L’attaquant de l’Armada de Blainville-Boisbriand, Alex Barré-Boulet, a connu une grosse soirée de travail avec deux buts et trois aides, en plus d’afficher un différentiel de + 3.

Les Remparts cèdent le premier rang

Après avoir comblé un déficit de 3-1, les Remparts se sont inclinés 7-5 devant l’Armada, au Centre d’excellence Sports Rousseau de Boisbriand, mercredi, se faisant du même coup ravir le premier rang du classement général de la LHJMQ.

Trônant au sommet de la Ligue depuis le début du mois d’octobre, les hommes de Philippe Boucher ont rencontré leurs maîtres, à leur troisième match de la saison face à la troupe de Joël Bouchard. Ouvrant la marque sur un tir de la pointe de Christian Huntley tôt en première, ils ont ensuite accordé trois buts consécutifs (DaSilva, Teasdale, Corbeil), dont deux en désavantage numérique, pour retraiter au vestiaire avec un déficit de 3-1, après une période.

«On a quand même bien commencé, mais après ça, les punitions nous ont fait mal. Le momentum est allé de leur côté», a constaté Boucher.

N’ayant toutefois pas dit leur dernier mot, les Remparts sont sortis en force en début de deuxième, inscrivant à leur tour trois buts d’affilée (Boucher, dont c’était le 200e match en carrière, Gentile et Robidoux), dont deux en avantage numérique, pour prendre les devants 4-3. Il n’en fallait pas plus pour chasser le gardien Francis Leclerc — il a accordé ces trois filets sur seulement sept lancers — au profit d’Émile Samson.

«En deuxième, on a très bien joué. On a bougé nos pieds, on était plus les agresseurs. Il ont pris des punitions et on a réussi à revenir dans le match», a convenu le pilote, dont les joueurs ont mené 15-6 dans les tirs, en deuxième.

Nouveau souffle

Un filet égalisateur d’Alexandre Alain en fin d’engagement a toutefois redonné vie à l’Armada, qui a poursuivi sur sa lancée en troisième, avec le deuxième but du match de Corbeil et le 15e de la saison d’Alex Barré-Boulet, en avantage numérique.

«En troisième, on a eu nos chances, mais ils ont été plus opportunistes que nous autres. Ils se sont mis à bloquer des lancers et à payer le prix. C’est dur de revenir de l’arrière contre une équipe qui joue comme ça. On l’a fait souvent depuis le début de la saison, mais contre une équipe comme l’Armada, ce n’est pas facile», a laissé entendre Boucher. 

Tirant de l’arrière 6-4, les Remparts (Sutton) ont réduit la marque dans les dernières minutes de la rencontre, mais un but dans un filet désert de Barré-Boulet a mis un frein à leur deuxième tentative de remontée. De son côté, l’attaquant de l’Armada a connu une grosse soirée de travail, inscrivant deux buts et trois passes, en plus d’afficher un différentiel de + 3.

«Je ne sais pas pourquoi notre désavantage numérique a de la misère contre eux [trois buts accordés en quatre occasions], mais ç’a été encore le cas ce soir. Barré-Boulet a fait la différence. C’est ce qui nous a fait mal. […] Parce que lorsque tu marques cinq buts sur la route, tu ne devrais pas l’échapper. C’est la chose qui me chatouille le plus, ce soir», a admis Boucher.

Il s’agissait du début d’une éreintante séquence de quatre matchs en cinq jours pour ses troupiers, qui reçoivent les Saguenéens de Chicoutimi à Québec, jeudi. La recrue Oliver Troop obtiendra le départ pour ce match.