Le gardien Evgeny Kiselev a gardé les Remparts dans le match lors des deux premières périodes pour permettre aux siens de se sauver avec une victoire de 3-2 contre les Cataractes, vendredi à Shawinigan.

Les vétérans donnent le ton

Forcés à nouveau de jouer du hockey de rattrapage, les Remparts de Québec ont marqué deux buts en troisième période pour vaincre les Cataractes 3-2 et se rapprocher à un petit point de la première position de la division Est de la LHJMQ, vendredi à Shawinigan.
En comblant ce déficit de 2-1, les Remparts l'emportaient aussi une première fois en trois essais contre les meneurs de leur division depuis le début de la saison. Et encore une fois, l'entraîneur-chef a dû intervenir pour secouer sa troupe, gardée dans le coup par le gardien Evgeny Kiselev lors des 40 minutes initiales.
«On n'était pas là en première, "Geno" nous a tenus dans le match et on a fait preuve de caractère en troisième. C'est juste qu'il faut se fâcher souvent, là on a fait un appel à la fierté», racontait Philippe Boucher.
Il a parlé du visage amoché de Matthew Boucher, des jointures en sang de Yanick Turcotte, des nombreux lancers bloqués par Olivier Garneau et Raphaël Maheux. «Ce n'est pas pour rien qu'ils ont des lettres sur leur chandail, et on a besoin de plus de gars qui jouent comme eux autres. Au hockey, il faut que ça fasse mal et plusieurs ont suivi en troisième.»
Comme le veut la coutume, les Remparts ont tiré de l'arrière 1-0 et 2-1 dans ce match qui aurait pu basculer lorsque le capitaine est resté longtemps étendu sur la glace après une mise en échec par-derrière, en première. Boucher a raté une quinzaine de minutes, le temps de recevoir deux points de suture au-dessus de l'oeil droit.
«Une telle mise en échec, ça sonne. Avant que je me relève, je ne savais même pas qu'il y avait plein de sang dans ma visière. La coupure, c'était plus de peur que de mal», disait le numéro 91.
Non seulement est-il revenu au jeu en deuxième, mais il a aussi jeté les gants en début de troisième, sonnant le réveil des siens. «Notre capitaine a pris les choses en main, il a montré que c'était un guerrier. Le gars avait la face fendue, il est revenu en deuxième et il s'est battu en troisième. Sérieux, il a joué un rôle important dans cette victoire», avouait le défenseur Alexandre Drapeau, auteur de son premier but de la saison.
«On s'est fait secouer après la deuxième, les vétérans ont montré le chemin, ils étaient vraiment intenses. Je suis vraiment content, c'est un soulagement, surtout de le faire dans un match de même, en plus. J'espère que quelqu'un a ramassé la rondelle...», ajoutait Drapeau.
Coxhead secoué
Si Matthew Boucher est parvenu à revenir au jeu après la mise en échec ayant valu une punition majeure à Mathieu Olivier, la recrue Andrew Coxhead n'a pas eu la même chance. «Tant que Matt se faisait faire des points de suture, on ne pouvait pas savoir [s'il y avait commotion cérébrale]. Ce qui est plate, c'est qu'un autre "clip" ira à la Ligue parce que Coxhead a reçu un coup à la tête en fin de première et il a passé une partie du match avec la face dans la poubelle», indiquait l'entraîneur-chef.
Derek Gentile (10e) a inscrit le but vainqueur, Philipp Kurashev (10e) marquant l'autre dans ce 10e match de suite avec au moins un point pour lui. À l'autre bout, Samuel Girard et Samuel Asselin ont battu Kiselev.
Girard impressionne
Samuel Girard a amassé son 150e point en carrière, jeudi, ratant par un match son inclusion dans le groupe de défenseurs l'ayant fait en 150 parties et moins dans l'histoire de la LHJMQ. Actuel entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher l'avait fait à son 139e match à l'époque, ce qui lui confère le troisième rang pour les plus rapides derrière Patrice Brisebois (123) et Gilbert Delorme (125). Girard est sur le point de participer au camp de sélection de l'équipe canadienne junior. Quelles sont ses chances de se tailler un poste? «C'est dur pour moi de le dire. Samuel m'impressionne, mais avec l'ECJ, il devra être sur la coche sans la rondelle, et offensivement, il devra jouer dans le respect du système. Il ne pourra pas aller là-bas et espérer la même latitude qu'ici, où je me verrais mal le retenir. Je lui souhaite de faire l'équipe», confiait l'entraîneur-chef de Girard, Claude Bouchard.
Booth gardien du mois dans la LHJMQ
En congé vendredi, Callum Booth a reçu le titre de gardien Vaughn du mois de novembre dans la LHJMQ. En sept matchs, le vétéran de 19 ans des Remparts a conservé une fiche de cinq victoires et deux revers, maintenant une moyenne de buts alloués de 2,77 et un pourcentage d'efficacité de ,926. Un hebdo de la Mauricie invitait d'ailleurs les amateurs à venir voir le futur gardien des Cataractes, sachant que Booth pourrait changer d'adresse dans quelques semaines. «Je n'étais pas au courant, peut-être que le journaliste voulait se pratiquer à faire des échanges au PlayStation...» a commenté le directeur général des Cataractes, Martin Mondou, comblé par le jeu de Mikhail Denisov et de Zachary Bouthillier. «L'une des raisons expliquant que ça va bien cette saison est la performance de nos gardiens. À moins de quelque chose de très majeur, je ne pense pas que ce sera un besoin à combler chez nous.»