Philipp Kurachev et Derek Gentile célèbrent le deuxième but des Remparts dans une victoire de 3-1 sur les Saguenéens de Chicoutimi.

Les Remparts débutent la saison du bon pied

Les Remparts ont entrepris la saison 2017-2018 de la LHJMQ sur une bonne note, vendredi au Centre Georges-Vézina, en l'emportant 3-1 contre les Saguenéens de Chicoutimi.
Québec a réussi à conserver une avance d'un but en fin de troisième alors que l'équipe locale essayait tout pour revenir de l'arrière. Comme l'an passé, les Remparts remportaient leur match d'ouverture avec une victoire contre leurs rivaux de Saguenay.
«On a eu un aperçu de ce qu'on va donner cette année», disait le capitaine Matthew Boucher, qui a encore joué un rôle de premier plan à l'attaque comme il l'a fait lors des deux saisons précédentes.
«Ce que j'ai aimé, c'est qu'on a bien joué, mais on peut être encore meilleur», constatait pour sa part l'entraîneur-chef Philippe Boucher, ravi de cette première sortie.
Après cinq semaines de camp d'entraînement, les Remparts avaient visiblement hâte de commencer la saison et ils l'ont fait avec brio. Ils ont dominé la première période, autant en nombre de lancers, chances de marquer et contrôle du jeu. Après neuf minutes, ils avaient déjà mis le gardien Zachary Boutillier à l'épreuve 11 fois contre deux.
Il a fallu attendre la deuxième période avant de voir leur premier but de la jeune campagne. L'honneur est revenu à Derek Gentile, dont le lancer précis de l'enclave complétait une belle séquence orchestrée par le défenseur Andrew Picco. En avantage numérique, Boucher a tourné sur lui-même pour refiler la rondelle du revers à Philipp Kurashev, ce qui doublait l'avance de la formation québécoise.
De l'action en fin de match
Le gardien Dereck Baribeau a perdu son blanchissage avec un peu moins de huit minutes à faire en troisième. Il avait bloqué 20 lancers avant de voir Kevin Klima le déjouer alors qu'il venait de s'échapper. Un but qui a réveillé les Sags, gardés dans le match par Bouthillier.
«Ce n'est pas pour rien que les joueurs des Saguenéens ont ovationné leur gardien, en troisième. Les Klima sont dangereux, ils se sont mis à tricher un peu, et on s'est endormi. C'est un peu de notre faute, on ne peut pas oublier des joueurs derrière nous, on va travailler là-dessus. Baribeau a été solide, et si on maintient ce nombre de lancers, ça va l'aider», notait l'entraîneur-chef, dont la troupe a eu le dessus 37-25 à ce niveau.
Il y a eu plus d'action dans les sept dernières minutes que dans les 53 précédentes. Debout sur la bande, comme à l'époque de Richard Martel, l'entraîneur-chef Yanick Jean n'en croyait pas ses yeux lorsque les arbitres n'ont pas appelé de punition sur une séquence qui en aurait mérité une, selon lui. À la faveur d'un jeu de puissance, Olivier Garneau a ensuite fermé les livres en faisant 3-1 avec 1:49 à faire au match.
Plus de tirs
«On a eu près de 40 lancers, ce n'est pas une chose qu'on voyait souvent lors des deux dernières saisons. On a joué deux très bonnes périodes, mais ç'a été plus difficile en troisième. Je l'avais dit dans le vestiaire, on savait qu'ils [les Sags] n'allaient pas vouloir se faire blanchir à leur ouverture locale», ajoutait le capitaine.
Sur le plan individuel, l'entraîneur-chef soulignait le rendement du Tchèque Tomas Dajcar, «qui devrait être correct» après avoir reçu une rondelle sur la tête en fin de match. Il parlait aussi de la vitesse d'Austin Eastman, du brio de Picco à la ligne bleue, du dynamisme de l'attaque et des nombreuses chances ratées par Boucher et Kurashev. 
Les Remparts poursuivent leur premier week-end de la saison en affrontant le Drakkar, à Baie-Comeau, samedi (16h). Ils effectueront leur rentrée à Québec, vendredi prochain, en recevant la visite des Cataractes de Shawinigan.
***
De l'excitation pour Rubstov
«Les gens m'ont demandé tout l'été s'il allait revenir, ils sont excités», admettait l'entraîneur-chef Yanick Jean à propos du retour dans la LHJMQ de l'attaquant russe German Rubstov. L'auteur de 22 points en 16 matchs avec les Saguenéens avant d'être blessé à un poignet, l'an passé, a été retranché par les Flyers, jeudi. Jean doit maintenant obtenir sa libération de la fédération russe avant de l'aligner, ce qui ne serait qu'une formalité. «Le fait qu'il participe à notre camp avant de partir pour celui des Flyers était un bon indice. Je suis persuadé que sa blessure de l'an passé a pesé dans la balance et qu'ils préfèrent le voir jouer de nombreuses minutes ici au lieu que sur une quatrième ligne dans la Ligue américaine, comme il le faisait dans la KHL.» Son homologue de Québec, Philippe Boucher, voit en Rubstov un joueur capable de changer l'allure d'un match à lui seul. 
***
Groleau s'inspire d'Allard
À sa troisième saison, le défenseur de Lévis Jérémy Groleau sera l'un des rouages importants à la ligne bleue des Sags, cette saison. «La différence entre le Jérémy de l'an dernier et de cette saison est incroyable. Il a pris de la maturité physique, de la confiance et de l'assurance, il va s'établir comme l'un des bons défenseurs de la Ligue. Il a été le joueur le plus constant de notre camp», soulignait Yanick Jean. L'ancien des Commandeurs (maintenant les Chevaliers) est prêt à jouer un rôle plus grand. «Dans le hockey d'aujourd'hui, ça prend des joueurs plus complets. Je veux d'abord être solide en défensive, ça ne changera pas, mais je veux amener un peu plus d'offensive, à tout le moins une bonne relance. J'ai eu de bons exemples avec Frédéric Allard et Julien Carignan», notait l'arrière de 17 ans de 6'2", qui sera admissible au prochain repêchage de la LNH.