Breaden Virtue est prêt à revenir au jeu, en fin de semaine... Jakob Pelletier, un joueur de Québec qui s’aligne avec les Wildcats de Moncton, a été choisi pour participer au match des meilleurs espoirs de la LCH, le 23 janvier à Red Deer, tout comme le gardien Colten Ellis (Rimouski) et l’attaquant Nathan Légaré (Baie-Comeau, entre autres. Au total, neuf joueurs de la LHJMQ y seront... Les Cataractes de Shawinigan et les Saguenéens de Chicoutimi sont de passage à Québec, vendredi (19h) et samedi (16h)... Comme les autres formations de la LHJMQ, les Remparts seront en pause des fêtes à compter de dimanche. Leur prochain match aura lieu le vendredi 28 décembre, contre Sherbrooke, au Centre Vidéotron...

Alexander Radulov

+

LA DÉCENNIE DE CROSBY, RADULOV ET ROY

Incontournables, Sidney Crosby et Alexander Radulov s’imposaient dans la sélection de l’équipe d’étoiles de la première décennie des années 2000 de la LHJMQ, dévoilée jeudi dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire du circuit Courteau. Au total, 23 joueurs et deux entraîneurs, dont Patrick Roy, se retrouvent dans cette constellation du nouveau millénaire.

Avec ses deux championnats des marqueurs en deux saisons avec l’Océanic de Rimouski, Crosby a marqué l’histoire de la LHJMQ en étant le seul joueur à le faire dès l’âge de 16 ans. Mais il n’a pas été le seul à se démarquer. À Québec, Radulov a aussi laissé son empreinte dans le temps, menant les Remparts à la conquête de la Coupe Memorial en 2006. Ses 152 points en 2005-2006 n’ont jamais été égalés ou battus depuis.

À la barre de cette formation, Roy n’a aussi laissé personne indifférent. Le Diable rouge en chef a aussi soulevé le précieux trophée, cette année-là, mais il est aussi le coach ayant pris le moins de matchs pour atteindre les plateaux des 200 (315 matchs) et 300 victoires (467 matchs).

Le défenseur Marc-Édouard Vlasic, dont le nom a été immortalisé par les Remparts, comme ceux de Radulov et de Roy, a aussi trouvé refuge au sein de la brigade défensive de cette sélection émérite. Deux joueurs originaires de la région de Québec, David Desharnais et Simon Gamache, ont également été reconnus.

L’équipe d’étoiles est aussi composée des attaquants Claude Giroux, Pierre-Marc Bouchard, Maxime Talbot, Mathieu Perreault, Jakub Voracek, Brandon Reid, Marc-André Thinel, Derick Brassard et Ales Hemsky. En plus de Vlasic, les autres défenseurs sont Danny Groulx, Kristopher Letang, Marc-André Bergeron, Mario Salzo Jr, Patrick Coulombe et Marc-André Bourdon. Les gardiens sont Nicola Riopel, Ondrej Pavelec et Corey Crawford, tandis que le triple vainqueur de la Coupe du président Benoît Groulx est l’autre coach.