Adam Chapman, ici à la poursuite de Frédérik Gaudreau (Voltigeurs), a récolté une passe vendredi.

Remparts 3/Drummondville 2: le prix de la victoire

Ne bat pas les Voltigeurs de Drummondville qui le veut, ces temps-ci. Les Remparts de Québec ont réussi ce tour de force, vendredi soir, en l'emportant 3-2 contre une équipe qui n'avait perdu qu'une fois à ses 14 derniers matchs.
Les Remparts ont tenu le coup dans la dernière minute au moment où les locaux pressaient le pas afin de créer l'égalité. Mais comme il l'a fait tout au long de la partie, le gardien François Brassard s'est imposé devant le filet en fin de troisième pour protéger l'avance et assurer cette 21e victoire de la saison des siens.
«À la fin, ça s'est passé tellement vite que je n'ai pas réalisé qu'il y avait un gars derrière. J'ai sorti la jambière à la dernière seconde. Les gars ont bloqué des lancers, ils ont fait du très bon travail en désavantage numérique pour limiter leurs chances de marquer. Il s'agit de deux gros points pour nous», a avoué le numéro 1, l'une des étoiles les plus brillantes de la soirée.
Les Remparts misaient sur le retour de quelques éléments pour cette première partie en 2014, mais il manquait encore des pièces maîtresses à leur moteur offensif. La victoire réjouissait l'entraîneur-chef Philippe Boucher, qui s'est promené d'un avion à l'autre tout au long de la journée pour finir dans l'autocar de l'équipe.
«Drummondville est l'une des grosses équipes dans la Ligue et l'une qui travaille le plus fort. J'ose croire qu'on a travaillé, nous aussi, et Brass nous a tenus dedans. Les gars ont aussi bloqué beaucoup de lancers, ils ont payé le prix. C'est la manière de gagner des matchs», a résumé Boucher.
Il a bien apprécié l'effort de sa troupe au lendemain de la pause du Nouvel An. Les Remparts misaient sur le retour au jeu de quelques éléments, dont leur attaquant Adam Erne, mais personne ne s'est fié à l'autre pour autant.
«Ce qui nous fait peur, ce sont les nombreux jours de congé pendant les Fêtes. Malgré cela, les gars continuent de la même façon, ils sont dédiés à la cause et veulent gagner», a souligné le grand patron.
Si Brassard a été dominant entre les poteaux, le capitaine Ryan Culkin a donné le ton à l'attaque avec une paire de buts (4e et 5e), dont celui de la victoire en milieu de troisième. Anthony Duclair avait réussi son 32e filet de la saison en première période, un sommet pour celui qui en est à sa troisième campagne dans la LHJMQ. La réplique des Voltigeurs fut celle de Jérôme Verrier et Matthew Boudens.
«On parle beaucoup des buts d'Anthony, mais il joue aussi très bien défensivement et bloque des lancers. Pour ce qui est de Ryan, je sais qu'il veut rester avec nous, ça fait longtemps que j'ai compris le message», a admis Boucher, en soulignant aussi la première sortie dans l'uniforme rouge du défenseur François Godin.
Confronté pour la première fois à son ancienne équipe, Olivier Archambault a amassé deux passes, récoltant le 200e point de sa carrière junior au passage. «Je suis surtout content pour l'équipe, c'est une grosse victoire. À la fin, personne ne voulait faire d'erreur», a souligné le numéro 93.
*****************
De retour, Erne ne voulait pas de congé
Adam Erne n'a pas perdu de temps pour rentrer à la maison. Dès l'élimination de l'équipe américaine au Mondial junior, jeudi, le joueur des Remparts a grimpé à bord de l'avion dans l'optique de disputer le match de vendredi contre les Voltigeurs au lieu de faire un détour vers la résidence familiale.
«Je voulais jouer si j'étais de retour à temps, je suis prêt à le faire», disait à son arrivée au Centre Marcel-Dionne celui qui ne voulait rien savoir d'un congé. Erne n'a pas beaucoup dormi depuis que les champions en titre du Championnat mondial junior ont perdu en quart de finale contre la Russie. Qu'importe, le numéro 73 des Rouges et 19 des États-Unis a repris sa place dans l'alignement québécois, comme pourrait le faire le Suisse Fabrice Herzog, dimanche au Colisée Pepsi.
Erne a obtenu une passe en cinq matchs pendant le tournoi disputé au pays de son ami et coéquipier, Nick Sorensen. Il a savouré l'expérience, bien que son utilisation n'était pas aussi grande qu'avec les Remparts, où il évolue au sein du premier trio. Il est d'ailleurs le deuxième meilleur marqueur de l'équipe, derrière Anthony Duclair.
«Je pense avoir disputé un bon tournoi. Pour moi, c'était nouveau. Il y avait des gars plus âgés que moi, c'était normal qu'ils jouent plus souvent. J'ai acquis de l'expérience, ça ne pourra que m'aider parce que j'aimerais bien y retourner de nouveau, l'an prochain. Ce serait bien de pouvoir me reprendre, mais c'est trop loin à l'horizon pour y penser.»
Selon lui, les unités spéciales ont causé la perte des É.-U. à Malmö. «Dans ce genre de compétition, si vous ne capitalisez pas sur vos chances, des pays comme le Canada et la Russie vont vous faire mal.»
En Suède, Erne a jasé avec Sorensen et Herzog. Il a d'ailleurs soupé avec ce dernier, jeudi soir. Le tournoi étant terminé pour lui et ses compatriotes américains, il met ses jetons sur la Suède pour remporter le Mondial junior devant leurs supporteurs. Il a aussi discuté avec Mikhail Grigorenko après le match contre la Russie. «Il veut retourner à Buffalo. Disons que l'idée de revenir à Québec ne serait pas son premier choix», confiait en riant celui qui s'alignait avec le jeune phénomène Jack Eichel, «un joueur très talentueux».
*********************
En vitesse...
La tempête qui sévissait dans l'est du pays n'a pas empêché l'entraîneur-chef Philippe Boucher de revenir à temps pour prendre place derrière le banc de l'équipe, vendredi soir... Le défenseur François Godin disputait son premier match avec les Remparts et portait le numéro 26... Outre Adam Erne, plusieurs joueurs effectuaient des retours au jeu pour la formation québécoise, dont Alexandre Caron-Roy, Brandon Shea et Brent Turnbull... De tous les joueurs disponibles, Anthony Latina, Raphaël Maheux et David Hunter n'ont pas participé à la rencontre... Le retrait de l'alignement de Maheux est survenu tout juste après la période d'échauffement en raison de la décision de jouer pour une rare fois à six défenseurs et 12 attaquants. Invité à se joindre à l'équipe pendant l'absence de plusieurs éléments, Alexander Snow a été retourné à son club de Dieppe... Les Remparts reçoivent le Phoenix de Sherbrooke dimanche après-midi (15h).