Le défenseur Benjamin Gagné a été un des marqueurs des Remparts, qui l'ont emporté 5-4 en prolongation à Gatineau mercredi soir.

La prolongation sourit encore aux Remparts

Une période folle où les deux équipes se sont échangées sept buts a basculé en faveur des Remparts de Québec, mais les Olympiques de Gatineau sont parvenus à leur soutirer un point, Québec l’emportant 5-4 en prolongation au Centre Robert-Guertin, mercredi soir.

Pendant qu’il faisait tempête à l’extérieur, les deux équipes ont affronté une avalanche de buts en première période. Après 13 minutes, c’était déjà 4-2 pour les Remparts. À ce moment, sur neuf tirs, les gardiens Tristan Bérubé et Creed Jones, des Olympiques, et Antoine Samuel, des Remparts, avaient réalisé seulement trois arrêts à eux trois!

Matthew Boucher (25e), Andrew Coxhead (9e et 10e) et Benjamin Gagné (7e) ont touché le fond du filet pour les Remparts lors de ce premier vingt endiablé.

Mais, par la suite, les chances de marquer ont été limitées et les Olympiques ont été en mesure de pousser le match en prolongation grâce à un but de Gabriel Bilodeau (7e) à 11:15 en troisième.

Jesse Sutton (15e) a toutefois coupé l’élan des Gatinois en prolongation en s’y prenant à deux reprises pour déjouer Jones, venu en relève à Bérubé avec un pointage de 3-1 après sept minutes de jeu.

Les Remparts remportaient ainsi un 10e match en prolongation cette saison, un sommet dans la LHJMQ.

«Nous avons eu de bons résultats en prolongation. Ce sont souvent les mêmes acteurs qui nous procurent les victoires. Ce soir, c’était Sutton. Hier, c’était Gagné», a souligné l’entraîneur-chef Philippe Boucher, qui faisait allusion à la victoire en prolongation à Shawinigan mardi soir, remportée par le même pointage que mercredi.

Boucher n’a cependant pas aimé voir son club gaspiller son coussin de deux buts en première période.

«Nous avons eu le début de match que nous souhaitions, mais je n’ai pas aimé que nous en perdions le contrôle. Ce n’est pas évident. Nous manquons d’effectifs et nous sommes rentrés à Gatineau aux petites heures après notre match de la veille. Dans les circonstances, nous allons prendre les quatre points.»

Laberge blessé

Les Remparts ont également perdu un soldat au début de la troisième période quand Pascal Laberge a été blessé lors d’un combat avec Jeffrey Durocher. Laberge a immédiatement retraité au vestiaire après avoir encaissé un solide coup de point et n’est jamais revenu dans le match.

«Le médecin doit regarder son œil. Ce n’est pas une commotion», a lancé Boucher.

Chez les Olympiques, l’entraîneur-chef Éric Landry était content de voir ses joueurs rebondir après un mauvais départ, mais il aurait souhaité obtenir les deux points de la victoire.

«Nous avons rarement vu une première période comme celle-là. C’était bizarre. À un moment donné, il s’est compté trois buts sur trois tirs. J’ai aimé qu’on reste dans la partie. On s’est regroupé et on a été capable d’aller chercher un point. C’est bien, mais avec les deux dernières périodes que nous avons jouées, j’aurais aimé amasser les deux points.»

Le duel entre les clubs de 7e (Québec) et 10e places (Gatineau) pourrait avoir été un avant-goût des séries éliminatoires.

«C’est une possibilité. On va savoir ça au dernier vendredi de la saison. Éric [Landry] fait du bon travail avec l’équipe», a dit Boucher.