Les Huskies ont éliminé les Remparts en cinq matchs,  l'an dernier, en quart de finale des séries.  Les deux équipes se retrouveront vendredi pour un autre affrontement entre Rouyn-Noranda et Québec.

Remparts/Huskies: des airs de revanche

Éliminés à Rouyn-Noranda l'an dernier, les Remparts retrouveront les Huskies en séries, vendredi. Les juniors de Québec espèrent poursuivre sur leur victoire de samedi et comptent sur le brio de leur gardien pour effacer l'affront d'il y a 12 mois.
À pareille date l'an dernier, les Remparts étaient dirigés par Patrick Roy, les Huskies par André Tourigny. Les deux sont depuis partis ensemble dans la LNH, à Denver, pour prendre les rênes de l'Avalanche du Colorado.
Philippe Boucher est dorénavant aux commandes à Québec (39-17-12) et Gilles Bouchard à Rouyn (35-28-5). Les deux en qualité d'entraîneur-chef et de directeur général. Reste que de chaque côté, 11 joueurs étaient de l'affrontement du printemps dernier.
«On va prendre plus le temps aujourd'hui de découper leurs dernières games et celles contre nous», a commenté Boucher, hier. «Mais la plus fraîche est notre victoire de 3-0 là-bas [le 26 janvier]. Sauf que le pointage n'indique pas l'allure de la rencontre et Callum [Booth, gardien réserviste] avait été très solide pour nous. Ils avaient mieux joué que nous», a reconnu le coach.
Les Remparts ont battu les Huskies trois fois sur quatre, cet hiver, les trois derniers duels. Mais à l'instar de la performance de Booth, Rouyn a toujours dominé au chapitre des lancers.
«C'est une équipe qui a beaucoup de punch offensif», a analysé Boucher, qui pense à Marcus Power, auteur de 109 points durant la saison, et à Jean-Sébastien Dea, marqueur de 50 buts. Mais aussi à Francis Beauvillier et à Liam O'Brien, avec 22 et 20 buts. Sans oublier la robustesse d'un Jack Nevins, acquis par transaction début janvier. O'Brien joue aussi de l'épaule.
À la ligne bleue, la saison du joueur étoile Dillon Fournier a été écourtée par une opération à l'épaule et le vétéran Alexandre Leclerc n'a pas joué depuis le 1er mars. Rouyn a perdu sept de ses neuf derniers matchs et son gardien numéro un, Alexandre Bélanger, ne montre qu'une victoire à ses six dernières sorties.
Grigo veut gagner
Du côté de Québec, les deux meilleurs pointeurs sont blessés. Boucher dit qu'Anthony Duclair (commotion) et Adam Erne (rate) rejoueront cette saison, mais il ne s'avance pas à prédire quand.
Mikhail Grigorenko a pris les bouchées doubles avec 26 points dans les 12 dernières parties. «Grigo compétitionne et est très réceptif. On a vraiment l'impression qu'il veut gagner», selon son patron, qui l'utilise à toutes les sauces.
Puis il y a François Brassard. Le portier partant des Remparts vient d'offrir une prestation d'anthologie samedi, à Rimouski, ses 47 arrêts lui valant son sixième jeu blanc de la saison.
«Ça, même s'il n'a pas fait l'échauffement à cause d'un bris de patin et que trois minutes avant la mise au jeu, on n'était pas sûr s'il commencerait le match, a dévoilé Boucher. Je suis content pour lui qu'il ait connu une performance comme celle-là, malgré cette distraction. C'est un autre signe encourageant.»
Format 2-3-2
Comme plus de 800 km séparent les deux équipes, la série se disputera en format 2-3-2. Horaire qui réduit l'avantage de la glace dévolu aux Remparts, eux qui n'étaient même pas revenus de l'Abitibi après trois revers là-bas, l'an passé.
Boucher relativise en soulignant qu'en fin de semaine, Rimouski a gagné à Québec et Québec a fait de même à Rimouski, le lendemain.