Après avoir pourvu aux besoins de l'équipe en attaque et à la ligne bleue, le dg des Remparts Philippe Boucher est maintenant à la recherche d'un attaquant de 20 ans afin de compléter son trio de vétérans.

Les Remparts misent sur Dajcar

En réclamant l'attaquant Pierrick Dubé en première ronde du repêchage de la LHJMQ en juin, Philippe Boucher avait annoncé ses couleurs : il sélectionnerait un défenseur lors de l'encan européen de la LCH. Son choix s'est arrêté mercredi sur le Tchèque de 17 ans Tomas Dajcar.
Tomas Dajcar
Après avoir pourvu aux besoins de l'équipe en attaque, le directeur général des Remparts a renforcé et grossi sa ligne bleue en misant sur le défenseur de 6'4" et de 210 livres au style physique. Une décision qui emballe le principal intéressé, qui se joindra aux Remparts lors du camp d'entraînement de l'équipe, en août.
«Je suis très heureux de faire maintenant partie d'une organisation prestigieuse comme les Remparts de Québec. J'ai entendu dire que c'était une organisation sérieuse avec une longue histoire», a raconté au Soleil depuis la République tchèque le défenseur du HC Olomouc U18, avec qui il a cumulé neuf buts et six passes en 36 matchs, cette saison.
Du côté des Remparts, cette sélection ne vise pas seulement à améliorer une position qui en a besoin, mais elle a aussi pour objectif de rivaliser avec les clubs de la division Est, comme Rimouski et Baie-Comeau, qui aligneront des joueurs de la trempe des Gabriel Fortier et Alexis Lafrenière, au cours des prochaines années.
«Si l'on veut compétitionner contre les bons groupes de joueurs d'avant et les attaquants de puissance, je pense qu'on avait besoin d'un défenseur de premier plan. Ça fait longtemps qu'on n'en a pas eu un à Québec. Le dernier qui a été repêché et développé par les Remparts, c'est peut-être Ryan Culkin. Les autres, on avait été les chercher par voie de transactions», a rappelé Boucher.
Un nouveau Jan Kostalek?
L'homme de hockey espère que Dajcar deviendra un nouveau Jan Kostalek, un défenseur tchèque qu'il avait repêché à Rimouski et qui, après s'être acclimaté à la LHJMQ, était devenu l'une des pièces maîtresses de l'Océanic, lors de sa conquête de la Coupe du Président, en 2015.
«On pense que Dajcar peut être le même genre de joueur pour les Remparts de Québec», a-t-il convenu. «On pense que c'est le meilleur défenseur tchèque de son groupe d'âge et qu'on est privilégié de l'avoir ici à Québec.»
La réciproque est également vraie pour le défenseur, qui est décrit par le dg adjoint des Remparts Christian Vermette - qui l'a vu évoluer au dernier Défi mondial des moins de 17 ans à Sault Ste Marie -, comme «simple et efficace en défensive» et possédant un «instinct offensif» à développer.
«C'était une grosse décision pour moi d'aller jouer en Amérique du Nord, mais je suis choyé de me retrouver à Québec. [...] Une saison de 68 matchs, ce sera un grand changement pour moi, mais j'ai hâte de m'y attaquer. Ce sera une très bonne expérience», a soutenu Dajcar, qui se dit impatient d'apprendre au contact d'un entraîneur qui a évolué pendant de nombreuses années comme défenseur dans la LNH.
Considérant l'ajout du Tchèque et la signature du défenseur ontarien Sam Dunn la semaine dernière, les Remparts sont maintenant à la recherche d'un attaquant de 20 ans afin de compléter son trio de vétérans, qui devrait être en partie composé d'Andrew Picco et Matthew Boucher.

Un espoir russe pour l'Océanic

Lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, l'Océanic a mis la main sur un nouvel espoir au septième rang, Dimitri Zavgorodny, mercredi. Selon le directeur-gérant et entraîneur-chef Serge Beausoleil, il s'agit d'un attaquant de grand talent et d'un dynamisme spectaculaire. «C'est un centre qui est capable d'évoluer à l'aile, qui a un sens du jeu au-dessus de la moyenne et qui a été sacré meilleur joueur du tournoi Cinq Nations U17 à Dmitrov, en avril dernier.»
Zavgorodny, qui aura 17 ans en août, a pris part à 15 rencontres dans la MHL (ligue junior de la Russie), où il a défendu les couleurs de l'Omskie Yastreby avec une fiche de cinq buts et de sept mentions d'aide. Au sein de l'Avangard Omsk U17, il a compté 19 buts et obtenu 27 passes en 21 matchs. Le jeune Russe sera admissible au repêchage de la LNH de 2018. «Nous venons d'aller chercher un nouvel élément-clé pour rendre notre équipe encore plus compétitive sur la glace», estime Beausoleil.  Johanne Fournier (collaboration spéciale)

Le Drakkar parie sur le Français Alexandre Texier

Alexandre Texier a été choisi en deuxième ronde (45<sup>e</sup>) par les Blue Jackets de Colombus au dernier repêchage de la LNH.
Le Drakkar devra maintenant ajouter un étendard français dans sa collection de drapeaux de joueurs de différentes nationalités ayant porté son uniforme.
Baie-Comeau a sélectionné mercredi un Français, Alexandre Texier, lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey. Ayant hérité du 17e choix, le directeur général du Drakkar a finalement pu choisir l'attaquant au 14e rang, puisque trois clubs ont passé leur tour. Le joueur de centre de 18 ans, choix de deuxième ronde (45e) des Blue Jackets de Colombus au dernier repêchage de la LNH, évoluait l'an dernier avec les Brûleurs de Loups de Grenoble, de la ligue française de hockey. Son entraîneur là-bas était justement un ancien du Drakkar, Edo Terglav.
Steve Ahern n'a pas encore d'entente avec Texier, mais il se dit confiant d'y arriver. «On ne voulait pas d'un joueur de quatrième trio ou un sixième défenseur. On voulait quelqu'un qui ferait en sorte qu'on ait une meilleure équipe», a lancé le dg. «On en a discuté avec Edo, et on pense que le contexte est bon. C'est un joueur de hockey qui veut jouer au hockey et il va y une avoir une bonne équipe pour ça à Baie-Comeau.»
Texier ne sera toutefois pas disponible avant octobre au minimum. L'attaquant a subi une opération à l'épaule du même genre que celle pratiquée sur Gabriel Fortier, l'an dernier. En 40 matchs avec Grenoble l'an dernier, il a récolté 19 points, dont 10 buts. Il a aussi cumulé cinq buts et cinq passes en 10 rencontres éliminatoires. Texier a aussi terminé deuxième buteur de son club au Championnat du monde 2017 des moins de 18 ans, division 1 groupe A, disputé en avril dernier. Il a contribué à guider l'équipe française vers une médaille d'or historique à ce championnat.  Steeve Paradis (collaboration spéciale)