«Ça va faire drôle de le voir l'autre bord. Je suis sûr qu'il va être content de revenir au Colisée et que ça va être spécial pour lui», indique Philippe Boucher à propos de Ryan Culkin.

Remparts c. Voltigeurs: rendez-vous émotif au Colisée

Les Remparts profiteront de la visite des Voltigeurs de Drummondville pour tenter de retrouver le sentier de la victoire, vendredi, au Colisée Pepsi.
Les distractions pourraient toutefois être nombreuses, alors qu'ils renoueront avec leur ancien capitaine, Ryan Culkin, et que l'amphithéâtre vibrera sous les acclamations des partisans vêtus de blanc. Une initiative visant à mousser la candidature de Québec pour l'obtention de la Coupe Memorial 2015.
Malgré tout ce qui l'entoure, l'importance du match opposant les Remparts (30-14-3-5) aux Voltigeurs (32-16-1-2) ne sera pas à négliger, puisque les hommes de Martin Raymond chauffent la troupe de Philippe Boucher, respectivement cinquièmes avec 67 points et quatrième avec 68 points, au classement général de la LHJMQ.
Jusqu'à maintenant cette saison, les deux équipes ont divisé les honneurs de leurs confrontations, alors que les Voltigeurs l'emportaient 4-1 à Québec le 1er octobre et que les Remparts leur rendaient la pareille avec un gain de 3-2 à Drummondville le 3 janvier. Ironiquement, Culkin avait été le héros de cette rencontre pour les Diables rouges, avec une production de deux buts en avantage numérique.
Trio tout européen
«C'était le match où Adam [Erne] est revenu directement de la Suède et on avait joué un très bon match. On avait été solides. C'était Culkin qui avait joué une grosse game pour nous. Ça va faire drôle de le voir l'autre bord. Je suis sûr qu'il va être content de revenir au Colisée et que ça va être spécial pour lui. Pour Lambert-Lemay [obtenu dans l'échange] aussi, de notre côté. Et aussi avec tout ce qui entoure les événements en vue de la Coupe Memorial, avec tout le monde en blanc dans le Colisée, qu'on va espérer plein. Ça va être le temps de donner un bon effort devant nos partisans», a soutenu Boucher.
Le pilote a une fois de plus remanié ses trios en vue de cette rencontre qui s'annonce forte en émotions de toutes sortes. C'est ainsi que Kurt Etchegary pivotera un premier trio complété par Adam Erne et Anthony Duclair, respectivement sur les flancs gauche et droit. Quant au Russe Mikhail Grigorenko, il formera une ligne totalement européenne avec le Suisse Fabrice Herzog à gauche et le Suédois Nick Sorensen à droite. Adam Chapman, Alexandre Boivin et Olivier Archambault composeront la troisième unité.
«Je n'ai pas aimé ce qu'on a généré offensivement mardi. Je pense qu'on peut être plus dangereux. L'idée d'avoir un trio plus physique, [...] je pense qu'on peut l'avoir en mettant Etchegary avec Erne et Duclair. Je pense que ce ne sera pas facile de jouer contre eux. On a vu un flash une fois où les trois Euros se sont retrouvés sur la glace ensemble et ils ont marqué. On va voir ce qu'ils peuvent faire ensemble. Fabrice se cherche. Au lieu de le punir, on va le mettre avec des bons joueurs et voir ce qui va arriver», a laissé entendre Boucher.
Ce dernier est confiant de voir sa formation offrir une meilleure performance que lors de ses deux dernières sorties, contre l'Armada et le Drakkar. Les discussions des derniers jours avec les joueurs ont porté leurs fruits.
«L'intensité est bonne dans les pratiques. C'est sûr que nous autres, en tant que personnel d'entraîneurs, on veut que les gars travaillent fort, mais aussi qu'ils aient du fun. On ne leur enlèvera pas ça. Ils ont quand même eu du plaisir dans la pratique [jeudi]. Mais on veut quand même faire des exercices qui visent des objectifs précis. [...] On veut travailler sur les choses qui vont te faire gagner en séries, ce que Baie-Comeau et Boisbriand font systématiquement depuis longtemps...»
*****
Une rencontre en blanc
Les partisans de Remparts sont invités à se vêtir de blanc pour la rencontre d'aujourd'hui entre les Voltigeurs de Drummondville et leurs favoris. La démonstration d'appui populaire à la candidature de Québec pour l'obtention de la Coupe Memorial 2015 servira à tourner des images, qui viendront compléter la vidéo de présentation de l'organisation. Cette dernière sera présentée au comité de sélection lors de son passage dans la capitale le 19 février.
Pour l'occasion, les Remparts ont instauré une tarification spéciale de 5 $ pour tous les sièges des galeries. Les détenteurs de billets de saison et de billets-passeports profitent également de promotions particulières. En date de jeudi, 12 100 billets avaient déjà trouvé preneurs pour ce duel à la saveur unique, que les Remparts espèrent présenter à guichets fermés.
Sur place, des t-shirts blancs au coût de 5 $, de l'animation, des tirages et des kiosques d'information viseront également à promouvoir la candidature des Remparts.
*****
Un match pas comme les autres
Capitaine des Voltigeurs au moment de l'échange qui l'a amené à Québec aux Fêtes, le défenseur Francis Lambert-Lemay ne cache pas que le match d'aujourd'hui revêt une importance particulière pour lui.
«Ça va être spécial de jouer contre mes chums de longue date. C'est normal. Aussitôt que j'avais été échangé, j'ai vérifié quand on jouerait contre Drummondville...» a laissé entendre le vétéran de 20 ans, qui a évolué pendant trois saisons et demie chez les Voltigeurs. Une expérience qu'il «n'oubliera jamais», même s'il est «passé à une autre étape».
Malgré la nervosité anticipée - Lambert-Lemay aura fort à faire, dont contenir ses amis Matthew Boudens et Jérôme Verrier -, il entend aider sa nouvelle équipe à l'emporter.
«On vient de subir deux défaites de suite contre deux très bonnes équipes. On est en train de se regrouper et de faire quelques ajustements dans notre système de jeu pour affronter les Voltigeurs. On veut être prêts dès le départ, parce qu'on sait que nos départs de matchs ont été laborieux dernièrement», a rappelé le 55, ajoutant qu'il sera également essentiel pour les Remparts de rivaliser d'intensité avec les visiteurs.
*****
Lamarre impatient de reprendre le collier
À l'aube d'un retour au jeu, Hubert Lamarre (fracture de la rotule) a vu ses ardeurs réfrénées par le personnel médical des Remparts jeudi, lui qui espérait reprendre l'action au cours de la fin de semaine. Un retour au jeu face au Drakkar le 14 février semble plus réaliste.
«Quand on se fait dire qu'on va être quatre mois arrêté, c'est sûr que c'est un gros coup. Une claque dans la face. Mais tu vois l'amélioration au jour le jour. Il a fallu réapprendre à marcher, réapprendre à courir, réapprendre à patiner. Ç'a été tout. Puis là, tu es en forme, t'es à quelques jours de jouer et tu te fais dire non. C'est là qu'il faut que tu fasses preuve de caractère. On ne lâche pas et on continue», a laissé entendre le Beauceron de 18 ans, qui s'est blessé en bloquant un lancer le 27 septembre.
Malgré ce nouveau pas de recul, Philippe Boucher a hâte de voir son centre apporter sa contribution à l'équipe. «C'est un gars plein d'énergie, autant dans la chambre que dans les pratiques et les games. En désavantage numérique, il faisait une bonne job. Mais il va falloir qu'il refasse sa place aussi...»