Des jeunes joueurs pee-wee ont eu la chance de pratiquer avec les joueurs des Remparts de Québec

Les petits Remparts rencontrent les grands [VIDÉO]

«Le plus impressionnant? Leur shape. Ils sont difficiles à pousser et vraiment musclés!»

Le petit Alex Boivin et ses coéquipiers venaient de passer près d’une heure sur la glace du Centre Vidéotron en compagnie des joueurs et entraîneurs des Remparts de Québec, vendredi matin.

Les As de Québec pee-wee AAA représenteront les Remparts au Tournoi international pee-wee de Québec, dans la catégorie AA-élites. Ils joueront leur premier match le samedi 16 février, à 13h, contre une équipe de l’Ukraine, les Faucons de Kiev (Sokil Kyiv).

Au terme de la séance d’entraînement, prolongée par plusieurs confrontations amicales, Patrick Roy les a félicités pour leur sélection bien méritée au terme d’un processus rigoureux et leur a souhaité bonne chance.

«Pour eux, c’est un trip et une fierté. Nos joueurs aussi ont beaucoup de plaisir, ça leur rappelle de bons souvenirs d’il n’y a pas si longtemps. Ça met les valeurs en place», a affirmé l’entraîneur-chef des grands Remparts juniors majeurs.

Les pee-wee avant les JO

Roy lui-même conserve de bons souvenirs de ses deux passages comme joueur au Tournoi pee-wee, en 1977 et en 1978, puis à nouveau comme papa et même comme coach pour ses fils Jonathan (2001 et 2002) et Frédérick (2003, champion Inter B, et 2004). Les deux ont représenté l’Avalanche du Colorado, équipe de la LNH pour laquelle le paternel a joué jusqu’à sa retraite, en 2003.

En 2002, «j’avais préféré venir voir jouer Jo ici au lieu d’aller aux Jeux olympiques, à Salt Lake City, et ç’avait fait jaser. Mais j’étais sur la fin de ma carrière et le côté familial était plus important pour moi», se rappelle le légendaire gardien de but.

Le jeune Boivin, lui, n’est pas prêt non plus d’oublier cette expérience de si tôt. Même s’il y a déjà participé au tournoi, l’an passé. Cette fois-ci, c’est encore plus spécial. Jeudi, les pee-wee ont été présentés à l’assistance avant le match au Centre Vidéotron, et l’annonceur maison a bien failli l’oublier!

Puis vendredi, c’était transport dans l’autocar officiel des Remparts, séance d’entraînement et dîner au restaurant. «Je ne vais jamais oublier ça dans ma vie et je veux passer le plus de temps possible avec eux», a assuré le hockeyeur de 12 ans.

Double point de vue

Les As/petits Remparts sont dirigés par le préparateur physique des Remparts, David Rodrigue. Ses adjoints sont un ancien jouer des Remparts, Alexandre Drapeau, ainsi que le nouveau responsable des communications des Capitales au baseball, Jean Grignon-Francke.

«Il est évident que pour moi, comme entraîneur, de côtoyer Patrick Roy, Martin Laperrière et Benoît Desrosiers au quotidien s’avère une chance inouïe. J’adapte ça à des pee-wee, mais ils sont des mentors», confie celui qui a lui-même joué au Tournoi pee-wee en 2002, si sa mémoire est juste.