Mikael Robidoux et Simon Le Coultre n’ont pas ménagé leurs efforts pour prendre possession de la rondelle près du filet des Wildcats, vendredi à Québec.

Les Remparts l'emportent grâce à la quatrième ligne

Depuis le début de la saison, Philippe Boucher parle de la profondeur à l’attaque de son équipe. On a eu la preuve, vendredi au Centre Vidéotron, quand la quatrième ligne a mené la charge dans une victoire de 5-3 des Remparts de Québec aux dépens des Wildcats de Moncton.

Tirant de l’arrière 2-0 à mi-chemin en deuxième, la quatrième unité a frappé deux fois en l’espace d’une minute et 44 secondes par l’entremise d’Olivier Mathieu (5e) et Jérémy Laframboise (3e) pour créer l’égalité et sonner le réveil. Les Remparts n’allaient jamais plus regarder en arrière par la suite, Derek Gentile (6e et 7e) et Christian Huntley (2e, dans un filet désert) inscrivant les trois buts suivants pour confirmer la victoire.

«Ils ont joué du hockey inspiré. Ça doit être à cause des punitions en première, mais ç’a pris du temps à embarquer les quatre lignes en première, et en deuxième, on a pris une autre vitesse. La quatrième ligne, qui n’en est pas vraiment une, nous a donné une erre d’aller et le vent a tourné de bord pour nous. Laframboise a probablement été le meilleur joueur sur la glace, [Louis-Filip] Côté s’est impliqué et Mathieu est un petit poison près du filet», indiquait l’entraîneur-chef.

«On ne lâche jamais»

Les Wildcats avaient pris les devants 1-0 en première et doublé leur avance en début de deuxième. La suite a été l’affaire des Remparts. «On ne lâche jamais. J’aimerais qu’on trouve le moyen de jouer avec une avance, mais l’important, c’est de l’avoir à la fin du match», notait Boucher.

Auteur du premier but des siens et troisième étoile, Mathieu savait bien que son trio avait un impact sur le résultat du match. Laframboise, son partenaire de trio, a obtenu la deuxième.

«On peut dire que ça nous a donné du rythme. On n’a pas une quatrième ligne traditionnelle, et on a profité de notre utilisation. On est capable de revenir de l’arrière, mais il faudrait essayer de compter le premier but. Ça ferait du bien, car je ne sais pas à quand ça remonte pour la dernière fois», soulignait Mathieu.

C’est Gentile, auteur du but vainqueur, qui a reçu la première étoile du match. «J’aime marquer des buts importants. [Olivier] Garneau m’a servi mon premier sur un plateau d’argent. On est bien content d’être en tête, mais l’important, c’est que tout le monde contribue à nos succès», notait le numéro 27.

Dylan Seitz, Simon Le Coultre et Jacob Hudson ont eu raison de Dereck Baribeau, dont le dernier avec 10 secondes à faire dans une cause perdue.

«Toute une semaine»

Les Remparts pointent toujours en première position du classement général avec trois points d’avance. Il s’agissait de leur troisième victoire d’affilée et d’une cinquième à leurs six derniers matchs. Ils montrent une fiche de 8-0-1-0 à domicile.

«Je ne regarde jamais le classement, mais vu que tu me dis qu’on est premier, je vais te croire… Lorsqu’on parle de faire face à la musique, c’est toute une semaine», observait Boucher.

«S’il y a des amateurs qui ne sont pas venus encore, ils peuvent venir, ce n’est pas gênant parce que ça joue du hockey et on n’a rien à envier à d’autres calibres et ce sera la même chose dimanche contre Blainville-Boisbriand, qui a peut-être la meilleure équipe de la Ligue sur papier.» Vendredi, ils étaient 7556 spectateurs à l’avoir vu.

Un autre fan de Pelletier

À l’instar du directeur général Roger Shannon, l’entraîneur-chef des Wildcats Darren Rumble est déjà impressionné par le rendement de Jakob Pelletier. «Oh oui! Il est bon, je l’aime. Il est très intelligent, voit bien le jeu, ne prend pas de risque, ne tourne pas en rond pour rien. À 16 ans, il est probablement notre meilleur joueur, il est spécial. Il est déjà le favori de la foule, et lorsqu’il fait certains jeux, on entend les gens qui font “woooo” dans l’aréna», notait Rumble, qui aligne 19 joueurs n’ayant pas vécu la difficile saison des Wildcats, l’an passé. «Tout le monde disait que c’était la fin du monde, mais c’était nécessaire dans les circonstances, car ça faisait cinq ans qu’on ne repêchait pas en première ronde. J’étais même un peu nerveux de grimper sur l’estrade, je ne savais trop quoi faire…», ajoutait en riant celui dont la présente campagne est à l’opposé de la dernière. 

***

En vitesse

L’attaquant Matthew Boucher (22 points en 17 matchs) et l’arrière Benjamin Gagné (neuf points) ont reçu le titre de joueur offensif et défensif du mois d’octobre chez les Remparts… Andrew Picco a patiné avec ses coéquipiers pour la première fois depuis qu’il a été blessé à une épaule, vendredi matin, mais la date de son retour au jeu reste indéterminée. Pour ce qui est de Tomas Dajcar, l’entraîneur-chef Philippe Boucher espérait que le défenseur tchèque puisse reprendre sa place dans 7 à 10 jours… En santé, les recrues Pierrick Dubé, Thomas Caron et Olivier Chalifour n’ont pas joué, tout comme Anthony Wojcik et les blessés Picco et Dajcar… Les Remparts disputeront leur prochain match dimanche, à Québec, contre l’Armada de Blainville-Boisbriand.