Le but des Remparts a été l’œuvre d’Édouard St-Laurent (25), sur une pièce individuelle en échappée en première période.

Les Voltigeurs ont le dessus sur les Remparts 4 à 1 [VIDÉO]

Quand l’un des meilleurs joueurs de hockey junior prend les choses en main, il n’y a rien qui puisse l’arrêter, même pas une performance sans reproche du gardien de but. Menés par un tour du chapeau et quatre points de Maxime Comtois, les Voltigeurs de Drummondville ont vaincu les Remparts de Québec par 4-1, vendredi, au Centre Vidéotron.

Comtois disputait un premier match cette saison à Québec, lui qui avait raté le rendez-vous d’il y a deux semaines en raison d’une blessure. Il a brisé une égalité de 1-1 en milieu de troisième, préparé le but d’assurance et complété son triplé dans un filet désert.

«Ça fait partie de mon travail d’apporter de l’offensive. Comme équipe, on compte plusieurs buts, nous avons l’apport de plusieurs joueurs. On a eu plusieurs chances, si ça n’avait pas été de leur gardien, ç’a aurait été plus élevé», disait la première étoile du match.

Anthony Pagliarulo a brillé devant le filet des Remparts dans la défaite. Il a reçu 36 lancers, dont 16 en deuxième période où il a réussi plusieurs arrêts importants et spectaculaires.

«Notre gardien a été le joueur-clé, il nous a permis de retraiter au vestiaire à 1-1 après deux périodes, il a été extraordinaire, il nous a gardé dans le match. À 2-1, on s’est fait accrocher, et au lieu d’être en avantage numérique, on se ramasse à 3-1», résumait l’entraîneur-chef Patrick Roy, qui pointait toutefois une autre raison pour expliquer ce résultat.

«Calendrier de marde»

«Je suis vraiment content de la performance de l’équipe parce qu’on a un calendrier de marde. Un calendrier de marde! Jouer à Baie-Comeau un mercredi soir, rentrer à Québec à 4h du matin, pis là, on joue vendredi et samedi après-midi, c’est un calendrier de marde, mais nos joueurs ont été capables de faire une bonne job et de trouver une manière de rester dans ce match-là. Est-ce que tu veux que je le redise? J’essaie de me contenir [...], je sais que la Ligue est faite pour protéger les équipes dans le centre du Québec, mais en même temps, qu’est-ce que tu veux que je leur demande à mes joueurs? Ils se sont donnés corps et âme pour ce chandail, ce logo et pour les partisans. Mais c’est un calendrier de marde, bonne soirée», fulminait Roy à propos de l’horaire de la semaine de son club sans même qu’on lui suggère le sujet et en insistant sur le mot-clé...

Malgré cela, les Remparts ont tenu tête aux Voltigeurs aussi longtemps qu’ils ont pu. «On s’est bien défendu en première, et en deuxième, ils ont eu plusieurs chances causées par nos revirements, c’est peut-être le match qu’on a fait le plus», admettait Roy avant de bifurquer sur le thème du calendrier.

Outre Comtois, Nicolas Guay a aussi déjoué Pagliarulo. Le but des Remparts a été l’œuvre d’Édouard St-Laurent, sur une pièce individuelle en échappée en première période.

Les Remparts disputent, samedi (16h), le dernier match de la saison régulière. Pour l’occasion, ils reçoivent les Saguenéens de Chicoutimi. Ils connaîtront, aussi, l’identité de leurs adversaires en première ronde.

NOTES : Absent depuis le 25 janvier, l’Ontarien Luke Kutkevicius a effectué un retour au jeu pour les Remparts... Le gardien Olivier Rodrigue n’a pas joué pour Drummondville, mais disait être en mesure de reprendre sa place devant le filet des Voltigeurs pour le début des séries... Gregor MacLeod disputait un premier match à Québec depuis les séries éliminatoires de la saison dernière, alors qu’il portait l’uniforme des Remparts. Il était blessé lors du précédent passage de Drummondville au Centre Vidéotron...