L'attaquant des Remparts Mikhail Grigorenko a marqué en avantage numérique avec 10 secondes à jouer en première période.

Les Remparts face à l'élimination

En s'inclinant 5-4 en prolongation, mercredi soir à l'aréna Iamgold, les Remparts de Québec font maintenant face à l'élimination dans leur série qui les oppose aux Huskies de Rouyn-Noranda, qui mènent désormais ce quart de finale 3-1.
Marcus Power a surpris François Brassard en contournant le filet pour marquer le but vainqueur et semer la joie chez leurs partisans dès la troisième minute de la prolongation.
Avec les siens avance 4-3 avec une douzaine de minutes à faire à la troisième, Brassard avait été battu par un lancer au-dessus de l'épaule droite, ce qui a eu pour effet de forcer la prolongation. Les 2444 spectateurs ont été comblés parce que le spectacle fut enlevant, les deux équipes se lançant à l'attaque à tout moment.
Les Remparts avaient entrepris le match en force en ouvrant la marque en partant. Silencieux la veille, leur jeu de puissance a finalement produit comme il le devait, touchant la cible deux fois de suite en fin de première par l'entremise de Nick Sorensen et Mikhail Grigorenko.
Le but du numéro 25, inscrit avec 10 secondes à faire, plaçait les siens en avant 3-1. Il s'agissait d'un point dans cette série pour Grigorenko.
En deuxième, les visiteurs de la capitale ont eu de la misère à suivre les décisions de l'arbitre Dominik Bédard. Avec raison, cependant, puisque les Huskies ont continué à bénéficier d'avantages numériques en quantité industrielle. Ils ont marqué deux fois de suite avec un homme en plus pour provoquer l'égalité 3-3, soit le second de Gabriel Desjardins et celui de Jean-Sébastien Dea. Liam O'Brien revendique le quatrième.
Mais avec 12 secondes à écouler à la deuxième, Anthony Duclair a inscrit son deuxième de la soirée en surgissant de l'arrière du filet adverse. Encore là, les quatre officiels n'ont jamais vu le joueur en plus des Remparts qui se trouvaient sur la patinoire juste avant que Duclair décolle avec la rondelle.
La différence dans ce match aura été la contribution des six premiers attaquants des Remparts, qui ont tous inscrit leurs noms sur la feuille de pointage.
Les Remparts disputent un autre match à Rouyn-Noranda, vendredi, mais ils devront absolument l'emporter afin de prolonger leur saison. S'ils sauvaient leur peau, un sixième match aurait lieu au Colisée Pepsi, lundi.
En vitesse...
Dillon Donnelly et Liam O'Brien, qui en étaient venus aux coups dans le troisième match, ont échangé quelques mots doux pendant la période d'échauffement. Brent Turnbull et Blake Millman ont aussi mis leur nez dans la conversation... Les Remparts n'ont pas tenu d'exercice matinal, mercredi, les entraîneurs se pointant à l'aréna afin de visionner des séquences de jeu pour ensuite les présenter aux joueurs lors d'une réunion tenue à l'hôtel... Dans l'autre clan, André Tourigny avait convoqué ses protégés au bureau en avant-midi, histoire de les sortir du lit et de préparer le match en soirée. Ils n'ont pas sauté sur la patinoire et ne devraient pas le faire plus, jeudi... Pour un deuxième match d'affilée, Axel Rioux a été retranché de l'alignement des Remparts... La vente du Titan à un groupe d'investisseurs de Bathurst n'a pas surpris les Remparts, mais ça n'empêchait pas le président Claude Rousseau d'avoir une bonne pensée pour Léo-Guy Morrissette. «On dira ce qu'on veut des frères Morrissette, mais ils ont permis à la Ligue de durer pour devenir ce qu'elle est», disait-il en soulignant l'importance de s'investir pour les bonnes raisons.