«On essaie déjà de se mettre en mode séries pour être prêts quand ça va arriver. Il ne faut pas attendre à la dernière minute et avoir besoin de cette période d'ajustement», a commenté le capitaine des Remparts, Kurt Etchegary

Remparts: dernier sprint avant les séries éliminatoires

Les Remparts lancent le dernier sprint avant les séries. Ce matin, dans les bureaux de Québec, ce soir, sur la glace à Shawinigan. Même si les juniors de la capitale manquent de relayeurs, ils espèrent ne pas ralentir.
Quinze jours. Huit matchs. C'est ce qu'il reste à Philippe Boucher pour mettre ses pions en place pour les éliminatoires. Ce matin, l'entraîneur-chef et directeur général réunit son état-major pour établir le plan de match des prochaines semaines. Tout le personnel hockey est convié au consistoire : entraîneurs, soigneurs, directrice des services à l'équipe.
«On tient une réunion pour les séries et on en va faire part aux joueurs la semaine prochaine, en vue de notre préparation», a révélé Boucher, jeudi, au Colisée Pepsi, après l'entraînement matinal. Sujet vite clôt, question de reporter son attention et celle de ses joueurs sur la rencontre de vendredi soir.
Défenseurs en santé
Donc, contre les Cataractes, les Remparts se passeront de bons éléments comme Adam Erne, Nick Sorensen et Olivier Archambault, blessés, ainsi qu'Adam Chapman, suspendu. Quatre joueurs-clés de l'attaque.
«On est toujours assez pour espérer gagner», affirme le coach. «Si on fait les choses simplement, on pense qu'on est assez bons pour gagner. Des blessures, on en a, mais on ne va pas s'en servir comme excuse.»
Victime d'une commotion cérébrale le 15 décembre, Alexandre Caron-Roy pourrait effectuer un deuxième retour au jeu, après son essai infructueux du début janvier. Autrement, les rappels du junior AAA se font rares. Le joueur le plus propice à être rappelé, Gaël-Mukeba Lubwele, est blessé pour le reste de la saison.
Déjà que le défenseur Raphaël Maheux sera utilisé comme attaquant, un autre arrière, Vincent Lanoue, pourrait être converti. Le 13 en serait à sa troisième expérience du genre cette saison.
Le patron se réjouit de voir sa brigade défensive exempte de blessure. Lui reste de bons meneurs offensifs avec Anthony Duclair, Mikhail Grigorenko et Kurt Etchegary. «Je veux de l'intensité. On voit des surprises dans la ligue soir après soir. Tout le monde est dans une bataille au classement», insiste Boucher, afin d'amenuiser les 39 points de retard qu'accusent les Cataractes sur ses Remparts.
Se méfier de Shawinigan
Shawinigan bataille avec quatre autres formations pour les trois derniers passeports éliminatoires. «On perdu là-bas cette année [6 novembre, 5-3]. On a gagné 6-1 la dernière fois [16 février], mais pour les 30 premières minutes, c'était un match très serré. Ils ont même eu l'avantage des lancers, mais on a réussi à les faire casser.»
Jeudi, Boucher s'est entretenu avec son capitaine Etchegary durant de longues minutes, en bordure de la bande. L'entraîneur a appuyé sur «l'importance des matchs présentement, l'importance d'aller de l'avant avec les gars qu'on a ici présentement».
«Chaque point est important, l'avantage de la glace est tellement important en séries. Tout le monde a besoin de points autant que nous», constate pour sa part Etchegary. «Et on essaie déjà de se mettre en mode séries pour être prêts quand ça va arriver. Il ne faut pas attendre à la dernière minute et avoir besoin de cette période d'ajustement», résume-t-il, parlant de «quelques réglages à apporter notre système».
François Brassard sera devant la cage des Remparts.