L’attaquant et capitaine des Remparts Matthew Boucher a récolté une passe dans la victoire de 3-0 de son équipe.

Le capitaine Boucher soulagé

Faisant partie d’un groupe de vétérans qui avait vécu deux balayages en séries éliminatoires ces deux dernières années avec les Remparts, Matthew Boucher était visiblement soulagé de la victoire de dimanche.

«Ça fait vraiment du bien. La dernière fois que j’ai gagné en séries, j’avais 16 ans et j’étais remplaçant à Blainville-Boisbriand», a laissé tomber le capitaine des Remparts. Avant les éliminations hâtives aux mains des Olympiques et du Titan, lors des deux dernières saisons, l’attaquant avait également manqué les séries dans l’uniforme des Voltigeurs de Drummondville.

«La victoire d’aujourd’hui enlève un peu de pression de mes épaules, mais également de celles de quelques autres gars dans le vestiaire», a avoué Boucher. Les attaquants Jesse Sutton, Olivier Garneau et Louis-Filip Côté ainsi que le défenseur Christian Huntley étaient également présents lors des deux balayages des dernières années. Plusieurs noms que l’on a d’ailleurs vus sur la feuille de pointage, dimanche.

«C’est ça le hockey de séries. À part pour les jeunes exceptionnels comme Alexis Lafrenière ou Jakob Pelletier, c’est souvent les gars de 19-20 ans qui se retrouvent sur la feuille de pointage. Mais des jeunes comme Olivier Mathieu et Jérémy Laframboise ont aussi amené beaucoup d’énergie aujourd’hui», a nuancé Matthew Boucher.

Saine compétition

Impliqué le long des bandes, le vétéran de 20 ans a semblé avoir maille à partir avec le capitaine adverse, Pierre-Olivier Joseph, lors d’un arrêt de jeu en deuxième période. «C’est les séries et j’aime jouer contre lui. Il fait ressortir le meilleur de moi-même», s’est contenté de commenter Boucher, préférant lancer des fleurs au choix de première ronde des Coyotes de l’Arizona au repêchage 2017 de la LNH. Même son de cloche chez Joseph, qui a décrit son vis-à-vis comme «un très bon joueur avec qui c’est plaisant de compétitionner».

«On a tous des émotions et on veut tout laisser sur la glace», a poursuivi le défenseur de 6’2’’ et de 161 livres.

Ayant pour sa part franchi le premier tour des éliminatoires lors des deux dernières saisons avec ses coéquipiers des Islanders, Joseph était d’avis que l’expérience des siens aidera pour le reste de la série. «Je pense que des vétérans comme Cam Askew, qui s’est rendu vraiment loin en séries dans le passé, ça aide les plus jeunes et même les plus vieux à se relever après un match comme celui de ce soir [dimanche]. Il faut seulement rebondir et on va être correct», a expliqué l’athlète de 18 ans, qui a signé son premier contrat LNH, en décembre.