Les Cataractes ont orchestré un barrage de 42 tirs jeudi sur le gardien Tristan Côté-Cazenave.

Les Remparts foudroyés par les Cataractes

Shawinigan — Les retrouvailles entre les Cataractes et leurs partisans ont été spectaculaires! À leur premier match au Centre Gervais Auto en trois semaines, les équipiers de Daniel Renaud ont foudroyé les Remparts avec une poussée de cinq buts en troisième, ce qui a mené à une victoire de 6-2 enregistrée devant plus de 3200 personnes sur la rue Jacques-Plante.

Cette récolte de deux points était pourtant loin d’être dans le sac après 40 minutes. Même s’ils ont dominé la première période, les Shawiniganais n’avaient réussi qu’à s’emparer d’une avance de 1-0.

Puis en deuxième, les Remparts ont augmenté la cadence, ce qui leur a permis de créer l’égalité. Un but très chanceux en fin d’engagement leur a ensuite offert le contrôle du duel. À partir de là, avec une jeune équipe qui n’avait gagné que deux de ses 12 derniers matchs, c’était difficile de prévoir comment les Cataractes allaient réagir en troisième.

Lepage, l’étincelle

Or la réponse fut sans équivoque. Jordan Lepage a créé l’égalité dès la première minute de jeu. Puis Xavier Bourgault a confectionné deux bijoux dans l’enclave, bien alimenté par ses compagnons de trio Charles Beaudoin et Xavier Cormier, provoquant une poussée de trois filets en un peu plus de deux minutes.

Cette séquence folle a complètement déstabilisé les visiteurs, qui ont cédé deux autres fois avant de reprendre l’autobus, sonnés. Mavrik Bourque a chassé Tristan Côté-Cazenave, qui avait bien peu à se reprocher, et Gabriel Denis a complété le pique-nique face au jeune Emerik Despatie, ce qui va lui faire oublier qu’il s’était rendu coupable d’un revirement dans son territoire dans les instants qui ont précédé le deuxième but des Remparts.

«Les gars ont été incroyables»

«La troisième a été notre meilleure période, mais j’avais trouvé que nos deux premières avaient été bonnes aussi. Nous étions dans le visage des Remparts. Nous avions de l’intensité», soumettait Daniel Renaud.

Shawinigan a trois victoires en cinq matchs contre Québec cette saison.

«Au deuxième entracte, on s’est dit que c’était impossible de perdre ce match après un but aussi malchanceux. J’ai évidemment adoré notre troisième. L’une de nos bonnes périodes de l’année. Les gars ont été incroyables», poursuivait le pilote des Cataractes, en vantant Félix-Olivier Chouinard, qui disputait un premier match face à ses anciens coéquipiers. Le défenseur de 18 ans s’est fait surtout remarquer en troisième pour une retentissante mise en échec servie à Cole Cormier.

L’impact a fait grand bruit, et a parachuté Chouinard sur son propre banc, où il est resté pendant que Marc-Antoine Pépin prenait sa place sur la glace!

«À l’interne, on lui a donné le joueur du match. Je trouve qu’il était inspiré ce soir, qu’il a stabilisé notre défensive.»

Le principal intéressé ne cachait pas qu’il avait hâte à ce match. «Ça fait longtemps que je l’attendais, et je voulais le gagner à tout prix. J’ai encore des amis de l’autre côté, c’était l’fun de jouer physique contre eux!»

Étoile individuelle de la rencontre avec un but et deux passes, Mavrik Bourque savourait tout autant le gain. «Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné ici. Il y avait beaucoup de monde dans les estrades, on voulait leur faire plaisir. Ça va mieux depuis quelques matchs, on sent qu’on a retrouvé nos repères. Il faut poursuivre dans cette lignée.»

Dans l’autre vestiaire, Patrick Roy ne cherchait pas bien loin les raisons de ce revers. «Il y a eu plusieurs chances de marquer de chaque côté. En troisième, on a échappé des couvertures, on a pris des mauvaises décisions avec la rondelle… Nous n’avons pas été bons en troisième, ça finit là! Une fois que ça part, c’est difficile à arrêter. Surtout pour une jeune équipe comme la nôtre. C’est une belle expérience en banque pour nos joueurs.»

Les Cataractes vont maintenant se préparer à recevoir les Tigres de Victoriaville dimanche après-midi. Ils pourraient obtenir du renfort: Maxim Trépanier a été rassuré par le verdict des tests médicaux reçu mercredi.

Le vétéran de 20 ans peut reprendre sa place dans la formation dès qu’il se sentira prêt. Comme il patine déjà depuis plusieurs jours, son retour est donc imminent.