Patrick Roy, entraîneur-chef et directeur général des Remparts.
Patrick Roy, entraîneur-chef et directeur général des Remparts.

Même en Finlande, Marjala et Siivonen déjà impliqués avec les Remparts

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Même s’ils ne sont pas encore présents en personne dans l’entourage, les Finlandais Viljami Marjala et Aapo Siivonen ont déjà commencé à participer à certaines activités des Remparts de Québec.

«Je les sens très motivés à l’idée de jouer avec nous. Ils ont hâte d’arriver, et nous aussi, on a hâte de les voir. Mais il faut être patient», disait Patrick Roy, jeudi matin.

Comme les autres formations de la LHJMQ, à quelques exceptions près, les Remparts sont dans l’attente d’une décision favorable imminente quant à la venue des joueurs internationaux. Ceux-ci sont présentement retenus dans leur pays puisqu’ils ne sont pas considérés comme des travailleurs essentiels et ne peuvent pas s’amener au Canada en raison de la pandémie.

«Le processus est assez avancé, il ne reste qu’à avoir l’autorisation des autorités gouvernementales. Je parle souvent à la Ligue pour tenir leur agent informé de tous les récents développements. Ils veulent savoir ce qui se passe, c’est normal. Ils devront faire une quarantaine à leur arrivée, comme tout le monde, mais on a du temps d’ici le début de la saison. Espérons que ça se fasse dans les prochains», notait l’entraîneur-chef et directeur général de la formation.

La LHJMQ a remis au gouvernement les lettres des quatre provinces du circuit demandant la permission d’accueillir ces joueurs d’outre-mer. Pour l’instant, l’attaquant Marjala et le défenseur Siivonen s’entraînent avec leur équipe finlandaise en attente de recevoir le feu vert pour s’envoler vers le Canada. Ils ont déjà été mis au parfum de quelques situations de jeu qui les attendent à Québec.

«Nous avons déjà eu des discussions [en visioconférence] avec eux pour expliquer certaines bases de notre système. Ils ont participé à quelques réunions d’équipe, tout comme leurs parents, qui étaient en ligne avec les parents de tous les joueurs lorsqu’on devait leur expliquer la situation avec la COVID-19», expliquait le Diable rouge en chef.

Il pense que l’adaptation des deux joueurs réclamés au repêchage international de la LCH, en juin dernier, se fera plus aisément ainsi.

«Ils ne sont pas encore ici, mais ils font déjà partie intégrante de l’équipe. Ils ont vu leurs coéquipiers à l’écran. Je ne sais pas s’ils pourraient mettre un nom sur le visage de chaque joueur, mais ils sont déjà impliqués dans nos discussions de groupe. Il y a déjà un lien de créé entre eux et nous, ils se tiennent au courant, je sais qu’ils ont regardé nos premiers matchs hors-concours sur le web», notait celui qui compte présentement 22 joueurs dans le vestiaire.

EN VITESSE

L’ailier de 17 ans Jacob Melanson est cependant au rancart pour une période de trois mois en raison d’une blessure à l’épaule… Pour ce qui est de l’attaquant du même âge James Malatesta, il a raté l’entraînement de jeudi en raison d’une coupure au coude… Les Remparts disputent un troisième match préparatoire, dimanche (14h), en recevant la visite des Cataractes de Shawinigan, qui sont l’un de leurs cinq adversaires cette saison…