Le but de Philipp Kurashev à la première minute de la prolongation a permis aux Remparts de rentrer à Québec avec deux points de classement.

Kurashev tranche en prolongation

Ils ont joué avec le feu à quelques reprises, mais les Remparts de Québec ont réussi à ne pas trop se brûler, dimanche après-midi à Bathurst, où ils ont obtenu une victoire de 6-5 en prolongation contre le Titan, qui forme la pire équipe de la LHJMQ cette saison.

Le Titan a bien failli signer une première victoire sur la patinoire acadienne depuis le 5 octobre, mais un but de Philipp Kurashev dès la première minute de la prolongation a permis aux visiteurs de la capitale de rentrer en ville avec deux points de classement.

Les Remparts ont laissé filer quelques avances dans cette rencontre. À trois reprises, le Titan est parvenu à créer l’égalité.

«On dominait et on disputait un fort match jusqu’à ce qu’on se fasse marquer deux fois [dont une en désavantage numérique] en fin de deuxième période. Ce que j’ai aimé, c’est qu’on ne s’est pas laissé déranger et on revenu fort, mais il est clair qu’on doit être meilleur en défensive et en désavantage», expliquait l’entraîneur-chef Patrick Roy, tout juste avant de grimper à bord de l’autocar ramenant l’équipe à bon port.

En troisième, les siens ont aussi repris l’avance deux fois, à 4-3 et 5-4, mais encore là, l’adversaire a comblé ces déficits. Le quatrième but du Titan a été réussi sur un lancer de punition, tandis que le cinquième est survenu lorsqu’il jouait le tout pour le tout avec un sixième attaquant.

«Des erreurs en défensive»

«Oui, ça aurait été décevant si on n’était pas revenu de Bathurst avec les deux points. On ne peut pas laisser de l’espoir à l’autre équipe lorsqu’on joue un bon match. On a fait des erreurs en défensive, à quelque part, ça me chicote un peu. Dans le hockey d’aujourd’hui, une avance de 2-0, ce n’est rien, on a pu le voir avec le Canadien, samedi», disait-il en référence à la priorité que détenait sa troupe grâce à un doublé en l’espace de 34 secondes en fin de première.

Pierrick Dubé (15e et 16e), Sam Dunn (11e), Édouard St-Laurent (15e), Andrew Coxhean (17e) et Kurashev (23e) ont marqué pour les Remparts. Kurashev a bouclé le match avec trois points. «À mi-chemin en deuxième, je me disais que ça n’avait pas de bon sens qu’on n’ait pas une plus grande avance. Je suis content du fait qu’on ait marqué six buts, ça me boguait qu’on ne le fasse pas plus souvent, dernièrement», ajoutait-il au bout du fil.

Le gardien Anthony Pagliarulo a cédé cinq fois sur 31 lancers. Il s’agissait d’un sixième match en 10 jours pour les Remparts, qui en ont joué cinq sur la route pendant cette période en raison du Tournoi pee-wee présenté dans leur domicile.

Les Remparts disputeront, mardi, un septième match en 12 jours en recevant les puissants Voltigeurs de Drummondville et leur joueur vedette, Maxime Comtois. Les Remparts occupent le huitième rang de la conférence de l’Est avec 60 points en 59 matchs, neuf derrière les Saguenéens qui les devancent en septième position.