Jacob Gaucher (photo) n’a jamais eu la chance de jouer avec Nathan, son cadet de deux ans aujourd’hui avec les Remparts, ou de l’affronter depuis le hockey mineur.
Jacob Gaucher (photo) n’a jamais eu la chance de jouer avec Nathan, son cadet de deux ans aujourd’hui avec les Remparts, ou de l’affronter depuis le hockey mineur.

La rencontre de deux Gaucher

Les Remparts de Québec et les Foreurs de Val-d’Or se sont déjà affrontés en octobre et novembre, mais Nathan Gaucher était absent, car il participait au Défi mondial des moins de 17 ans. Mais samedi, ce sera pour vrai : Nathan affrontera enfin son grand frère Jacob dans un match de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«On en a parlé pas mal durant les Fêtes!», avoue Jacob au bout du fil à propos de cette première rencontre fraternelle qui aura lieu sur la glace du Centre Vidéotron. «Malheureusement, on n’avait pas eu la chance de s’affronter dans les deux premiers matchs entre nos deux équipes. Non seulement on s’affronte demain [samedi], mais de nouveau le 19 janvier à Val-d’Or», poursuit-il en ajoutant que plusieurs membres de leur famille seront dans les gradins pour les deux affrontements.

«Vous devinez que nos proches nous en ont aussi beaucoup parlé. On a hâte. Moi et Nathan, on se parle et on se texte tous les jours. On se tient au courant de nos performances. On se texte toujours après le match du vendredi soir pour se dire comment ça s’est passé», indique celui qui n’est pas surpris du tout du succès que remporte son frérot dans l’uniforme des Remparts. «Au début de la saison, il a eu un peu d’adaptation à faire, mais c’est un gars travaillant qui écoute son entraîneur, alors il en récolte les fruits.»

Grande première

Comme Jacob a 18 ans et Nathan, 16 ans, les deux frangins n’ont jamais eu l’occasion de jouer ensemble ou de s’affronter depuis le hockey mineur. «On aurait pu jouer ensemble au niveau midget AAA, car Nathan a commencé dans ce niveau à l’âge de 14 ans alors que moi, la même année, j’ai été rétrogradé au midget AAA par les Foreurs. Cependant, quand j’ai été envoyé au niveau midget, Nathan avait déjà été retranché...»

Le destin a finalement voulu que la première rencontre des Gaucher sur la glace se fasse dans des uniformes différents. «Ça va faire bizarre de jouer contre mon frère!», avoue Jacob. Il dit aussi ne s’être jamais prêté au jeu des comparaisons avec Nathan. «C’est mon petit frère, il a 16 ans, alors on ne s’est jamais comparés», indique celui qui a été le 26e choix du repêchage de la LHJMQ alors que Nathan a été sélectionné au huitième rang.

«On va sûrement se parler et se taquiner un peu durant l’échauffement. Si on va faire un pari sur le match? Ce n’est pas une mauvaise idée! Je suis prêt à mettre de l’argent, moi!», poursuit Jacob, qui se promettait de discuter d’un éventuel pari amical par message texte avec son frère.

En plus d’être tous les deux des joueurs de centre, les deux Gaucher ont aussi en commun le fait d’évoluer dans des équipes jeunes. «Notre reconstruction est un peu plus avancée que celle des Remparts je crois, mais je sais ce que c’est. Quand un club se rebâtit, ça arrive que le vibe soit lourd un peu et je parle de ça avec Nathan aussi. De plus, nous avons accueilli un ancien Rempart il y a quelques jours en Édouard Saint-Laurent. Je crois que ce sera un bon ajout pour nous», termine-t-il.