Les Foreurs de Val-d’Or ont trébuché dans tous les sens du terme, mercredi, accordant pas moins de sept buts en troisième période dans un revers de 10-2 face aux Remparts.

Les Remparts se paient un party offensif

Olivier Garneau a été le plus fringant Remparts, mercredi, pendant le party offensif tenu aux dépens des Foreurs de Val-d’Or. L’attaquant de Québec a obtenu cinq points — trois buts et deux passes —, menant les siens à un gain sans équivoque de 10-2, au Centre Vidéotron.

C’était pourtant seulement 3-1 après 40 minutes de jeu. Mais les Diables rouges ont explosé avec sept buts dans le dernier tiers, ne laissant aucune chance aux pauvres Foreurs, qu’on croyait pourtant dans le coup avec 20 minutes à jouer.

«On n’en a pas eu beaucoup dans les dernières années!» a lancé l’entraîneur-chef des gagnants, Philippe Boucher, parlant des festivals offensifs. Le dernier match de 10 réussites des Remparts remontait au 8 novembre 2015.

En marquant son premier filet de la rencontre en troisième période, Garneau a atteint le plateau des 20 buts pour la première fois de sa carrière dans la LHJMQ. La saison dernière, il avait stoppé le compteur à 19 en raison d’une blessure. Il s’agit aussi de son premier tour du chapeau. «Je pense que j’ai retrouvé la confiance que j’avais dans mon jeu en fin de saison l’an passé», a affirmé l’attaquant de Québec, qui avait connu une disette de 14 matchs sans but plus tôt cette saison.

Louis-Filip Côté s’est démarqué grâce à une paire de buts, ses huitième et neuvième. «Il est probablement notre joueur le plus constant depuis Noël», a fait remarquer l’entraîneur-chef. Avec deux filets lui aussi, Jesse Sutton a imité Garneau en atteignant la vingtaine pour une première fois. Gregor MacLeod (18e), Matthew Boucher (28e) et Pascal Laberge (14e) ont inscrit les autres buts des Remparts. Ivan Kozlov et Médérique Racicot ont assuré la faible réplique de Val-d’Or.

23 coachs et 4 joueurs

Le pointage final ne reflète toutefois pas l’allure de la rencontre. Les Remparts ont connu une première période difficile, même s’ils menaient 1-0 au son de la sirène. Combinée à un mauvais entraînement la veille, cette sortie douteuse a fait croire à Boucher que sa troupe avait pris les Foreurs à la légère. Val-d’Or connaît toutes sortes d’ennuis cette saison et occupe le 16e rang du classement général.

«On s’est parlé un petit peu dans le blanc des yeux après la première, a révélé le Diable rouge en chef. À ce temps-ci de l’année, il faut que tu fasses bien les choses. Il ne faut pas que tu laisses les mauvaises habitudes entrer dans ton match, individuellement et collectivement. On a eu une très bonne deuxième et je pense que [les Foreurs] ont cassé en troisième.»

Chez ces derniers, on se demandait encore ce qui s’était passé pendant cette période «exécrable». L’entraîneur-chef Pascal Daoust y est allé d’une cocasse tentative d’explication. «Je pense qu’on a inversé [les rôles]. On s’est retrouvés avec 23 coachs et quatre joueurs. Les solutions existaient au banc, on les entendait toutes de la part des joueurs, mais on ne les voyait pas sur la glace.»

NOTES : À son 30e match, l’ancien du Blizzard Pierrick Dubé a enfin obtenu son premier point de la saison, une aide sur le 28e but de Boucher… Les Remparts ont profité de deux de leurs sept avantages numériques, tout en étant parfaits en quatre infériorités. Ils ont même inscrit un but en pareille situation, le premier de Sutton… Auteur de quelques arrêts-clés en première période, Antoine Samuel a stoppé 21 tirs. Québec a de son côté lancé 44 fois sur Jonathan Lemieux et Marquis Mathieu...