L'entraîneur des Remparts Patrick Roy a souligné la bonne attitude qu'affiche le gardien Dereck Baribeau (à droite), qui connaît un très bon début de saison.

Les résilients Remparts surprennent

Avec leur fiche de 4-2 depuis le début de la saison, les Remparts de Québec représentent l’une des surprises de la LHJMQ. Ils ont pris la route de l’Abitibi, jeudi, avec l’espoir de prolonger leurs récents succès.

Les Remparts viennent de battre coup sur coup deux des meilleures formations du circuit, soit les Voltigeurs de Drummondville et les Mooseheads d’Halifax. Ils ont rendez-vous avec les Foreurs de Val-d’Or, vendredi, et les Huskies de Rouyn-Noranda, samedi. Ces clubs sont maintenant dirigés par Pascal Rhéaume et Mario Pouliot.

«On était dans l’autobus après le match à Sherbrooke [défaite de 4-1], puis on regardait le calendrier. On se disait qu’on s’en irait peut-être à Val-d’Or avec une fiche de 2-4, mais c’est complètement l’inverse. Présentement, les choses vont bien pour nous, il faut continuer à être résilient», disait l’entraîneur-chef Patrick Roy, mercredi, après la victoire de 6-2 contre les hôtes du prochain tournoi de la Coupe Memorial.

Retour à la source

Pour le gardien Dereck Baribeau, il s’agit d’un retour en Abitibi, lui qui fut le premier choix (5e) des Foreurs, en 2015. Il en est à sa troisième saison avec les Remparts et connaît un très bon départ avec une moyenne de buts alloués de 2,57 et trois des quatre victoires de siens. Mercredi, il a bien encore bien fait contre Halifax.

«Dereck a une attitude exemplaire, j’aime où il est, présentement. Il travaille fort dans les séances d’entraînement, il a eu un bon camp avec le Wild, tout va bien pour lui. Il y aura des moments où ce sera plus difficile, mais on va être avec et derrière lui. On veut que nos joueurs sentent qu’on les apprécie. Et même s’ils ont un mauvais match ou font des erreurs, on va continuer à leur donner la chance de bien performer et de se reprendre», soulignait Roy.

Le principal intéressé y voit pour sa part un effort de groupe. «On vient de battre Drummondville et Halifax. On n’a pas l’équipe la plus talentueuse, mais si on travaille, qu’on fait de l’échec avant et qu’on se repli défensivement, ça peut nous aider à connaître du succès. Il faut garder les choses simples, comme on l’a fait contre Halifax», soulignait Baribeau, qui a désormais disputé plus de matchs dans l’uniforme des Remparts que dans celui des Foreurs.

Dubé fait le voyage

Les Remparts ont laissé deux joueurs à Québec, jeudi, soit le défenseur Étienne Verrette et le défenseur Braeden Virtue. Le premier, qui a reçu un bâton sur l’œil, mercredi, a passé des examens, jeudi, mais pourrait fort bien revenir au jeu dès la semaine prochaine. Le second a subi une séparation de l’épaule et on parle d’une absence de six à huit semaines.

Pour ce qui est de Pierrick Dubé, il a finalement accompagné l’équipe malgré une blessure à l’épaule. Il pourrait rater le match de vendredi et revenir au jeu, le lendemain. Les Remparts ont rappelé l’attaquant Samuel Dickner, un ancien du Blizzard du Séminaire Saint-François.