Pierrick Dubé, natif de Québec, évoluera devant parents et amis dans l'uniforme des Remparts qu'il venait, jusqu'à tout récemment, voir jouer au Centre Vidéotron.

Nervosité avant la rentrée

Après avoir amorcé leur 21e saison avec une fiche parfaite de 2-0 sur la route la semaine dernière, les Remparts effectuent leur grande rentrée locale vendredi et samedi, au Centre Vidéotron.
Afin de se préparer à ce doublé contre les Cataractes de Shawinigan et les Olympiques de Gatineau, les hommes de Philippe Boucher ont délaissé jeudi le Pavillon de la jeunesse pour le Centre Vidéotron, où ils n'ont patiné qu'une seule fois depuis le début du camp d'entraînement, en août. «On a passé le test sur la route en fin de semaine passée et on veut garder les mêmes bonnes habitudes de travail. C'est ce qu'on veut amener ici», a raconté l'entraîneur-chef.
Les partisans des Remparts ne devraient pas être trop dépaysés lors de la présentation officielle des joueurs vendredi. «Ils vont reconnaître des vétérans qui sont ici depuis longtemps, les Garneau, Boucher, Baribeau, mais on a aussi beaucoup de jeunes qu'ils vont apprendre à connaître, les Dajcar, Laframboise, Mathieu.
«J'espère qu'on va donner du bon hockey. Si on pouvait sortir comme on l'a fait sur la route, je pense que les gens vont apprécier. On est une équipe qui veut avoir une éthique de travail irréprochable. Jusqu'à maintenant, on travaille très fort. J'espère que ça va être une équipe dont les gens de Québec peuvent être fiers», a poursuivi le pilote.
Boucher s'est toutefois dit conscient que les cérémonies d'avant-match et la foule imposante annoncée risquent d'injecter une bonne dose de nervosité chez les nouveaux Diables rouges. C'est pourquoi il a insisté pour tenir deux entraînements de suite au Centre Vidéotron, jeudi et vendredi.
«C'est normal et il le faut. Je pense que si tu n'es pas nerveux demain, ce n'est pas normal. La majorité des joueurs, leurs familles, leurs amis, vont être ici. Il va y avoir des présentations... Cette année, on ne va pas avoir de séances matinales, mais vendredi, exceptionnellement, on va en faire un pour nous aider à chasser la nervosité.»
Un match «spécial»
À sa première saison avec l'équipe, la recrue de 16 ans Pierrick Dubé admet que ce premier match local sera «spécial». Choix de première ronde en juin, le produit du Séminaire Saint-François est originaire de Québec.
«À chaque fois que je suis venu au Centre Vidéotron, c'était pour voir jouer les Remparts. Là, ça va être mon premier vrai match en tant que Remparts, au Centre Vidéotron. Ça fait que je suis très excité. J'avais très hâte à ce moment-là. Mais je n'ai pas de pression. Que je vienne de Québec, ça ne change rien pour moi. Je vais jouer ma game comme je suis capable de la jouer», a soutenu le numéro 72.
En lever de rideau, les Remparts affronteront les Cataractes qui, en l'absence des vétérans Samuel Girard (Nashville) et Brandon Gignac (New Jersey), retenus dans des camps professionnels, sont toujours en quête d'une première victoire, cette saison. «On s'attend à une équipe affamée. Dan [Renaud, entraîneur-chef des Cataractes et ancien adjoint de Boucher], qu'on connaît bien depuis plusieurs années, va s'en venir ici avec son équipe très bien préparée. Ce n'est rien de nouveau. Tout le monde est toujours bien préparé pour venir jouer ici. Tout le monde a encerclé la date de leur match au Centre Vidéotron sur le calendrier. Mais on va être bien préparés nous autres aussi», a prévenu Boucher, qui n'effectuera qu'un seul changement à son alignement, alors que Dubé remplacera Anthony Wojcik.
***
Tam bientôt en Chine
Sous contrat avec les Red Stars de Kunlun dans la KHL, l'ancien capitaine des Remparts Mikaël Tam se joindra à son équipe sous peu. Se remettant d'une intervention chirurgicale à une épaule, le défenseur de 26 ans, qui s'entraîne avec les Remparts depuis quelques semaines, complètera sa période de remise en forme le 10 octobre. Quelques jours auparavant, il quittera Québec en direction de la Chine, où il rejoindre ses nouveaux coéquipiers - en grande partie des Nord-Américains -, au sein de la formation dirigée par Mike Keenan. En 15 matchs cette saison, les Red Stars présentent une fiche de 8-7. «Quand tu as l'opportunité de jouer dans la KHL, tu ne refuses pas ça. Je pense que ça va être une bonne opportunité pour moi de jouer dans une grosse ligue. C'est à moi de démontrer que je suis capable de faire une bonne job comme cinquième ou sixième défenseur. Il faut que je joue ma petite game, soit jouer solide défensivement, faire une bonne première passe et appuyer l'attaque de temps en temps.»
***
Un nouveau rôle pour Côté
L'ailier gauche de 18 ans Louis-Filip Côté a décidé de faire table rase d'une dernière saison décevante et de repartir en neuf, en changeant notamment son numéro du 23 au 65. Le natif de Laurier-Station, qui avait été obtenu dans la transaction qui avait envoyée Nikolas Brouillard à Rouyn-Noranda en 2016, obtient également, à sa troisième saison dans la LHJMQ, un nouveau défi : évoluer au centre de Garneau et Eastman. «Ce n'est pas une grosse adaptation parce que j'ai joué là un peu l'année passée. Je connais un peu mes repères. Et dans les pratiques, je joue aussi au centre, alors ça m'aide. La plus grosse différence, c'est défensivement. Et j'ai des mises au jeu à remporter.» Pour sa part, Philippe Boucher aime ce qu'il voit de son attaquant lorsqu'il évolue comme pivot. «Il est très responsable. Il patine bien. On le remarque beaucoup plus à la position de centre. Si on parle de joueurs que les partisans connaissent depuis un petit bout de temps et qui peut débloquer cette année, ça en est un», a-t-il prédit.