Déterminé à retourner dans les bonnes grâces des recruteurs de la LNH, Olivier Archambault ne se concentre pas sur sa fiche offensive, mais cherche plutôt à s'améliorer défensivement.

Québec c. Gatineau: gare aux flammèches!

Même si 10 buts avaient été marqués lors du dernier match entre les Remparts et les Olympiques - une victoire de 7-3 de Québec en décembre -, le sommaire des punitions s'était avéré le plus long des deux, signe de la robustesse de l'affrontement. La nature de ce récent duel laisse présager un début de match relevé jeudi, lorsque les deux équipes recroiseront le fer, au Centre Robert-Guertin.
Séparés par à peine deux points en date de mercredi, Québec (26-12-3-5) et Gatineau (28-16-1-1) occupent respectivement les septième (60 points) et huitième (58 points) rangs d'un classement de la LHJMQ complétement congestionné, où les neuf équipes de tête ne sont séparées que par sept points.
Chaque match disputé à l'une ou l'autre de ces formations - les Remparts en affronteront sept de suite à partir de jeudi! - sera donc primordial pour le positionnement de l'équipe, à l'aube des séries éliminatoires. Il va sans dire, un bon début de voyage à Gatineau permettrait aux Diables rouges de donner le ton.
«La dernière fois qu'ils sont venus ici, on a eu un gros match robuste. Ils ont eu beaucoup de pénalités de 10 minutes. C'est sûr que ça va être intense. Ça va être une bonne première période. Il va falloir être prêt» a soutenu Olivier Archambault, qui pivotera un deuxième trio complété par Fabrice Herzog et Anthony Duclair.
Avec quatre points, dont trois buts, l'espoir des Rangers avait justement connu un match du tonnerre lors de la visite de la troupe de Benoît Groulx, le 13 décembre. Les Gatinois étaient alors privés de leur pilote, parti au Mondial junior. Depuis ce temps, ce dernier a toutefois fait une brève apparition au Colisée Pepsi la semaine dernière, où il a dirigé un entraînement des siens, en route vers Baie-Comeau.
Compétition à l'interne
«On a vu quelques games et on les a vu pratiquer ici la semaine passée. C'est une très bonne équipe de hockey qui a ça de particulier qu'elle travaille tout le temps. Ce n'est jamais facile d'aller jouer là-bas. Ils vont sûrement se souvenir de leur dernière visite au Colisée Pepsi. Les joueurs ont la mémoire longue...», a pour sa part rappelé l'entraîneur-chef Philippe Boucher, avant d'entreprendre le périple de trois matchs à Gatineau, à Val-d'Or et à Rouyn-Noranda.
Les Remparts se présenteront toutefois à Gatineau avec un as de plus dans leur manche, étant donné la présence de Mikhail Grigorenko dans leur alignement. Une addition qui a forcé Philippe Boucher à remanier ses trios et ses unités spéciales.
«Je pense qu'offensivement, on a tout ce qu'il faut pour marquer des buts à chaque jour. Chaque ligne peut contribuer, de la première à la quatrième. C'est sûr que c'est le fun. Je pense que les amateurs de Québec vont avoir du plaisir à venir nous voir jouer...» a laissé entendre Archambault.
Le centre de 20 ans convient toutefois que cette situation crée une compétition à l'interne, que ce soit pour l'importance du rôle à jouer ou pour le temps de glace. «C'est sûr qu'il y a une petite compétition, mais c'est une compétition qui est le fun. On est tous des bons chums», affirme le numéro 93.
Déterminé à retourner dans les bonnes grâces des recruteurs de la LNH, ce dernier n'a de toute façon pas chiffré ses objectifs, cette saison. «Je ne pense pas vraiment à mes points. Je pense à m'améliorer défensivement. C'est la première année que je suis dans les plus [+ 11], alors je pense que c'est positif pour moi! Je me concentre sur les petits détails qui vont me permettre de monter en haut.»
*****************
À l'attaque!
Après avoir abordé le jeu défensif la veille, Philippe Boucher a convié ses hommes à un entraînement entièrement axé sur l'offensive, mercredi. Sorties de zone, avantages numériques et concours de fusillade remporté par Nick Sorensen étaient au menu de cette dernière séance sur glace, avant le départ pour Gatineau. «On a fait beaucoup d'exécution. La fusillade, ce n'est pas le meilleur aspect de notre jeu. On aurait pu aller chercher quelques points de plus au classement avec ça. C'est à travailler. Et l'avantage numérique, on l'avait travaillé à cinq contre zéro, mais on voulait aussi le travailler dans une situation compétitive», a signalé le pilote. Ce dernier a également apporté un changement à sa première unité d'attaque massive, confiant le rôle de quart-arrière à Cody Donaghey plutôt qu'à François Godin. «Le lancer de Cody, c'est un atout majeur qu'il a amélioré. On l'a vu dans le match contre Rouyn-Noranda. On pense que s'il le pratique, entouré de joueurs talentueux, il va marquer souvent», a jugé Boucher au sujet du défenseur de 18 ans, auteur de six buts et de 19 passes.
En vitesse...
Pour une deuxième semaine consécutive, les Remparts figurent dans le classement hebdomadaire de la LCH, où ils obtiennent une mention honorable. L'effet Grigorenko?... Le gardien gatinois François Brassard obtient le départ du match de jeudi contre la troupe de Benoît Groulx, dans son patelin. Il pourrait disputer les trois matchs de la fin de semaine, mais Philippe Boucher réservait encore sa décision, mercredi... Acquis de l'Armada de Blainville-Boisbriand à la période des Fêtes, l'attaquant Tyler Brown connaît bien la division Ouest, où s'aventurent les Remparts au cours de la fin de semaine. Un dénominateur commun entre toutes ces équipes? «Ils travaillent tous très fort. Ce sera une fin de semaine difficile. Mais nous avons une bonne équipe. Nous sommes confiants en nos moyens, alors nous devrions bien faire»... Le comité de sélection de la Coupe Memorial 2015 débarquera à Québec le 18 février et effectuera son évaluation de la candidature des Remparts le lendemain... Toujours hors d'état de jouer, Yannick Turcotte (genou), Hubert Lamarre (rotule), Alexandre Boivin (mononucléose) et Alexandre Caron-Roy (commotion cérébrale) n'ont pas fait le voyage.