Philipp Kurashev, Tomas Dajcar, Dereck Baribeau et Matthew Boucher font partie du noyau plus compétitif des Remparts, qui espèrent repartir sur le chemin de la victoire après deux saisons de reconstruction.

La lumière au bout du tunnel pour les Remparts

Après deux saisons de reconstruction où ils ont malgré tout bien figuré, les Remparts voient finalement la lumière au bout du tunnel. La troupe de Philippe Boucher peut donc espérer être compétitive avec leurs jeunes et talentueux rivaux de division au cours d'une saison 2017-18 qu'elle amorce à Chicoutimi, vendredi.
Se sortant finalement la tête de l'eau à la suite de la présentation de la Coupe Memorial en 2015, les Remparts ont fait le plein de talent au cours de l'entre-saison, plus particulièrement à la défensive, où se sont notamment ajoutés l'agent libre ontarien de 19 ans Sam Dunn, l'Américain de 16 ans Braeden Virtue et le Tchèque de 17 ans Tomas Dajcar. Ce dernier, un arrière de 6'4" et 109 livres, avait été sélectionné au 23e rang de l'encan européen de la Ligue canadienne de hockey, à la fin juin.
«Dajcar, j'aime sa game. Il est très bon avec son bâton. C'est un gars physique. Il est très stable défensivement. Même s'il n'a que 17 ans, on lui demande déjà d'être sur la première paire. Des soirs, il va se retrouver là, d'autres soirs, un petit peu moins. Mais il fait des bonnes avec la rondelle», a estimé l'entraîneur-chef des Remparts.
Offensive motivée
À l'attaque, le capitaine Matthew Boucher et son adjoint Olivier Garneau continueront de porter la responsabilité de remplir les filets adverses en compagnie du Suisse Philipp Kurashev qui, tout comme Dajcar, aura une motivation supplémentaire : son admissibilité au prochain repêchage de la LNH. Devant le filet, les nouveaux venus Oliver Troop et Olivier Chalifour appuieront le gardien numéro un de l'équipe, Dereck Baribeau.
«J'aime la progression de Troop. À la défense, on est solides. Et en avant, j'ai hâte de voir la chimie qui va se créer. [Louis-Filip] Côté a eu un bon camp d'entraînement. J'ai hâte de voir avec qui il va cliquer. Est-ce qu'il peut être un top 6? On pense que oui. Kurashev a toutes les habiletés pour être capable de faire la différence. Et on sait ce que Boucher et Garneau vont nous donner», a laissé entendre le pilote, qui a également ajouté le rapide vétéran de 20 ans Austin Eastman à son attaque.
Dotés d'une brigade défensive plus talentueuse, les Remparts devraient pouvoir, contrairement aux deux dernières années, miser sur la relance de leurs arrières pour alimenter une attaque, qui se classait au 17e et avant-dernier rang de la LHJMQ (187 buts pour), la saison dernière.
«On veut plus agressifs partout, avec la rondelle, sans la rondelle. Le but, ce n'est pas de défendre et de contenir tout le temps en zone défensive. C'est de récupérer la rondelle et d'aller dans l'autre direction. L'année passée, on était obligés de contenir, de se défendre et d'espérer que rien n'arrive. Mais là, on peut être beaucoup agressif pour aller chercher la rondelle. On a plus d'habiletés dans notre groupe de défenseurs. Et on a de la vitesse, une fois qu'on a récupéré la rondelle», a raconté Boucher.
Victorieux contre les Saguenéens de Chicoutimi en matchs préparatoires, les Remparts ont connu moins de succès contre l'Océanic et sa prodigieuse recrue Alexis Lafrenière, et contre un Drakkar bourré de jeunes talentueux. Où cela laisse-t-il les Remparts dans une Division Est, qui devrait être dominée par les Tigres de Victoriaville?
«Je n'en ai aucune idée!» a lancé Boucher. [...] Toutes les équipes de notre division, ça va être de bonnes équipes, cette année. Il n'y a pas de maillon faible.»
Une lettre sur le chandail de Picco
Le défenseur de 20 ans Andrew Picco sera l'un des deux adjoints au capitaine des Remparts, Matthew Boucher. «Ça lui revenait d'emblée, il est un joueur de 20 ans avec beaucoup d'expérience. Ça n'avait pas été facile pour lui, l'an passé, il s'est présenté en excellente condition physique et il a connu un très bon été», expliquait l'entraîneur-chef Philippe Boucher. 
Il n'y avait qu'une nomination à effectuer à ce chapitre, cette saison, puisque Matthew Boucher conservait son titre de capitaine et qu'Olivier Garneau gardait son rôle d'adjoint et de dauphin à Boucher. «Ça n'a pas changé, "Garns" sera notre prochain capitaine», confirmait à nouveau l'entraîneur-chef, qui avait donné une lettre à Garneau, il y a un an, dans l'optique qu'il porterait éventuellement le «C» sur son chandail.
Les joueurs n'ont pas eu à se prononcer sur le choix, bien qu'on avait consulté à ce sujet les deux leaders portant déjà les fameuses lettres. «Nous en avons discuté entre nous [les entraîneurs], j'en ai aussi parlé avec Matthew et Olivier. Les gars n'ont pas eu à voter. Et s'ils l'avaient fait, le résultat aurait été le même.»
Picco a été acquis de Rimouski en novembre dernier en retour d'un choix de troisième ronde en 2017. Il revenait à peine au jeu après avoir frôlé la mort au cours de l'été précédent en chutant d'une falaise. Il est l'un des trois joueurs de 20 ans de l'équipe avec Boucher et l'ailier Austin Eastman.  Carl Tardif