Anthony Morrone a tenu le fort avec brio, frustrant plusieurs joueurs des Remparts comme Matthew Grouchy.

Morrone s'impose dans la victoire des Voltigeurs contre les Remparts

DRUMMONDVILLE — Il aurait été injuste que les Remparts de Québec ne récoltent pas de point de classement au Centre Marcel-Dionne, dimanche après-midi. Ils pouvaient donc sortir la tête haute de leur défaite de 3-2 en tirs de barrage contre les Voltigeurs de Drummondville.

Il a même fallu attendre la cinquième vague de ces lancers décifis pour trancher le débat, le but de Greg Kreutzer aux dépens d’Anthony Pagliarulo faisant pencher la balance du côté des locaux dans une rencontre très enlevante, notamment les 35 dernières minutes.

«Ç’a été un match le fun à regarder et que les spectateurs ont adoré. Le type [de match] qui aurait pu aller d’un côté comme de l’autre. On aurait pu aller chercher un gros point en avantage numérique [en fin de troisième et début de prolongation], mais on n’a pas été aussi menaçants qu’on aurait pu l’être», constatait l’entraîneur-chef Patrick Roy en soulignant que les deux gardiens avaient été très efficaces.

En effet, Pagliarulo a tenu tête aux Voltigeurs pendant que l’autre Anthony, Morrone celui-là, s’amusait à frustrer ses anciens coéquipiers des Remparts dans le clan adverse. Les Voltigeurs ont eu le dessus 36-31 aux lancers.

«Les deux gardiens ont été l’histoire du match. Autant Pagliarulo que Morrone ont fait de gros arrêts. Il y a une raison qui explique pourquoi on est allé en fusillade et c’est à cause d’eux. Tout le mérite leur revient, ils ont donné un bon spectacle», admettait le coach des Voltigeurs, Steve Hartley.


« Ç’a été un match le fun à regarder et que les spectateurs ont adoré. Le type [de match] qui aurait pu aller d’un côté comme de l’autre »
Patrick Roy

Pour un, Pagliarulo a fait amende honorable après avoir pris le blâme de la défaite contre Gatineau, mercredi dernier. Il a livré une bonne performance contre un club qui venait de compter 12 buts, vendredi.

«On est arrivé ici et Patrick nous a dit de nous amuser. C’est ce que les gars ont fait, ils ont bien joué devant moi. On n’a pas donné beaucoup de chances de marquer et chaque fois qu’on se faisait marquer, on répliquait les gars répliquaient. Ç’a été payant. En tant que gardien, tu veux toujours rebondir. Il s’agit d’un autre gros point après ceux à Halifax et Moncton. On peut être fier de ça. On aurait aimé avoir les deux, et c’est toujours plate de perdre, mais c’est un gros point pareil», soulignait le gardien des Remparts.

Revenir de l’arrière

Les Remparts sont revenus deux fois de l’arrière en fin de deuxième et en fin de troisième, marquant immédiatement après chaque but des Voltigeurs. Étienne Verrette (6e) et Pier-Olivier Lacombe (9e) ont touché la cible, Xavier Simoneau et Gregor MacLeod en faisant autant pour Drummondville.

Étrangement, Philipp Kurashev n’a pas été utilisé dans les cinq essais en tirs de barrage.

«Je pense qu’il a vécu une expérience difficile au Championnat mondial junior et il n’était pas prêt à y aller aujourd’hui, c’est tout», expliquait Roy à propos de son meilleur marqueur ayant raté un lancer de punition dans le récent tournoi disputé à Vancouver.

NOTES: Le gardien Olivier Rodrigue n’était pas en uniforme pour les Voiltigeurs en raison de mortalité près de lui... Dylan Schives et Adam Gaudreau n’ont pas joué pour les Remparts, tout comme le blessé Romain Rodzinski... La formation québécoise a pris la route de Gatineau, après le match, en prévision de l’affrontement à compléter contre les Olympiques, lundi. Québec était en avance 2-1 avec 21 minutes et 54 secondes à disputer lorsqu’une panne électrique a forcé la suspension de ce match, le 4 novembre... Le gardien Kyle Jessiman sera devant le filet... Les Remparts seront de retour à la maison, jeudi, pour y recevoir les Islanders de Charlottetown...

+

COMTOIS BIENTÔT DE RETOUR

Toujours soigné à Anaheim, où il se remet d’une blessure à l’épaule, Maxime Comtois devrait être de retour au jeu d’ici «une à deux semaines», selon l’entraîneur-chef des Voltigeurs de Drummondville, Steve Hartley. «Il progresse, il a recommencé à pratiquer sans contact, on devrait bientôt le revoir en uniforme. Maxime a donné tout ce qu’il pouvait au Championnat mondial junior, il a été un digne représentant pour nous», soulignait celui qui a hâte de miser sur un alignement complet, les siens ayant souvent été privés de quelques joueurs pour diverses blessures. «Je vois cela comme de l’adversité. Que l’on se batte pour le premier rang de la Ligue, c’est tout à l’honneur des gars», ajoutait celui qui, bien qu’elle marque beaucoup de buts, veut s’assurer que son équipe puisse être prête pour les guerres de tranchées de 2-1...  

+

MACLEOD PRODUIT

Acquis des Remparts en retour d’un choix de quatrième ronde en 2020, Gregor MacLeod connaît une excellente saison comme joueur de 20 ans à Drummondville. Avant le match de dimanche, il était le deuxième meilleur marqueur des Voltigeurs et le huitième de la Ligue avec 22 buts et 58 points, sa plus forte production en trois saisons dans la LHJMQ. «Ç’a été une bonne transaction. Patrick m’avait appelé pour me dire que j’étais échangé à Drummondville, je savais que je tombais alors dans une bonne équipe. Il y a un bon groupe de gars, ici, tous les trios peuvent contribuer. On espère faire un long bout de chemin avec les dernières pièces du casse-tête, j’ai hâte de voir ce qu’on peut faire», disait celui qui s’était amené de Charlottetown avec Matthew Grouchy dans l’échange impliquant Derek Gentile, il y a un an. Il a noté tous les changements effectués par les Remparts, ces dernières semaines, concluant que «Patrick a mis l’équipe à sa main».