L'attaquant Olivier Archambault, qui souffre d'une entorse au genou, pourrait disputer la rencontre de mercredi à Chicoutimi si le test sur patins d'aujourd'hui s'avère concluant.

Les Remparts gardent le cap

Avec six matchs à faire à leur calendrier régulier, les Remparts n'ont toujours pas mis en veilleuse leur objectif d'une saison de 40 victoires. Devant cumuler encore cinq gains pour atteindre le chiffre magique, les Diables rouges se croient capables d'y parvenir, en dépit des blessures affligeant l'équipe. «Pourquoi pas?», demande l'entraîneur-adjoint Martin Laperrière.
Au lendemain d'une défaite en prolongation à saveur de victoire face aux puissants Foreurs, les Remparts étaient de retour à l'entraînement, lundi. Malgré l'embouteillage à la clinique, le moral des troupes demeure au beau fixe dans l'entourage de l'équipe. La belle performance collective de la veille avait de quoi rassurer. Et l'objectif de 40 victoires demeure toujours dans la mire. 
«Souvent, le club a réussi à nous surprendre dans des matchs où on croyait nos chances minimes. Il ne faut pas regarder les points qu'on a perdus ou qu'on aurait dû gagner, mais il faut regarder vers l'avant», a philosophé Laperrière.
Et en avant, quelques bonnes nouvelles attendent finalement les Remparts. Dans un premier temps, Nick Sorensen (entorse cervicale) pourrait revenir au jeu dès mercredi, à Chicoutimi, lui qui a patiné en compagnie de quelques coéquipiers, lundi, après avoir participé en vain à l'échauffement du match de dimanche. Ensuite, Olivier Archambault (entorse au genou), qui s'est entraîné en gymnase lundi, pourrait également disputer la rencontre de mercredi si le test sur patins d'aujourd'hui s'avère concluant. Les chances de le voir évoluer en fin de semaine demeurent toutefois plus minces.
«Ça fait encore un petit peu mal, mais il y a des affaires pires que ça dans la vie. C'est sûr que je ne veux pas que ça empire, mais si je peux jouer et si je me sens bien, je vais jouer. On va voir, avec mon orthèse, comment ça va aller. Ça va être la décision de Steve [Bélanger, thérapeute du sport]. Mais c'est sûr que je veux jouer le plus vite possible. J'ai manqué assez de matchs, cette année...», a laissé entendre le vétéran de 21 ans, qui avait été tenu à l'écart du jeu en raison d'une mononucléose.
«Payer le prix»
Outre Sorensen et Archambault, quelques vétérans surutilisés des Remparts, les Grigorenko, Herzog, Etchegary et Boivin notamment, ont bénéficié d'un congé, lundi. Les autres ont été conviés à une séance sur glace avec l'entraîneur-adjoint Pierre Sévigny. Quant aux blessés tels que Duclair (commotion cérébrale) et Erne (rate), ils brillaient toujours par leur absence. Le premier souffrirait toujours de maux de tête, alors que le second doit rentrer du Connecticut au cours de la semaine.
De son côté, Adam Chapman, qui a patiné en compagnie de ses coéquipiers, n'a plus qu'un match d'une suspension de quatre à purger et sera en mesure de participer aux rencontres de vendredi et de dimanche, alors que les Remparts recevront les Cataractes de Shawinigan et le Phoenix de Sherbrooke, au Colisée Pepsi.
«Dans l'absence de ces gars-là, il a fallu pallier et quand ils vont revenir, il va y avoir d'autres ajustements à faire pour que la cohésion revienne. C'est ça qu'on a devant nous. Tant mieux si, en attendant, les gars continuent de payer le prix comme ils l'ont fait [dimanche]. Si ça arrive en séries - on ne le souhaite pas -, mais on sera déjà habitués. On ne se fera pas prendre à court si on perd un élément clé. On l'a fait toute l'année», a estimé Laperrière.
La brigade défensive tient le coup
Pendant que l'attaque des Remparts continue d'être décimée par les blessures, la brigade défensive et les gardiens de but de l'équipe sont étrangement épargnés depuis le début de la saison. Une situation qui joue à l'avantage des Remparts, croit Martin Laperrière, qui a pu compter sur huit défenseurs en santé toute l'année.
