L'indiscipline des recrues des Remparts leur a coûté cher, dont trois buts en troisième période, lors du Challenge des recrues.

Les recrues des Remparts dominées par celles de l'Océanic

Les recrues des Remparts en ont eu plein les bottines devant celles de l'Océanic, vendredi, sur la glace du Centre Georges-Vézina.
Rimouski l'a emporté aisément 5-0, pendant que les Diables rouges étaient de nouveau des abonnés assidus du banc des punitions lors de ce deuxième duel du Challenge des recrues. Les Remparts ont offert neuf avantages numériques à leurs adversaires, qui ont capitalisé trois fois en pareille circonstance.
L'entraîneur-chef Philippe Boucher ne faisait pas un plat de cette situation, même si ses joueurs avaient également péché par indiscipline la veille face au Drakkar. «Je ne commencerai pas à critiquer le travail de qui que ce soit, on était supposé de voir certains gestes être tolérés, mais je pense que c'étaient des infractions qui méritaient d'être appelées», a-t-il analysé, avouant que le travail d'évaluation était plus ardu lorsque le jeu à cinq contre cinq était une denrée rare.
En avance 2-0 après deux périodes de jeu, les Rimouskois ont ajouté trois filets en troisième. Le surdoué Alexis Lafrenière a terminé le match avec un but et une passe.
Boucher a tout de même pu voir certaines choses qui vont lui permettre de prendre des décisions. Un peu comme jeudi, certains ont fait sentir leur présence, tandis que d'autres n'ont pas encore trouvé leur vitesse de croisière.  
C'est notamment le cas de Jérémy Laframboise, de nouveau effacé même s'il a l'expérience du junior majeur. «C'est dans la nature humaine de penser que ça va être plus facile contre des joueurs midget», a fait valoir Boucher à propos de celui qui a joué 23 matchs à Québec la saison dernière. «Je ne peux pas dire que je suis déçu de Laframboise, on va attendre et voir comment la situation va évoluer.»
Boucher a rappelé qu'il s'était présenté à Chicoutimi avec le minimum de joueurs, et que la grande majorité de ceux-ci arrivaient du midget espoir AAA. «Est-ce qu'on est arrivé ici avec une équipe trop jeune? Peut-être, mais on voulait voir jouer nos recrues et ils doivent profiter de leurs chances.»
Un bon jeu collectif
Chez l'Océanic, on trouvait difficilement du négatif. Pendant que l'évaluation se fait surtout de manière individuelle, le jeu collectif n'a pas trop eu l'air d'être un problème, surtout en troisième période, où les Remparts n'ont pas eu souvent la possession de la rondelle.
«J'ai beaucoup aimé le travail de notre brigade défensive», a reconnu le patron hockey de l'Océanic, Serge Beausoleil. «Un gars comme Jacob Bernard [un but] a joué un bon match, après avoir eu l'air plus nerveux jeudi. Tous nos défenseurs ont bien géré la rondelle.»
En plus de Bernard et Lafrenière, Anthony D'Amours, Adam Fiore et Alexandre Lessard-Divers ont fait mouche. Les gardiens Colten Ellis et Raphael Audet se sont partagé le jeu blanc, en bloquant respectivement 9 et 15 tirs.
Un Américain s'amène
Par ailleurs, les Remparts ont ajouté un nouveau joueur à leur formation. L'Américain Eric Brown sera à Québec dimanche, à temps pour le début du camp principal de l'équipe.
L'attaquant de 17 ans mesure 5'7'' et pèse 141 livres. Natif de St. Louis, il a passé la dernière saison avec les Selects U16, une formation de la North American Prospects Hockey League.