Les Mooseheads en ont eu plein les bras avec Anthony Duclair jeudi soir : l'attaquant a récolté deux buts et cinq passes dans la victoire de 8-2 des Remparts.

Mooseheads 2/Remparts 8: Duclair et le jeu de puissance font des étincelles

Comment battre les Mooseheads de Halifax? Sortez-les de la patinoire. Les Remparts ont confiné les visiteurs au banc des pénalités du Colisée de Québec, jeudi soir, et l'ont emporté 8-2. Sept points pour Anthony Duclair, trois buts pour Nick Sorensen, six buts du jeu de puissance des vainqueurs.
<p>Nick Sorensen s'est payé un joli festin contre les Mooseheads, jeudi soir, avec une récolte de trois buts et deux passes.</p>
L'agressivité crasse était au menu avec coups de bâton et coups de poing jusqu'à plus soif. Un total de 207 minutes de punition ont été décernées tout au long de 54 infractions. Les Mooseheads ont été gâtés avec 143 minutes et une expulsion sur 37 appels.
«On est prêts à accepter certaines choses dans notre ligue, mais il y en a d'autres qu'on ne devrait pas accepter et il y en a plusieurs qui sont arrivées ce soir», a exprimé l'entraîneur-chef des Remparts, après la rencontre.
Philippe Boucher en avait contre Andrew Ryan qui, alors qu'Adam Erne était plaqué à plat ventre par Luca Ciampini, a tiré la rondelle au visage du 73 des Remparts. «Quand on a vu des gestes stupides comme ça, on a décidé qu'on pratiquait un peu notre cinq contre trois», a indiqué Boucher. Son l'attaque massive a produit six buts, dont quatre avec l'avantage de deux patineurs, en 17 occasions.
On peut croire qu'Erne remboursait son plaquage dans le dos à l'endroit du joueur étoile Jonathan Drouin, le 6 décembre, à Halifax. Sur le jeu de jeudi, Ciampini a écopé cinq minutes et une extrême inconduite de partie, pendant que Ryan s'en tirait avec deux minutes au cachot.
«Le geste d'Erne [du 6 décembre], tout le monde l'a vu à 200 reprises partout, alors j'espère que tout le monde va avoir la chance de voir les autres indisciplines qu'il y a eu de l'autre bord [ce soir]», a insisté Boucher.
Il espère que le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, présent au match, imposera des sanctions. Le préposé à la vidéo de l'équipe, Martin Bergeron, sera occupé dans les prochains jours, assure son patron.
Dans l'autre camp, l'entraîneur Dominique Ducharme minimisait la situation. «C'est toujours émotif quand on joue contre eux et, à un moment donné, ç'a fait boule de neige. Et ils [les arbitres] étaient attentifs de notre côté, ils voyaient rouge.»
Pas de vengeance
Ducharme rejette l'idée d'une vengeance du match de décembre. Même chose pour la volée de 11-2 infligée aux Remparts à la même période, l'an dernier, ou encore la victoire éliminatoire de Halifax en 2012. «C'est un match au mois de janvier, on a perdu, ce n'est pas grave, on joue demain. C'est un match de hockey sur 68», a-t-il résumé.
Héros obscur dans la victoire avec 33 arrêts, le gardien François Brassard ne s'est pas gêné pour parler d'une intense rivalité qui dure depuis quelques années. «De leur côté, ils ont un peu perdu la tête. Ils ont fait beaucoup de gestes qui n'étaient pas nécessaires, ce n'était pas vraiment professionnel de leur part», a souligné le portier.
Les Remparts se frottent encore à une puissance de la ligue, vendredi soir, avec la visite de l'Armada de Bainville-Boisbriand. Halifax est à Shawinigan.
**********************
Duclair comme dans le pee-wee
Anthony Duclair a profité de la visite des petits Remparts pour s'offrir une production offensive digne de ses années pee-wee. Deux buts, cinq passes. «C'est sûr que j'avais déjà eu un match de sept points dans l'atome ou dans le pee-wee, mais le junior, c'est très différent. C'est un record pour moi», a commenté celui qui trône ce matin au sommet des buteurs du circuit avec 44, deux de plus qu'Anthony Mantha de Val-d'Or. Duclair a allumé la mèche offensive des Remparts en marquant le premier but de l'équipe après 16 secondes seulement de jouées en deuxième période. À peine quatre minutes plus tard, c'était déjà 3-1 et la suite n'allait qu'être mieux. Nick Sorensen a inscrit un tour du chapeau, en plus d'inscrire deux aides, pendant que Mikhail Grigorenko, Adam Chapman et Cody Donaghey touchaient aussi la cible.
Gardien étoile des Mooseheads et espoir du Canadien de Montréal, Zachary Fucale a été retiré après deux périodes et six buts sur 24 tirs. L'autre joueur vedette de Halifax, Jonathan Drouin, n'a pu contenir sa frustration et a encaissé deux pénalités de 10 minutes, une en deuxième période et l'autre en troisième.