Les Mooseheads de Halifax ont finalement éliminé les Remparts au septième match d’une série âprement disputée.

Les Remparts éliminés par les Mooseheads

HALIFAX — Incapables d’achever la bête plus tôt dans la série, les Remparts se sont avoués vaincus 3-1 dans le septième et ultime match contre les Mooseheads, mardi soir, à Halifax. Ils sont éliminés.

«Je suis fier qu’on n’ait pas abandonné. On a eu nos chances jusqu’à la fin», a d’abord commenté l’entraîneur-chef Patrick Roy, serein dans la défaite.

«Ce soir, ils ont été meilleurs que nous autour du filet. Dans les deux derniers matchs, on a manqué d’efficacité à l’attaque. Un but par-ci, par-là aurait fait la différence dans la série», a poursuivi Roy, dont la troupe n’a marqué que deux fois au cours des sixième et septième rencontres de cette série quatre de sept, à Halifax, lundi et mardi.

Bien qu’elle ait tenu tête aux champions de la conférence de l’Est, supérieurs par 35 points au classement en saison, l’équipe junior de Québec est exclue des séries dès la première ronde pour la quatrième année d’affilée. C’est également la deuxième année qu’elle perd dans un septième match.

Les Remparts ont mené cette série 2-0 et 3-2. D’aucuns se sont alors mis à croire qu’en cette première campagne de retour derrière le banc à Québec, Roy allait réussir un tour de force dont lui seul a le secret.

Même les partisans des Mooseheads ont eu chaud, une bonne part des 8168 spectateurs du Centre Scotiabank scandant mardi à répétition : «Pa-trick! Pa-trick!» Mais il n’y avait plus de lapin dans le chapeau.

Sam Dunn a ouvert le pointage à la faveur des visiteurs, mais la réplique est ensuite venue tout du même côté, de Maxim Trépanier, sur l’attaque massive, Jocktan Chainey et Keith Getson.

Dunn, Étienne Verrette et Luke Kutkevicius sont les trois joueurs de 20 ans des Remparts qui terminent leur parcours junior, tandis que le Suisse Philipp Kurashev ne reviendra pas non plus et passera dans les rangs professionnels.

«C’est très dur, je suis incapable de parler», a laissé tomber un Kurashev en pleurs, devant les deux journalistes de Québec. «Peu de gens s’attendaient à ce qu’on fasse quoi que ce soit contre eux. Mais nous, on s’en savait capable, on y croyait. C’est dur de passer si proche, mais ce n’était pas assez», a résumé celui qui gardera Québec et les Remparts dans son cœur «pour la vie».

Éviter 44 jours de congé

De leur côté, les Mooseheads voulaient à tout prix éviter d’être 44 jours sans jouer avant le tournoi de la Coupe Memorial, qu’ils accueillent en mai.

«Soulagé? Oui, je suis content pour les gars. Soulagé? Je ne dirais pas ça. Les séries, ça se gagne sur la glace et on l’a encore vu dans cette série», a d’abord affirmé le pilote des vainqueurs, Éric Veilleux, détendu.

«C’est l’une des premières rondes les plus difficiles auxquelles j’ai eu à faire face dans ma carrière en étant favoris, aucun doute. Québec a joué une bonne série intelligente», a ensuite dit Veilleux, qui a fait ses débuts dans la LHJMQ en même temps que Roy, en 2005.

Le pilote des Têtes d’orignaux a ensuite louangé son gardien Alexis Gravel, qui a assurément offert sa meilleure performance de la série après avoir été fragile par moments.

«Sur quatre victoires, tu veux que ton gardien t’en vole une. Si ça n’avait été de lui aujourd’hui, ç’aurait peut-être été une autre histoire», a-t-il dit au sujet de Gravel, auteur de 26 arrêts, dont au moins trois à des moments-clés en début et en fin de rencontre. Il a aussi mérité la première étoile.

Le portier des Remparts, Anthony Pagliarulo, a bloqué 28 rondelles.

