L'arrivée de Mikhail Grigorenko rendra l'attaque des Remparts encore plus redoutable.

Mikhail Grigorenko «enthousiaste»

Philippe Boucher a discuté avec Mikhail Grigorenko, lundi. «Il est dans un bon état d'esprit», a-t-il assuré. Ça tombe bien: l'entraîneur-chef aussi. Et il y a de quoi! Son attaque déjà dangereuse vient de recevoir un survoltage inespéré avec le retour du centre de 19 ans. De quoi faire trembler les gardiens adverses!
Déjà bien outillés à l'avant avec les Erne, Duclair, Archambault, Herzog et Sorensen, les Remparts seront encore plus redoutables avec l'arrivée de Mikhail Grigorenko, qui s'entraînera pour la première fois avec l'équipe, mercredi.
«On va continuer d'avoir la même attitude. On est une équipe basée sur l'attaque et la transition. Nos meilleurs joueurs, les Erne, Duclair, Etchegary, sont assez responsables défensivement pour bloquer des lancers. On est aussi une équipe qui contrôle bien la rondelle. Et on va continuer de s'améliorer à le faire. Même chose pour notre exécution, qui s'est beaucoup améliorée depuis le début de la saison», a estimé Boucher.
L'entraîneur-chef entend reformer la productive combinaison d'Erne, Grigorenko et Sorensen, qui a connu beaucoup de succès par le passé. Du même coup, il retournera l'Américain à sa position naturelle d'ailier. Une nouvelle que ce dernier a accueillie avec plaisir, lundi.
«Adam nous a rendu de bons services au centre, mais on pense qu'à l'aile, il peut apporter autre chose, être plus physique. [...] Le Lightning le voit aussi comme un ailier. Cela dit, c'est un bon apprentissage pour lui de jouer au centre. Il reste que c'est plus naturel pour lui de jouer à l'aile», a admis le pilote, qui espère aussi conserver le très efficace duo d'Etchegary et Duclair.
De l'aide à l'attaque à cinq
L'arrivée de Grigorenko solutionne en outre les problèmes de l'attaque à cinq des Remparts, anémique depuis le départ du quart-arrière Ryan Culkin. Lorsqu'il en occupait la pointe, l'unité spéciale dominait la Ligue, fonctionnant régulièrement à 33 %!
«C'était déjà prévu qu'on travaille sur l'attaque à cinq cette semaine et on va continuer avec ce plan-là. Disons qu'on obtient un peu d'aide de cette façon...» a laissé entendre le pilote, un sourire dans la voix.
En dehors de la glace, l'arrivée de Grigorenko sera traitée sans flafla par l'organisation des Remparts. «J'en ai parlé avec Lappy [Martin Laperrière]. Il y a des choses qui se font naturellement... Mikhail a encore beaucoup d'amis dans la chambre. Ils ont été en contact avec lui, ils se parlent, se comprennent... Moi aussi, j'ai été en contact avec lui. Il vit une déception. Il était dans le néant. Il ne savait pas où aller. Mais je lui ai parlé ce matin [hier matin] et il était enthousiaste...» a indiqué Boucher.
***
Une deuxième étoile pour Erne
L'attaquant Adam Erne est tout feu tout flamme depuis son retour du Mondial junior, où il a défendu les couleurs des États-Unis. Au cours des quatre derniers matchs, il a amassé cinq buts et cinq passes, ce qui lui a valu d'être nommé deuxième étoile de la semaine dans la LHJMQ. Dans la séquence, il a notamment connu un match de quatre points à Victoriaville, mercredi, puis un doublé contre les Sea Dogs, samedi.
Avec ses 18 buts et 32 passes, il occupe le 15e rang des marqueurs de la LHJMQ. «Adam, c'est un cas particulier. Peu importe ce qu'on lui demande, il répond "oui". Il est arrivé de la Suède et quand on lui a demandé s'il voulait jouer le lendemain à Drummondville, ç'a été "oui". Dans son cas, ça saute aux yeux, mais on en a beaucoup des gars comme ça dans l'équipe. Etchegary, par exemple, a tout fait pour revenir dans l'alignement», a laissé entendre Philippe Boucher.
***
En vitesse...
Le défenseur Cody Donaghey (172e) (photo) est le seul joueur des Remparts apparaissant sur la liste de mi-saison de la Centrale de recrutement de la LNH. Son futur coéquipier Nikolas Brouillard, des Voltigeurs, occupe le 200e rang.
Les trois meilleurs espoirs de la LHJMQ répertoriés sont européens. Il s'agit d'Ivan Barbashev (Moncton), Nkolaj Ehlers (Halifax) et Vaclav Karabacek (Gatineau), respectivement aux 12e, 22e et 35e rangs.
Joueur originaire de Québec le mieux répertorié, le défenseur Olivier Leblanc, des Sea Dogs de Saint-Jean, est classé au 112e rang.