En deux matchs, Anthony Duclair a totalisé 10 points.

Québec 1/Shawinigan 2: Duclair blessé à son tour

Non seulement les Remparts ont perdu le match, vendredi, à Shawinigan, mais ils ont aussi perdu leur meilleur marqueur. Dans une défaite de 2-1 en tirs de barrage face aux Cataractes, Anthony Duclair est entré en collision avec le poteau des buts, en troisième période. Il n'est pas revenu au jeu et souffrait de maux de tête, après la rencontre.
«Shawinigan a bien joué, mais on a perdu un autre de nos joueurs-clés. Disons que ç'a fait mal», a commenté l'entraîneur-chef Philippe Boucher, joint au téléphone après la partie. «Je ne veux pas faire de diagnostic, mais il a mal à la tête», s'est ensuite contenté de dire le patron, au sujet de son prolifique pointeur, qui a été frappé par Alex Filitrault alors qu'il essayait de couper au filet à pleine vitesse.
«C'était une mise en échec qui n'était pas nécessaire, je ne comprends pas pourquoi il n'a pas été puni», a confié Boucher au journaliste Steve Turcotte, du Nouvelliste de Trois-Rivières. L'entraîneur-chef des Remparts va demander au préfet de discipline Raymond Bolduc de revoir la séquence pour statuer s'il y a matière à suspension.
Plus tôt dans la soirée, en première période, Duclair avait haussé sa récolte saisonnière à 99 points en alimentant Mikhail Grigorenko pour son but. Mais le rapide numéro 10 pourrait bien devoir stopper ses ardeurs sous la centaine magique, puisqu'il ne reste que sept rencontres régulières au calendrier des Remparts, soit deux semaines.
Avec 50 buts et 49 passes, Duclair se place troisième pointeur du circuit junior québécois derrière Anthony Mantha, de Val-d'Or, à 108 points, et Marcus Power, de Rouyn-Noranda, à 100.
La blessure de Duclair s'ajoute à une longue liste chez les Remparts. Une liste avec des gros noms, ce qui est mauvais signe à la veille des séries éliminatoires. Adam Erne (rate), Olivier Archambault (genou) et Nick Sorensen (cou) sont aussi tombés au combat dans 13 derniers jours. Avec Duclair, ce sont quatre des cinq meilleurs pointeurs de l'équipe.
Sans compter les autres absents: Massimo Carozza (main), Adam Chapman (suspendu) et Yannick Turcotte (genou). Soulignons le retour au jeu de l'attaquant Alexandre Caron-Roy, vendredi, deux mois et demi après sa commotion cérébrale le 15 décembre.
Malgré tout, les Remparts ont dominé complètement la première période. Mikhail Grigorenko a toutefois été le seul à déjouer Marvin Cüpper sur une séquence en avantage numérique, après avoir été alimenté par Duclair.
Plus d'intensité
Difficile de dire sur quel bouton l'entraîneur-chef Martin Bernard a appuyé dans le vestiaire au cours du premier entracte, mais force est d'admettre qu'il a eu la main heureuse, puisque les Cataractes sont revenus avec beaucoup plus d'ardeur. Si François Brassard a su préserver l'avance des siens en deuxième, il a fini par céder sur un tir sur réception provenant de la palette de Giovanni Fiore en début de troisième.
Boucher a eu beau surutiliser ses meilleurs éléments, réunir Grigorenko, Duclair et Fabrice Herzog sur le même trio, ses hommes n'ont pas réussi à produire un autre filet malgré plusieurs lancers décochés en direction de Cüpper, auteur de 40 arrêts vendredi. Puis, en fusillade, Fiore a de nouveau battu Brassard pendant que Cüpper s'occupait de Grigorenko, Herzog et du Trifluvien Marc-Olivier Groleau.
«On a joué une très bonne première, mais l'intensité n'était peut-être pas au maximum et ça nous a rattrapés plus tard dans le match», a noté Boucher. «Les gars ont voulu jouer de façon cute. C'est décevant, tous les points sont importants.» Avec la collaboration duNouvelliste de Trois-Rivières