«On est très chanceux de ce côté-là. Quand je regarde la condition physique de Francis Lambert-Lemay et de François Godin, les efforts des Duncan MacIntyre et Cody Donaghey... Ce sont des gars qui vont beaucoup dans le gymnase. Ça les aide probablement. En même temps, nos jeunes défenseurs continuent de progresser. Même que maintenant, on est obligés d'en prêter à l'attaque parce qu'on manque d'effectifs!», a lancé l'entraîneur-adjoint, ajoutant que David Hunter et Raphaël Maheux se tiraient bien d'affaire à l'avant.
Le pilier de la défensive des Remparts demeure toutefois le vétéran de 20 ans, Francis Lambert-Lemay, qui apporte autant par sa présence physique que par son leadership. «Il est extraordinaire! Il a toujours un effet rassurant pour la personne avec qui il joue. Il est toujours très positif. Je regarde juste sa relation avec les arbitres... On voit qu'il a une belle relation de respect avec eux, après tant d'années dans la ligue. Il va laisser un bel héritage, malgré son court passage chez nous...»
Maybin sur la touche
Le voltigeur des Padres de San Diego, Cameron Maybin, ratera de deux à trois mois d'activité en raison d'une déchirure à un ligament du biceps gauche qu'il s'est infligée dans un match contre les Dodgers de Los Angeles, dimanche. Maybin s'est blessé en plongeant pour capter une balle frappée dans l'allée du champ centre-droit, et il s'est relevé en grimaçant. Le joueur âgé de 26 ans a passé une partie de la saison 2013 sur la liste des blessés et a même dû être opéré au poignet droit en fin de saison. Le poste de Maybin dans la formation partante des Padres sera vraisemblablement comblé par Will Venable, qui joue au champ centre et qui occupait le premier rang du rôle des frappeurs des Padres, lundi, contre les Giants de San Francisco.
Scrivens s'entend avec les Oilers
Les Oilers d'Edmonton ont accordé lundi une prolongation de contrat de deux saisons au gardien Ben Scrivens (photo). L'Albertain a présenté une fiche de 3-4-0, dont un jeu blanc, depuis qu'il a été acquis des Kings de Los Angeles le 15 janvier. Le gardien de 27 ans a affiché un dossier combiné de 10-9-4 avec les Oilers et les Kings, assorti de quatre jeux blancs et d'un taux d'arrêts de ,934 - le meilleur du circuit Bettman. Il a eu un impact sur les performances de l'équipe dès son arrivée, effectuant 59 arrêts dans un gain de 3-0 contre les Sharks de San Jose le 29 janvier. Scrivens a du même coup établi un record de la LNH pour le plus grand nombre d'arrêts dans un jeu blanc en saison régulière. Le gardien de but de 6'2'' et de 193 livres a compilé une fiche de 21-23-6 avec six jeux blancs en trois saisons en carrière dans la LNH avec les Maple Leafs de Toronto, les Kings et les Oilers. 
Hossa ratera deux à trois semaines
L'attaquant des Blackhawks de Chicago, Marian Hossa, ratera de deux à trois semaines d'activités après avoir quitté la rencontre de samedi soir contre les Penguins de Pittsburgh en raison d'une blessure au haut du corps. On ignore à quel moment Hossa s'est blessé. Il a encaissé une violente mise en échec de l'attaquant des Penguins, Craig Adams, pendant le deuxième avantage numérique des Blackhawks en première période au Soldier Field. Cette blessure représente une perte importante pour les champions en titre de la Coupe Stanley, qui mènent la LNH avec 213 buts marqués cette saison. Hossa, qui est âgé de 35 ans, a inscrit 24 buts et amassé 26 mentions d'aide en 57 rencontres. L'entraîneur-chef Joel Quenneville a confié lundi que Brandon Saad remplacera Hossa à l'aile droite sur le premier trio des Blackhawks, qui est complété par Jonathan Toews et Patrick Sharp.