Les Remparts feront un bilan plus détaillé de leur saison dans les prochains jours.

+

MORRONE SE DISTINGUE

Parmi les 10 joueurs qui ont quitté les Remparts à la dernière période de transactions, aux Fêtes, certains font bonne figure dans les séries éliminatoires de la LHJMQ. À commencer par le gardien de but Anthony Morrone. Il était devant la cage de Drummondville pour les cinq matchs de la série contre Gatineau et sa moyenne de buts alloués de 1,81 le place en tête après la première ronde. Morrone a toutefois été celui qui a reçu le moins de tirs, 82, ce qui fait chuter son taux d’efficacité à ,890. Avec Rouyn-Noranda, Louis-Filip Côté a un but et une aide sur les six matchs contre Shawinigan, tandis qu’Olivier Mathieu, qui disputait aussi un septième match avec Victoriaville mardi, avait récolté un but et deux aides après six matchs face à Val-d’Or. Ajoutons de plus Olivier Garneau, auteur de cinq passes en quatre rencontres avec Rimouski, lui qui a été échangé par Québec l’été dernier.

+

85 % DES BILLETS VENDUS

Plus de 85 % des billets pour les huit ou neuf matchs du tournoi de la Coupe Memorial sont déjà vendus. C’est ce qu’a annoncé mardi le comité organisateur de l’événement, qui se tiendra à Halifax du 17 au 26 mai. À un peu plus de six semaines du match d’ouverture, on a dévoilé le volet spectacle de ces 10 journées de fête au centre-ville, en présence du maire Mike Savage et du ministre des Communautés, de la Culture et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse, Leo Glavine. Le Street Fest se tiendra sur l’animée rue Argyle reliant l’aréna au tout nouveau centre des congrès, qui abritera aussi plusieurs activités comme une glace synthétique. Un artiste musical se produira chaque soir sur une scène extérieure, dont les plus connus sont Sloan, Matt Mays, Joel Plaskett Emergency et The Trews. Rappelons que 2019 marque le 25e anniversaire d’existence des Mooseheads, sans doute la seule équipe sportive au monde à avoir deux mascottes.

+

LU

L’Explosion de Halifax a été la plus puissante déflagration causée par l’activité humaine avant les bombes atomiques de 1945 et demeure à ce jour l’explosion d’origine accidentelle ayant fait le plus de victimes dans l’histoire de l’humanité, soit près de 2000 morts. Le 6 décembre 1917, le cargo français Mont-Blanc, chargé de munitions destinées au front de la Première Guerre mondiale, entre en collision avec le navire norvégien Imo, dans le port de Halifax. Tout le nord de la ville est rasé soit par le feu, le souffle de la détonation ou les vagues du tsunami qui a suivi. Quelque 1600 personnes décèdent sur le coup et plus de 300 dans les jours suivants, 9000 autres étant blessées.

VU

Un plat de nachos fait avec des Doritos et servi directement dans un sac de... Doritos. D’accord, le menu du Roxbury de Halifax mentionne les fameuses tortillas orange dans la description du mets nommé «Secure the bag». Oui bag, «sac». Mais dans ma naïveté culinaire, je n’aurais pas pensé que les ingrédients — fromage, crème sure, sauce maison, tomate et guacamole — étaient bel et bien versés sur les croustilles dans le sac à portion individuelle découpé sur le côté, en y ajoutant simplement une fourchette en plastique. Pour 5 $, c’est bon et original.

ENTENDU

L’Océanic de Rimouski se magasinerait un aréna pour jouer certains matchs de sa prochaine série, en quarts de finale. Le Colisée de Rimouski est occupé par le salon Expo-Nature du 12 au 14 avril, c’est-à-dire dans deux fins de semaine. Rivière-du-Loup, à 110 km, et Edmundston, à 170 km, seraient considérées, mais on attendait avant de tout de connaître l’adversaire de l’Océanic pour parvenir à composer un calendrier qui pourrait éviter cet écueil.