En plus d’Andrew Coxhead (photo), Aleksei Sergeev, Édouard Cournoyer et Xavier Filion, tous blessés, les Remparts doivent se passer pour les prochains matchs de James Malatesta et Nathan Gaucher, partis au Défi mondial des moins de 17 ans.

Les Remparts sur la route avec le minimum

Les Remparts amorcent un voyage de trois matchs dans l’Ouest de la province sans les services de six joueurs, dont cinq attaquants. «Ça donne un petit coup dans notre profondeur», a admis l’entraîneur-chef Patrick Roy sans pouvoir changer grand-chose à la situation.

Pour ces rencontres à Val-d’Or, mercredi, et à Gatineau, vendredi et samedi, les Remparts ont puisé dans leur banque de joueurs affiliés, pigeant deux fois dans le midget AAA et une autre fois dans le junior.

«On va partir à 20 joueurs et on va se croiser les doigts, parce qu’après ça, je ne sais plus qui je rappellerais», a indiqué Roy, en jetant un coup d’œil à son tableau blanc dans le bureau de l’entraîneur.

Cette semaine, il sera privé des services de James Malatesta et Nathan Gaucher, partis au Défi mondial des moins de 17 ans, mais aussi des blessés Andrew Coxhead, Aleksei Sergeev, Édouard Cournoyer et Xavier Filion. Les Remparts ont fait appel à Hugo Audette, Daryk Plouffe-Dubé et Loïck Bégin pour compléter l’alignement, cette semaine.

«J’avais adoré Audette, au camp d’entraînement. On avait même considéré le garder, mais nous avions déjà cinq joueurs de 16 ans, il ne fallait pas exagérer.

«L’acquisition de Filion, un joueur de 17 ans, cadrait bien dans notre plan et ça permettait à Audette d’aller jouer un rôle important dans le midget AAA», a noté Roy à propos du capitaine des Grenadiers de Châteauguay, qui affiche 15 points en 13 matchs avec son équipe midget.

Trois matchs en quatre jours

Roy préférait ne pas se fixer d’objectif pour ce périple de trois matchs en quatre jours, si ce n’était de poursuivre dans le même sens que les deux plus récents matchs à la maison contre Drummondville (défaite de 3-1) et Shawinigan (victoire de 3-2), en fin de semaine.

«Dans notre situation, on va prendre les matchs un à la fois. Et on va d’abord commencer par se rendre à Val-d’Or. On a un bon bout à faire, et après, on s’en ira à Gatineau, qui est tout juste cinq heures à côté», a-t-il illustré à propos des nombreux kilomètres à enfiler dans les prochains jours.

Les Remparts montrent une fiche positive de 9-6 en 15 matchs et occupent le sixième rang au classement de la conférence de l’Est de la LHJMQ. Le noyau sera appelé à prendre encore les choses en main dans les prochaines semaines, jusqu’au retour éventuel des renforts.

«Les résultats, c’est une chose, mais tu veux surtout les avoir au mois de mars. Prenez n’importe quelle équipe, et ce n’est pas facile de perdre son deuxième centre. Nous, on enlève nos centres 2-3-4-5, admettons que ça change une ligne de centre… On ne peut pas remplacer un joueur comme Coxhead, mais on est chanceux, Édouard St-Laurent a fait du bon travail au centre dans les derniers matchs, il est réceptif, son jeu s’améliore continuellement. Je suis bien content d’avoir cette option-là, présentement», a noté Roy, qui aimerait voir sa troupe afficher un meilleur contrôle de la rondelle en zone offensive.

Déjà, le gardien Anthony Pagliarulo a été identifié pour disputer les deux premiers matchs du voyage tandis que la recrue Émerik Despatie sera devant le filet pour le dernier, à Gatineau, samedi.

+

LE DÉFENSEUR ROMAIN RODZINSKI MUTÉ À L'AVANT

Romain Rodzinski

Retranché lors des deux derniers matchs, en fin de semaine, le défenseur Romain Rodzinski sera en uniforme, cette semaine, mais il jouera plutôt comme attaquant. S’il a déjà été contre l’idée de muter un joueur de position, l’entraîneur-chef Patrick Roy a révisé sa position sur cette idée.

«L’an passé, le défenseur Thomas Pelletier a joué à l’avant en deuxième moitié de saison et il fait très bien, cette saison, à la ligne bleue des Voltigeurs», a noté Roy, en s’inspirant du rendement de l’ancien joueur du Blizzard du Séminaire Saint-François.

Le nom de Rodzinski a été rayé de l’alignement contre Drummondville et Shawinigan en raison d’un rendement difficile depuis le début de la saison. L’arrière de 17 ans, qui a enfilé le chandail dans 11 rencontres jusqu’à présent, n’avait disputé que huit matchs, l’an passé, en raison d’une blessure au dos.

«Il n’a pas joué beaucoup, l’année passée, mais il a bien fait lorsqu’il était dans la formation. C’est pour cela que nos attentes sont plus élevées, on sait ce qu’il peut faire. Il doit juste jouer avec plus de constance. Mais ce n’est pas parce qu’il ne connaît pas le début de saison souhaité qu’on va la larguer par-dessus bord. On va le rebâtir, tranquillement», a précisé Roy à propos du numéro 13.

Avant de ramener Rodzinski à sa position naturelle, l’entraîneur-chef veut qu’il découvre le jeu d’un nouvel angle.

«Parfois, il est bon pour un défenseur de voir ce qui se passe à l’avant. Ça permet d’avoir une meilleure compréhension du jeu lorsque tu reviens en arrière. Ça va aussi le faire patiner d’une façon différente. Je pense que ce changement de position peut l’aider», a précisé l’homme de hockey, qui ne peut se permettre d’aligner sept défenseurs avec l’absence de nombreux attaquants.

Natif de Lausanne, en Suisse, Romain Rodzinski avait été un choix de troisième ronde (47e) des Huskies de Rouyn-Noranda, en 2018. Il avait été acquis dans la transaction ayant envoyé Louis-Filip Côté en Abitibi, l’hiver dernier, et qui a amené le capitaine Félix Bibeau à Québec dès la fin de la saison des Huskies.

+

EN VITESSE

Mercredi, les Remparts affrontent les Foreurs, qui ont remporté leurs cinq derniers matchs… Nicolas Ouellet, attaquant de 20 ans à Val-d’Or, a obtenu la mention de joueur de la semaine dans la LHJMQ avec sept buts et une passe en trois parties… Une dizaine de joueurs ont participé à une séance d’entraînement sur glace menée par le responsable du conditionnement physique, David Rodrigue, lundi matin… Le retour au jeu d’Aleksei Sergeev n’est pas prévu avant les deux prochaines semaines, ce dernier ressentant encore de la douleur à l’épaule… À l’instar d’Andrew Coxhead et Xavier Filion, Tristan Luneau, qui a commencé la saison à Québec, a lui aussi subi une commotion cérébrale, dimanche, dans le junior AAA. «Je ne mets plus de date sur le retour de nos joueurs. On ne jouera pas avec leur santé et ils reviendront lorsqu’ils seront prêts à la faire», a dit Roy…