Les Remparts de Patrick Roy songent à recevoir le tournoi de la Coupe Memorial à Québec dans deux ans.
Les Remparts de Patrick Roy songent à recevoir le tournoi de la Coupe Memorial à Québec dans deux ans.

Les Remparts veulent la Coupe Memorial à Québec en 2022

Après n’avoir pu améliorer leur sort au terme de la loterie de la LHJMQ en prévision du prochain repêchage, mercredi, les Remparts de Québec ont laissé savoir qu’ils réfléchissaient sérieusement à la possibilité de déposer leur candidature pour recevoir le tournoi à la ronde de la Coupe Memorial au Centre Vidéotron, en 2022.

Voilà l’information dévoilée par l’entraîneur-chef et directeur général des Remparts, Patrick Roy, quelques minutes après la conclusion du tirage au sort ayant confirmé qu’ils conservaient le cinquième droit de parole, comme leur 14e rang au classement final de la saison 2019-2020 leur conférait déjà.

«On est déçu, c’est sûr, on souhaitait pouvoir descendre d’un rang ou deux au repêchage, mais en même temps, c’est ça la loterie, le hasard n’a pas joué en notre faveur. On est aussi conscient que dans le top 5, on va repêcher un joueur qui aura un impact pour notre équipe», confiait Roy, quelques minutes après avoir vu les Olympiques de Gatineau obtenir les 1er, 2e et 4choix. Les Sea Dogs de Saint-Jean parleront pour leur part au troisième rang.

Roy pourrait aussi utiliser ce joueur pour aller chercher de l’aide à moyen terme puisque les Remparts songent à recevoir le tournoi de la Coupe Memorial à Québec dans deux ans, ce qui coïnciderait avec la présence de nombreux joueurs à maturité dans le vestiaire de l’équipe.

«Il y a des discussions à l’interne à ce sujet, mais il y a un monde entre faire la demande et l’obtenir. Je travaille en fonction de nous assurer pour que, si jamais j’échangeais un choix, ce soit en retour d’un joueur qui serait avec nous dans deux ans et non pas juste la saison prochaine», notait-il à propos de la démarche en cours.

Les Remparts ont été les hôtes du grand rendez-vous annuel de la Ligue canadienne de hockey à deux reprises, soit en 2003 et 2015. Ils avaient remporté le prestigieux trophée en 2006, à Moncton.

Repêchage

Depuis leur renaissance, les Remparts n’ont repêché que deux fois parmi les cinq premiers. Ils avaient sélectionné le gardien Maxime Ouellet (5e) en 1997 et le défenseur Jean-Michel Bolduc (4e) en 2001. Depuis, ils n’ont jamais sélectionné à un rang aussi élevé.

«Avec la profondeur qu’on a ajoutée l’an passé et les transactions pour obtenir des joueurs de 17 ans, on va y aller avec le meilleur joueur disponible au moment où on va repêcher, que ce soit un attaquant, un défenseur ou un gardien de but», précisait-il.

Roy ne perçoit pas le prochain espoir repêché au cinquième rang comme étant un éventuel sauveur. Les observateurs laissent entendre que le défenseur Tristan Luneau (Estacades de Trois-Rivières) est le plus bel espoir de la cuvée 2020.

«Le joueur qu’on choisira aura un impact, mais pas comme les gens peuvent le penser. Il sera bien appuyé, et à la fin de l’exercice, il ne sera pas seul au monde. On est convaincu qu’en mettant la main sur le cinquième meilleur joueur, celui-ci cadrera bien dans le noyau qu’on a déjà en place», ajoutait celui qui mise déjà sur plusieurs joueurs de 17 et 18 ans, comme James Malatesta, Nathan Gaucher, Jacob Melanson, Hugo Audette, Théo Rochette, Cole Cormier, Xavier Filion, Nicolas Savoie, Charle Truchon et plusieurs autres.

Et au cours des prochaines semaines, les Remparts devraient aussi aligner deux nouveaux joueurs européens. Si l’attaquant russe Aleksei Sergeev a terminé son stage junior, Roy devra bientôt décider du sort du Japonais Yu Sato, dont la première saison fut plutôt difficile.

«Je me garde encore un peu de temps, mais les chances de voir deux nouveaux joueurs européens avec nous, l’an prochain, sont bonnes. Ce n’est pas parce que je n’aime pas Yu, mais quand je regarde notre noyau, je ne vois pas l’impact qu’il pourrait avoir et il serait difficile pour moi de le rendre heureux», précisait l’homme de hockey à propos de celui n’ayant obtenu que 10 points en 39 matchs.

Les Remparts détiennent notamment le 14e choix du repêchage international de la LCH et un autre tardif en deuxième ronde. «J’ai beaucoup de discussions, des agents m’appellent, ce n’est pas juste moi qui cours après eux, ils manifestent l’intérêt de leurs joueurs à venir chez nous», ajoutait-il à propos de ce repêchage qui devrait suivre celui de la LNH.

+

PATRICK ROY SUR...

...La reprise des activités

«J’ignore si ce sera en septembre, octobre ou novembre, mais je pense qu’on aura du hockey la saison prochaine. Comme Ligue, on ne peut pas se permettre de ne pas avoir du hockey rapidement parce qu’on fait du développement dans un climat de sécurité. Le baseball majeur, la NFL, la Ligue nationale et la NBA vont jouer des rôles importants pour ce qu’il adviendra du hockey junior et du sport amateur.»

...Le gardien William Rousseau dans la USHL

William Rousseau

«J’ai vu qu’il avait été repêché [5e ronde] par Lincoln, cette semaine, mais de toute façon, ça fait longtemps que j’ai mis un X sur lui. S’il vient, il viendra; s’il ne vient pas, il ne viendra pas. On lui souhaite bonne chance.»

...Un an plus tard, encore des récalcitrants

«Je trouve ça décevant quand je vois un jeune partir pour les États-Unis. L’an passé, on a dévoilé le top 50 de l’histoire de la LHJMQ, il y avait les Lafleur, Lemieux, LaFontaine, Hawerchuk, Savard, etc., c’est dommage que les jeunes n’aient pas plus de fierté à vouloir suivre leurs traces. Je vois aussi cela comme un affront aux universités du Québec et des Maritimes, où des joueurs réussissent très bien.»