Comme Sam Dunn et Étienne Verrette, les deux autres joueurs de 20 ans des Remparts, Luke Kutkevicius n’endossera pas l’uniforme des Diables rouges, mercredi, face au Drakkar de Baie-Comeau.

Les Remparts à Baie-Comeau sans les vétérans

Confinés au huitième rang de la conférence de l’Est de la LHJMQ et confrontés à un calendrier exigeant depuis un mois, les Remparts de Québec disputeront leur dernier match de la saison sur la route sans les services de plusieurs vétérans. Ils ont pris la route de Baie-Comeau, mardi midi, en laissant Philipp Kurashev, Sam Dunn, Étienne Verrette et Luke Kutkevicius à la maison. Ils seront tous de l’alignement, vendredi et samedi, pour les deux derniers matchs à Québec.

Les trois joueurs de 20 ans et le meilleur marqueur n’affronteront donc pas le Drakkar, mercredi, au Centre Henry-Leonard, dans ce sixième affrontement entre les deux équipes qui pourraient se faire face dès le premier tour éliminatoire, la semaine prochaine.

Le retrait de l’alignement de ces joueurs d’expérience s’expliquait par les nombreux voyages effectués au cours des dernières semaines et par le retour à Québec en pleine nuit après le match de mercredi.

«Je ne les sens pas fatigués, mais on n’a rien à prouver à Baie-Comeau. Ce qu’on veut, c’est de continuer à progresser, faire joueur les jeunes et leur permettre de se développer. On s’en va là-bas avec l’équipe qu’on aura, on va essayer de leur donner le meilleur match possible. Écoute, je ne garantis pas le résultat, mais je peux te dire que nos gars seront testés, et c’est parfait, c’est ce qu’on veut», notait l’entraîneur-chef Patrick Roy.

Depuis la Classique hivernale de Saint-Tite, le 9 février, les Remparts auront joué 10 de leurs 14 derniers matchs sur la route, incluant celui de mercredi sur la Côte-Nord.

«On a fait des voyages à Chicoutimi/Baie-Comeau, à Rimouski-Bathurst; à Sherbrooke/Gatineau/Boisbriand. J’en ai tellement [des villes à nommer] que mon cerveau est en train de les oublier», disait l’homme de hockey sur un ton amusé.


« On s’en va là-bas avec l’équipe qu’on aura, on va essayer de leur donner le meilleur match possible »
Patrick Roy

Ce n’était rien envers Baie-Comeau, mais il se serait bien passé de ce dernier périple en milieu de semaine, et ce, même si l’adversaire pourrait être celui qu’il croisera sur son chemin en huitième-de-finale.

«Il s’agit d’une belle opportunité d’utiliser ce match pour tester nos jeunes. Ça va être un peu notre brigade défensive de la saison prochaine qui sera là, on a hâte de voir certaines choses, ça va être le fun», ajoutait-il en précisant qu’il ne pouvait cependant pas garantir le résultat.

Pour le championnat

Qu’importe, son club ne bougera pas au classement. Le Drakkar, par contre, bataille avec les Mooseheads d’Halifax pour le premier rang de la conférence. Les Remparts auront rendez-vous avec l’équipe qui finira en tête. 

«Ça fait déjà un bout de temps que notre processus de préparation pour les séries est enclenché. Dans les sept ou huit derniers matchs, on a fait des expériences, on sait exactement où l’on s’en va. On ne sait pas si on jouera contre Baie-Comeau ou Halifax, mais on sait que ce sera un adversaire de taille. Mais le destin n’est pas entre nos mains, ça va dépendre de ce qu’ils feront en fin de semaine. Que l’on gagnait ou perdait là-bas, ça n’assurerait pas contre qui on jouerait en première ronde.»

Après avoir affronté les Remparts, le Drakkar aura rendez-vous à domicile deux fois contre l’Océanic de Rimouski, vendredi et samedi. La formation de Baie-Comeau possède présentement un point d’avance sur Halifax, qui a aussi trois matchs à disputer au calendrier.

+

KURASHEV SOUS CONTRAT

Philipp Kurashev a signé un contrat d’entrée dans la LNH qui sera effectif à compter de la saison prochaine. Il s’agit d’un pacte de trois ans évalué à 925 000 $ par saison.

Les Blackhawks de Chicago ont annoncé, mardi après-midi, qu’ils avaient mis sous contrat l’attaquant Philipp Kurashev. Le joueur suisse des Remparts a signé un contrat d’entrée dans la LNH qui sera effectif à compter de la saison prochaine. Il s’agit d’un pacte de trois ans évalué à 925 000 $ par saison. Kurashev, qui n’affrontera pas le Drakkar, mercredi à Baie-Comeau, en est à sa troisième campagne avec les Remparts. Il montre un dossier de 28 buts et 62 points en 57 matchs, sa meilleure production depuis qu’il joue à Québec. Il vient de toucher la cible dans six de ses sept derniers matchs. Le choix de quatrième ronde des Blackhawks en 2018 avait connu beaucoup de succès au Championnat du monde de hockey junior avec une récolte de six buts et une passe en sept matchs avec l’équipe nationale de la Suisse.  

+

EN VITESSE

Le gardien Kyle Jessiman sera devant le filet contre son ancienne équipe. «Il jouera du début à la fin, à moins d’une blessure», disait Roy... L’idée de rappeler un gardien du midget pour ce match afin d’offrir un repos de route à Anthony Pagliariulo a effleuré l’esprit de Roy, qui s’est ravisé. «Je ne voulais pas leur faire rater de l’école pour être assis au bout du banc», expliquait-il... Les Remparts ont fait appel à l’attaquant Alexandre Fortier, de l’Everest de la Côte-du-Sud (Junior AAA) pour le match à Baie-Comeau... L’entraîneur-chef était déçu d’avoir perdu les services d’Aeksei Sergeev, victime d’une fracture de la clavicule. «On verra ce qu’on fera dans les séries, mais on peut dire que sa saison est terminée. Dommage, car il jouait du bon hockey, dernièrement», notait-il à propos de l’attaquant russe...