Patrick Roy mise sur ses vétérans, comme Andrew Coxhead et Philipp Kurashev, pour donner l’exemple dans la première ronde des séries, qui commencent à Halifax.

Patrick Roy déterminé à surprendre

Sachant fort bien que les Remparts ne seront pas les favoris contre les Mooseheads de Halifax, l’entraîneur-chef Patrick Roy est déterminé à causer une surprise dans la série de première ronde qui débute vendredi.

«On s’en va là pour surprendre. On n’est pas les favoris, du moins, je ne le pense pas», a analysé Roy après l’entraînement des siens mardi matin au Pavillon de la jeunesse. «Par contre, on y a cru depuis le début de la saison et on a vu dans le passé des équipes qui étaient largement favorites ne pas gagner la série. C’est un exemple pour nous cette année», a-t-il ajouté.

Même si les Remparts ont terminé la saison avec 67 points, 35 de moins que les Mooseheads, les Diables rouges ont remporté leurs deux matchs face aux représentants des Maritimes cette année, par la marque de 6 à 2 en octobre et de 4 à 3 en janvier.

«Non, on ne fait pas tout un plat avec le fait qu’on les ait battus deux fois, pas plus qu’on en ferait tout un plat s’ils nous avaient battus deux fois», poursuit Roy, qui ne croit pas non plus que le fait que les Mooseheads soient l’équipe hôtesse de la prochaine Coupe Memorial sera un facteur.

«Je n’ose pas croire que ça puisse être un facteur. Je suis sûr que, même si leur place en Coupe Memorial est assurée, ils ne veulent pas se faire battre par les Remparts!»


« On a vu dans le passé des équipes qui étaient largement favorites ne pas gagner la série. C’est un exemple pour nous cette année »
L’entraîneur-chef Patrick Roy

L’entraîneur-chef s’affairait à travailler sur «les derniers détails» avec ses protégés avant de s’envoler pour la Nouvelle-Écosse. «J’ai regardé Halifax jouer au cours des derniers jours et il y a des choses qu’on va vouloir appliquer contre eux. Heureusement, ce n’est pas vraiment compliqué comme système.

«Présentement, on est plus nerveux qu’autre chose, mais vendredi, il faudra être prêts. Il faudra bien exécuter, surtout en zone défensive. Il faudra aller au filet et il faudra aussi que les unités spéciales fonctionnent bien», poursuit Roy, qui voit du bon dans le fait que les Remparts commencent la série au Scotiabank Centre. «C’est une bonne nouvelle de débuter sur la route, car la pression sera sur eux.»

Vétérans

Pour Roy, l’exemple des vétérans sera également un facteur important et plusieurs ont clairement démontré mardi qu’ils avaient l’intention de mettre leur poids dans la balance. C’est le cas d’Andrew Coxhead et Philipp Kurashev, les deux meilleurs buteurs de l’équipe cette année. En trois saisons avec les Diables rouges, les deux n’ont jamais remporté une seule série de fin de saison.

«Oui, nous avons eu quelques années difficiles. Malgré tout, nous arrivons dans la meilleure période de l’année et le but n’est pas seulement de gagner une série, mais bien de nous rendre le plus loin possible. Évidemment qu’il faut toutefois commencer par gagner cette série. Halifax est une équipe dont les joueurs sont très habiles, mais on s’en fiche, on va jouer comme on doit jouer. Si on veut gagner, il faudra jouer en équipe. Il faut utiliser les forces de chacun et s’entraider», a déclaré Kurashev, dernier à quitter la patinoire après l’entraînement.

Quant à Coxhead, la série revêt un caractère particulier pour lui, qui est natif de Bedford, une banlieue de Halifax. «Je suis très excité, c’est vraiment agréable de jouer contre l’équipe de ma ville natale. J’habitais à environ 30 minutes de Halifax. Toute ma famille et mes amis seront aux matchs», indique celui qui s’attend aussi à une forte opposition. «C’en sera une bonne! Les Mooseheads ont une bonne équipe rapide et il faudra travailler très fort chaque match pour pouvoir gagner. C’est sûr aussi que c’est plate de ne pas avoir gagné une seule ronde jusqu’à maintenant, alors il y a une certaine pression sur nous à cause de ça aussi», résume l’attaquant de 18 ans.