La recrue Aleksei Sergeev a inscrit deux buts dans la victoire, dont celui qui a créé l'égalité en troisième période.

Les Remparts surmontent un déficit de trois buts pour l'emporter

Les Remparts de Québec ont orchestré toute une remontée vendredi pour finalement l’emporter 4-3 en tirs de barrage sur les Tigres, au Colisée Desjardins de Victoriaville, à leur avant-dernier match préparatoire en vue de la prochaine saison.

Tirant de l’arrière 3-0 après le premier vingt, la troupe de Patrick Roy a réussi à combler l’écart, avant qu’Étienne Verrette tranche le débat en fusillade. Il s’agissait d’un premier match officiel pour les Remparts depuis le 22 août en raison de l’annulation du match de dimanche dernier contre le Drakkar de Baie-Comeau.

«Effectivement, en première période, notre côté compétition et l’intensité n’étaient pas au rendez-vous, mais en deuxième et en troisième, on a dominé. On a joué deux très bonnes périodes», a analysé l’entraîneur-chef et directeur général des Remparts. «Quand tu fais juste pratiquer, le côté compétition c’est pas le même que quand t’es dans un match», a poursuivi Roy.

Le portier des Remparts Anthony Morrone, qui affrontait son ancienne équipe, a cédé trois fois sur neuf tirs en première période. Les attaquants Édouard Ouellet, Mikhail Abramov et Simon Lafrance ont tous trouvé le fond du filet.

«On a donné un peu trop de chances à mon goût, mais on a vraiment bien travaillé offensivement et défensivement», a noté le pilote des Remparts. «On a eu beaucoup plus d’intensité, donc je suis très content de la façon dont on s’est relevé.»

Sergeev se lève

Les hommes de Roy ont pris les choses en main dès leur retour sur la patinoire pour la deuxième période. La recrue Aleksei Sergeev a inscrit ses deuxième et troisième filets du calendrier préparatoire, dont le but égalisateur au milieu du troisième vingt, pour aider les siens à combler le déficit. L’arrière Benjamin Gagné, qui a profité d’un avantage numérique pour marquer son premier, a complété le pointage du temps réglementaire.

Roy reconnaît qu’il y a quelques lacunes en défensive sur lesquelles il veut se pencher avant le prochain match. «La semaine prochaine, on va se concentrer vraiment sur notre défensive de zone. Eux, ils ont profité de ça, deux situations où on a laissé des joueurs — un dans l’enclave, l’autre sur le bord du filet —, alors il faut s’améliorer dans cet aspect-là de notre jeu.»

Baribeau voyage avec le Wild

Par ailleurs, le gardien Dereck Baribeau voyage présentement avec le club-école du Wild du Minnesota dans la Ligue américaine. Incommodé par une blessure à une hanche, il sera cependant en mesure d’avoir du temps de jeu, selon Roy. Ce dernier a parlé à son ancien adjoint avec l’Avalanche, Tim Army, maintenant entraîneur-chef du Wild de l’Iowa. «Présentement, ils l’ont amené à Traverse City. Il va jouer, puis ils vont le réévaluer à chaque jour pour voir comment ça va, mais il va jouer. Il a fait le voyage avec eux autres.»

Roy ne s’attend pas à le voir revenir avec son équipe du circuit Courteau prochainement.