Carmine-Anthony Pagliarulo

Remontée victorieuse pour les Remparts contre Moncton

Les Remparts de Québec ont réussi vendredi à combler un déficit de deux buts pour finalement l’emporter 4 à 3 en prolongation sur les Wildcats au Centre Avenir de Moncton.

Les locaux menaient 3 à 1 en début de deuxième grâce à deux buts de Jonathan Aspirot et au 27e de la saison de Jeremy McKenna, qui avaient trompé la vigilance de Carmine-Anthony Pagliarulo dans les 25 premières minutes du match. Gabriel Montreuil avait répliqué pour les Remparts.

«Je suis content parce que malgré le déficit de deux buts, les gars n’ont jamais abandonné. On a pris de bonnes décisions avec la rondelle et on a appliqué une bonne défensive de zone. C’est enfin une bonne performance d’équipe après trois qu’on n’avait pas vraiment aimées», a commenté l’entraîneur-chef Patrick Roy après la partie.

Les Diables rouges avaient été dominés 11 à 3 au chapitre des lancers durant l’engagement médian. Cependant, l’un de ces lancers, un tir de loin d’Andrew Coxhead entre deux défenseurs des Wildcats, a trouvé son chemin jusqu’au filet et a trompé la vigilance de Francis Leclerc pour réduire l’écart à un seul but. 

C’était le début d’une belle remontée pour les protégés de Roy, qui ont également réussi à écouler une pénalité pour conserver leur avance avant de rentrer au vestiaire. 

Message reçu

«C’est certain que le but de Coxhead est l’un des points tournants du match. Après la deuxième, j’ai dit aux gars qu’on avait travaillé fort dans les deux dernières pratiques et qu’il n’y avait aucune raison pour qu’on n’aborde pas la troisième période avec beaucoup de confiance. Je leur ai dit qu’en gagnant la troisième, on avait des chances de remporter le match.»

Dominants durant le dernier vingt, les Remparts ont semblé avoir bien compris le message et en ont fait voir de toutes les couleurs à Leclerc et à ses coéquipiers.

Dylan Schives a finalement réussi à créer l’égalité avec un peu plus de six minutes à faire au temps réglementaire après que les Wildcats aient perdu le contrôle du disque au milieu de la patinoire.

Un peu plus d’une minute plus tard, Jérémy Laframboise croyait bien avoir marqué quand la rondelle a rebondi sur le poteau à la gauche de Leclerc pour traverser la largeur du filet et ressortir après avoir heurté l’autre poteau. La reprise vidéo a cependant démontré que la rondelle n’avait jamais franchi la ligne rouge.

Ce n’était toutefois que partie remise, puisque seulement 1:34 après le début de la prolongation à trois contre trois, Pierrick Dubé, qui était un coup de patin devant son couvreur Jakob Pelletier, a saisi une passe rapide de Coxhead pour la rediriger au fond du filet et donner la victoire aux siens.

Nouveaux venus

Roy a bien aimé la performance de son gardien de but, qui avait pourtant cédé sur le lancer de McKenna après seulement 42 secondes de jeu. «Il s’est très bien repris, mais il n’a pas été chanceux sur le troisième but puisque la rondelle a frappé la culotte d’un de nos joueurs avant d’entrer dans le filet.»

Il a aussi salué la performance de ses nouveaux venus, le défenseur Louis Tardif Jr. et le centre Luke Kutkevicius. «J’ai bien aimé le travail de Tardif à son premier match avec nous et pour ce qui est de Kutkevicius, sa présence nous amène une belle profondeur.»

Roy avoue cependant qu’il a hâte d’avoir à sa disposition une formation complète alors que son attaquant vedette Philipp Kurashev était toujours au championnat mondial junior et que Matthew Grouchy et le nouveau venu Édouard Saint-Laurent sont sur la liste des blessés. «Le 9 janvier, tous ces gars-là devraient être de retour», a-t-il affirmé en terminant.