L’attaquant Matthew Boucher a compté deux buts pour mener les Remparts à un gain de 4-2 sur les Saguenéens de Chicoutimi.

Les Remparts à l’aise à Jonquière

JONQUIÈRE — Les Saguenéens ont raté leur ouverture locale... au mois de février! Obligés de jouer leurs prochains matchs locaux au Palais des sports de Jonquière, ils ont subi une première défaite dans leur domicile temporaire, devant 2724 spectateurs, dimanche après-midi, par la marque de 4-2 contre les Remparts de Québec.

«Ce n’était pas la même ambiance que d’habitude et c’était étrange un peu, a convenu l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, après la rencontre. C’est sûr que ç’a fait drôle.»

Oui, les conditions étaient différentes, mais Jean a rejeté du revers de la main la thèse de la distraction pour expliquer la défaite de dimanche. «Ce n’est pas un facteur, a assuré le pilote chicoutimien. Les gens en poste ont fait un travail incroyable pour que tout soit correct. Chapeaux à ceux qui se sont virés de bord et qui ont eu une grosse semaine de travail pour y arriver.»

Les Saguenéens ont débuté le match du bon pied en étant les premiers à s’inscrire au pointage. Liam Stevens, nouvel employé sur l’avantage numérique, a saisi un retour de lancer pour faire 1-0.

La réplique des Remparts est venue rapidement. Vingt-neuf secondes pour être exact. Alors qu’il y avait beaucoup de circulation devant le filet d’Alexis Shank, Louis-Filip Côté a logé un retour de lancer derrière la ligne des buts.

Moins de deux minutes plus tard, Pascal Laberge a donné les devants aux Remparts à l’aide d’un tir bas, côté bloqueur. Puis avant la fin de la première, Matthew Boucher a profité d’un manque de communication entre Alexis Shank et Stephen Templeton pour augmenter l’avance des Remparts.

Les chances de marquer n’ont pas été nombreuses au deuxième engagement, même si les Sags et les Remparts ont chacun obtenu deux occasions avec l’avantage d’un homme. Mathieu Desgagnés a profité d’une rarissime occasion en toute fin de période, sur un jeu exécuté à la perfection par Kevin Klima et Vladislav Kotkov. 

En troisième, les Remparts ont réussi à fermer le jeu, jusqu’au deuxième but de Matthew Boucher, marqué dans un filet désert.

Bons souvenirs

Le match a rappelé de bons souvenirs à la famille Boucher. Philippe, l’entraîneur-chef, était le gérant de l’équipe pee-wee qui a remporté les grands honneurs du Tournoi provincial pee-wee de Jonquière en 2010. Son fils Matthew faisait partie de cette formation. «Ça fait un petit bout! C’était vraiment l’fun, je m’en souviens. Mais je ne me souvenais pas que la glace était aussi petite, mais ce sont des beaux souvenirs», a raconté Matthew Boucher.

Il est bon de rappeler que la surface de jeu du Palais des sports est longue de 185 pieds, 15 pieds de moins de ce qu’on voit dans la majorité des autres arénas de hockey. «On n’est pas habitué de jouer sur ce genre de patinoire, mais c’est comme ça pour l’autre équipe, a fait remarque Matthew Boucher. Ça nous a peut-être avantagés un peu, considérant que c’est plus difficile de fermer le jeu sur une glace olympique contre les patineurs rapides des Saguenéens.»

Chassés du Centre Vidéotron pendant la présentation du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, les Remparts ont trouvé le moyen d’engranger 10 points sur 10 pendant leur exil. Les Remparts sont toujours au plus fort de la course au classement général. Avec 69 points, ils sont à un seul point des Tigres de Victoriaville.

«À ce point de la saison, c’est important de ramasser le maximum de points, a souligné Matthew Boucher. On a eu une passe plus difficile il y a environ un mois, mais on joue bien au cours des derniers matchs et on a une belle fiche.»