En congé pour la pause du match des étoiles, Jonathan Marchessault a décidé d’aller se délier les jambes avec les Remparts, son ancienne équipe, avant de reprendre du service avec les Golden Knights.

Marchessault se délie les jambes avec les Remparts

Il y avait de la grande visite mardi matin à l’entraînement des Remparts de Québec au complexe Les 3 Glaces de Vanier. En congé pour la pause du match des étoiles, le joueur de centre des Golden Knights de Vegas Jonathan Marchessault avait décidé d’aller se délier les jambes avec son ancienne équipe avant de reprendre du service avec les Knights.

«C’est un long break et je voulais sauter sur la glace une couple de fois avant de rejoindre l’équipe en Caroline jeudi. C’est toujours spécial de revoir les Remparts, ça me remémore des souvenirs quand Patrick [Roy] nous disait qu’on passait les plus beaux moments de notre vie», déclare l’athlète de 29 ans qui a porté les couleurs des Diables rouges de 2007 à 2011.

Généreux, il n’hésite pas non plus à transmettre son savoir aux jeunes joueurs des Remparts. «C’est sûr qu’il y a des petites affaires, quand je les vois, je vais leur dire», poursuit celui qui s’est entretenu avec plusieurs joueurs durant l’entraînement de mardi. 

D’autre part, Marchessault demeure certain de voir les Golden Knights accéder de nouveau aux séries de fin de saison cette année même si la lutte est féroce entre les équipes de l’ouest. «Oui, c’est plus corsé cette année, mais j’ai confiance en notre équipe. Nous avons des guerriers dans le vestiaire», enchaîne-t-il avant d’ajouter que les joueurs ont tourné la page suite au congédiement de l’entraîneur-chef Gérard Gallant et son remplacement par Peter DeBoer le 15  janvier. «On l’a digéré, on l’a accepté, c’est fait et maintenant il faut passer à autre chose.»

Dubé inspiré

L’attaquant des Remparts Pierrick Dubé est l’un de ceux qui ont profité du passage de Marchessault pour lui demander des conseils à quelques reprises. «J’en profite, car c’est un gars qui me ressemble sur le plan de la grosseur et du style de jeu. Mon père m’avait souvent dit de regarder comment Jonathan jouait et j’essaie de prendre exemple sur lui. Quand je le vois et qu’il me donne des conseils, je l’écoute et je ferme ma bouche», ajoute-t-il afin d’exprimer le respect qu’il éprouve pour le vétéran de cinq saisons dans la LNH qu’il croise parfois aussi au gymnase durant la saison estivale. 

«Jonathan est un gars qui n’a jamais lâché et qui a toujours cru en ses moyens même s’il était sous-estimé», ajoute Dubé, rappelant qu’il avait été repêché en douzième ronde par les Remparts et qu’il n’avait jamais été repêché par la LNH.

L’entraîneur-chef Patrick Roy voyait aussi en la présence de Marchessault une source d’inspiration pour ses protégés, lui qui a gardé contact avec le hockeyeur des Knights qui est demeuré très proche de son fils Frédérick. «C’est l’fun pour nos jeunes, j’espère qu’ils vont s’en inspirer», a déclaré Roy, soulignant que le numéro 81 des Knights était loin d’avoir une route déjà tracée vers la LNH. «C’est une belle histoire, il n’a pas été repêché dans la LNH et a signé comme agent libre avec les Rangers de New York. Et pour être honnête, quand on l’avait repêché en douzième ronde, c’était beaucoup pour faire une faveur à son équipe midget AAA. Cependant, quand on l’a vu jouer pendant le camp, c’était bien dommage, mais il n’était pas question de le retourner au midget!» termine-t-il.

+

TROIS ÉQUIPES «ACCESSIBLES»

L’entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, voit «des équipes accessibles» dans les trois prochains adversaires de sa troupe, les Sea Dogs de Saint John (mercredi), les Tigres de Victoriaville (vendredi) et l’Armada de Blainville-Boisbriand (samedi). «J’ai aimé nos matchs contre Baie-Comeau et Rimouski, je n’ai pas aimé celui contre Shawinigan», a déclaré Roy mardi. «On a travaillé sur notre défensive de zone et, ce qu’on s’est dit au meeting ce matin, c’est que nos trois prochains adversaires étaient des équipes accessibles pour nous», a-t-il ajouté. Les Remparts ont vaincu les Sea Dogs à leur unique affrontement dans les Maritimes, ont divisé à deux victoires de chaque côté leurs duels face aux Tigres et ont perdu tous leurs matchs face à l’Armada.

+

SCHIVES ABSENT TOUTE LA FIN DE SEMAINE

Après avoir raté les trois derniers matchs des Remparts, le défenseur ontarien Dylan Schives devrait aussi rater les trois prochains. «Il a mal au dos et son cas est évalué au jour le jour. Cependant, selon notre soigneur, il ne devrait pas jouer de la fin de semaine», a expliqué l’entraîneur Patrick Roy après l’entraînement de mardi. En 33 parties cette saison, Schives montre une fiche d’un but et quatre aides avec un différentiel de - 6.