Les Diables rouges n’avaient pas mal débuté la partie même si Dawson Mercer des Voltigeurs avait déjoué Anthony Pagliarulo 18 secondes après le premier coup de sifflet.

Québec 3/Drummondville 7: Patrick Roy pas inquiet

Malgré une défaite de 7 à 3 subie vendredi soir aux mains des Voltigeurs à Drummondville, Patrick Roy n’est tout de même pas inquiet pour ses Remparts qui terminaient le calendrier présaison sur une note négative.

«Moi, je ne regarde pas le pointage final. Ce qui m’importait, c’était de progresser comme équipe et je crois qu’on a progressé. J’aurais aimé que ce match ait lieu plus tard, pour nous donner la chance d’avoir trois ou quatre pratiques de plus, mais c’est comme ça», a résumé le directeur général et entraîneur des Remparts au téléphone après la partie.

«Il y a des choses que j’ai aimées et d’autres que j’ai moins aimées. Parmi celles que j’ai moins aimées, il y a le fait qu’on ait donné beaucoup trop de revirements à mon goût. J’aimerais qu’on simplifie un peu plus les choses. Mais ce n’est pas grave, on va leur faire un petit vidéo dimanche et on va travailler là-dessus», a poursuivi Roy.

Absents de marque

Il faut dire que les Remparts devaient composer sans leurs joueurs de centre Andrew Coxhead, au camp de développement des Predators de Nashville, et Félix Bibeau, qui participera au camp d’entraînement des Islanders de New York.

«Notre ligne du milieu a beaucoup souffert de l’absence de Bibeau et Coxhead», a-t-il fait remarquer même si ses protégés ont remporté 58 % de leurs mises en jeu.

«J’ai quand même aimé leur résilience et le fait qu’ils soient restés dans ce qu’on leur demandait au niveau de l’échec avant. Ils ont mis de la pression et on a quand même obtenu presque 40 tirs au but. Il restera pour eux à travailler davantage ensemble, à se voir plus sur la glace», a poursuivi Roy.

Buts rapides

Les Diables rouges n’avaient pas mal débuté la partie même si Dawson Mercer des Voltigeurs avait déjoué Anthony Pagliarulo 18 secondes après le premier coup de sifflet. Aleksei Sergeev et Thomas Caron ont trompé la vigilance de leur ancien coéquipier Anthony Morrone à 5:18 et 6:50 de la première période.

C’est par la suite cependant que tout a commencé à s’écrouler quand les locaux ont répliqué avec trois buts en un peu plus de trois minutes en milieu de période : Charlie Da Fonseca, Charles-Édouard Drouin et Nicholas Girouard ont propulsé les Voltigeurs avec une avance qu’ils n’allaient plus perdre par la suite.

Jeremy Lapointe et Drouin, avec son second but du match, en ont rajouté en deuxième et Fabian Hochegger en troisième. Chez les Remparts, Sergeev est venu inscrire un deuxième filet lors de l’engagement final.

«Sergeev a connu un fort match, il a été très bon et il a très bien bougé la rondelle», a d’ailleurs commenté Roy, qui n’avait pas toujours été satisfait du rendement de son attaquant russe depuis le début du camp.

Malatesta

Quant au jeune James Malatesta, qui disputait son premier match hors-concours avec les Remparts, l’entraîneur-chef a bien aimé ce qu’il a vu. «Ça a bien été, il a eu de bons flashs. Je l’ai beaucoup aimé avec la rondelle et il a du travail à faire sans la rondelle, mais ça, on le savait. J’aime l’intensité qu’il amène», a résumé Roy, qui a aussi apprécié le travail de ses recrues Nathan Gaucher et Jacob Melanson.

«À l’arrière cependant, il faudra être patient», a-t-il ajouté, n’en mettant pas trop sur les épaules de Pagliarulo même s’il a accordé sept buts. «Il a été moyen, mais c’est son premier match. J’aurais peut-être dû l’amener à Baie-Comeau et le faire jouer un peu. Mais ça m’inquiète plus ou moins. C’est mon gardien numéro un et tout va se replacer après une bonne semaine de travail avec Pascal [Lizotte, entraîneur des gardiens]», a conclu Roy.