Pour lancer la troisième, Patrick Roy a remplacé son gardien William Rousseau (photo) alors que le vétéran Thomas Sigouin a été envoyé dans la mêlée.
Pour lancer la troisième, Patrick Roy a remplacé son gardien William Rousseau (photo) alors que le vétéran Thomas Sigouin a été envoyé dans la mêlée.

Les Remparts bousillent une avance de trois buts et s'inclinent [VIDÉO]

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Si seulement les Remparts de Québec avaient pu jouer tout le match comme ils l’ont fait en première période! Coulés par les erreurs défensives, les Diables rouges ont bousillé une avance de 3 à 0 mercredi soir pour finalement s’incliner 7 à 5 face aux Voltigeurs de Drummondville dans la «bulle» du Centre Vidéotron.

«Sur le plan offensif, j’ai adoré notre performance. On a été très bons, on a bien contrôlé la rondelle et on a fait de bons tirs. Cependant, la défensive a échappé plusieurs couvertures importantes. Ça a causé le premier but... le deuxième but... le troisième but. Sur le quatrième, ils ont marqué à deux contre un et sur le cinquième but, on a encore échappé une couverture», a analysé l’entraîneur-chef Patrick Roy après la partie.

Les Remparts ont aussi eu de la difficulté avec leurs dégagements par la bande, trois d’entre eux expédiant accidentellement la rondelle dans les estrades et écopant de pénalités pour avoir retardé la partie. Dylan Schives en première, puis Evan Nause et Aapo Siivonen à quelques secondes d’intervalle en troisième. Dans ces deux derniers cas, les bévues ont coûté cher puisqu’elles ont provoqué une séquence de presque deux minutes à cinq contre trois pour les Voltigeurs, qui ont su capitaliser quand Jérémy Lapointe est venu marquer le sixième but.

«Ça fait deux fois qu’Aapo tire la rondelle dans les gradins et ça a créé un cinq contre trois. On ne peut pas se permettre ça», a poursuivi Roy, qui a également remplacé son gardien partant William Rousseau par le vétéran Thomas Sigouin après la deuxième période. «William n’avait pas eu une grosse période de réchauffement et il a donné quatre buts», a laissé tomber Roy.

Son vis-à-vis des Voltigeurs, Steve Hartley, a pour sa part déclaré qu’il n’avait pas paniqué après la première période, lui qui a remplacé son gardien Jacob Leblanc par Francesco Lapenna après 20 minutes de jeu. 

«Je leur ai dit qu’on se retrouvait en mauvaise position et que ce n’était pas la première fois au cours des dernières semaines. Mais pour moi, il restait encore beaucoup de hockey à jouer et ça commençait par aller chercher un but, ce qu’ils ont fait et on a eu une grosse deuxième et un gros début de troisième», a-t-il résumé.

Deux buts pour Rochette


Théo Rochette a obtenu la première étoile du match.

Les Remparts avaient bien commencé le match, dominant largement le premier engagement. Cole Cormier a d’abord déjoué Leblanc entre les jambières à 8:06, puis Pierrick Dubé a complété un jeu parfait de Hunter Holmes et Viljami Marjala. Théo Rochette a ensuite porté l’avance à 3 à 0 sur un retour de lancer.

Le vent a cependant tourné en deuxième. Charlie Da Fonseca a subtilisé le disque à Siivonen pour déjouer Rousseau à 3:10, mais les Remparts ont répliqué quand Rochette y est allé de son deuxième but du match avec un tir puissant qui a fait résonner le poteau avant d’aboutir derrière la ligne rouge pendant que William Dufour était au banc des pénalités pour avoir accroché.

«Pour moi, ça a bien été et on a généré de l’offensive, mais le résultat n’est pas là et c’est frustrant, car je pense qu’on la méritait plus qu’eux, celle-là», a déclaré Rochette, qui a obtenu la première étoile et dont les trois points le hissent en tête de la colonne des pointeurs des Remparts.

«En deuxième, je pense qu’on a manqué de concentration et qu’on a écopé de punitions stupides. Défensivement, on aurait pu être meilleurs que ça. Ça a coûté la “game”», poursuit le numéro 9.

C’est en effet par la suite que les Voltigeurs ont pris la mesure du match. D’abord, Dufour sur un retour de lancer, puis Daniel Agostino, laissé seul devant le filet, qui a capitalisé après avoir reçu une passe parfaite de Luke Woodworth. Avec 51 secondes à faire à l’engagement médian, le ciel est tombé sur la tête des Remparts quand Dufour a égalé le pointage avec un tir par-dessus l’épaule de Rousseau, qui avait la vue voilée par un de ses défenseurs.

Agostino a donné les devants aux Voltigeurs un peu plus de deux minutes après le début de la troisième période et Lapointe a inscrit son but un peu plus de trois minutes plus tard. Nicolas Savoie a réduit l’écart à 12:09 de l’engagement final sur un retour de lancer alors que ça bourdonnait ferme autour du filet de Lapenna, mais Lapointe a mis fin aux espoirs des Remparts en comptant dans un filet désert avec trois secondes à faire au match.

Pour le capitaine des Remparts, Thomas Caron, il faudra que lui et ses coéquipiers se reprennent rapidement. «Il faudra essayer de jouer 60 minutes. On ne peut pas prendre notre jeunesse comme excuse. On aura des moments forts et moins forts, mais il faut se concentrer et jouer 60 minutes. Dans la bulle, c’est un peu comme du hockey des séries et il faudra qu’on oublie ça et qu’on arrive prêts demain (jeudi) contre Gatineau», a-t-il commenté.

Audette blessé

Déjà privés des services de Nathan Gaucher et Jacob Melanson, blessés, les Remparts ont aussi vu Hugo Audette tomber au combat en milieu de troisième quand il a été violemment mis en échec par Maveric Lamoureux. Audette, qui disputait son premier match dans la «bulle», a quitté la patinoire avec peine, escorté par ses coéquipiers Mikaël Huchette et Thomas Caron. La séquence est loin d’avoir réjoui Patrick Roy, qui cachait mal sa colère après la partie.

«Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas eu de pénalité sur ce jeu parce que c’est le genre de situation qu’on ne veut plus dans le monde du hockey. Ce n’était pas qu’une mise en échec, c’était au centre de la patinoire et c’était une projection vers le haut à la tête», a déclaré Roy, souhaitant ouvertement que le préfet de discipline de la LHJMQ revoie le jeu. «Je vais me limiter à cela ce soir», a-t-il sèchement laissé tomber.

Notes: Peter Amanatidis et Brendan Bays n’ont pas revêtu l’uniforme pour les Diables Rouges... Les Remparts disputeront leur dernier match du tournoi dans la «bulle» du Centre Vidéotron à 14h jeudi alors qu’ils se frotteront aux Olympiques de Gatineau...